La construction ou l’achat d’un logement s’avère être un investissement souvent avantageux. Permettant de disposer d’une résidence principale, secondaire ou d’investir dans l’immobilier locatif, un tel projet nécessite des ressources financières conséquentes. Le recours au crédit immobilier auprès des banques est la démarche classique pour l’achat d’un immobilier. Cependant, au-delà d’un certain âge, les candidats au prêt immobilier standard ont moins de chances de l’obtenir. En réalité, les banques et les compagnies d’assurance estiment, pour la plupart, qu’il est risqué d’octroyer un crédit immobilier à un senior. Néanmoins, il est tout à fait possible de réaliser un projet immobilier après votre retraite. Voici quelques solutions vers lesquelles vous tourner.

Obtenez un prêt relais pour senior

Si vous venez de prendre votre retraite, vous avez peut-être envie d’entamer cette étape de votre vie dans une nouvelle demeure. Vous avez peut-être décidé de changer de maison pour une autre plus grande et/ou à plus forte valeur dans l’intention de préparer au mieux votre succession. Dans ces cas, orientez-vous vers le prêt relais. Le crédit relais est destiné aux propriétaires qui désirent changer de logement en vendant leur bien immobilier. Cette option vous permettra de réaliser votre vœu sans devoir vous lancer dans la procédure éreintante de la demande de crédit immobilier classique.

Le principe de ce type de prêt est d’obtenir, de la part d’un organisme prêteur, un prêt dont le montant correspond approximativement à la valeur du logement que vous voulez vendre. La durée du prêt relais oscille généralement entre 12 et 24 mois. Une fois le crédit obtenu, le senior peut acheter le nouveau bien immobilier sans attendre que la vente de son logement se concrétise. Le prêt relais est un crédit à remboursement in fine, c’est-à-dire que le capital emprunté se paie à la vente du logement ou à la fin de la durée du crédit.

En effet, vous n’aurez à payer que les intérêts pendant la période couverte par le prêt. Avec un prêt relais pour les seniors, il est possible de financer l’acquisition d’une maison, d’un appartement ou d’un immeuble dans le neuf comme dans l’ancien. Le nouveau bien immobilier peut servir comme résidence principale, résidence secondaire ou logement locatif. Vous pouvez également vous en servir pour acheter un terrain constructible. Signalons qu’il existe plusieurs types de prêts relais tels que :

  • le prêt relais acquisition,
  • le prêt relais sec,
  • le prêt relais rachat.

Le prêt relais acquisition permet d’obtenir dans le même temps un crédit immobilier classique. C’est un excellent choix quand la valeur du futur bien est supérieure à celle du bien actuel. Une partie du crédit immobilier est remboursé par anticipation après la vente du logement. En revanche, lorsque vous souscrivez un prêt relais sec, vous ne pouvez pas obtenir un prêt immobilier de la part de l’établissement prêteur. Dans le cas du prêt relais rachat, vous faites racheter le crédit par une banque. Le but est de lisser les mensualités.

Pour trouver la bonne formule de prêt relais pour senior, pensez à réaliser une simulation. Cette opération vous permet de faire le tri entre les différentes offres proposées par les banques et autres organismes prêteurs. Il vous suffit de renseigner certaines informations relatives à votre projet pour recevoir en quelques minutes des propositions de prêt relais. Vous trouverez des simulateurs de crédit en ligne, utilisables gratuitement et sans engagement.

caisse de retraite et projet immobilier, prêt relais senior

Bénéficiez d’un prêt immobilier octroyée par une caisse de retraite

Les seniors affiliés à des caisses de retraite complémentaires peuvent bénéficier d’un prêt spécifique pour financer des projets immobiliers. Aucune condition d’âge ni de ressources n’est fixée pour obtenir un prêt de ce type. De façon générale, chaque établissement prêteur détermine une période pendant laquelle l’emprunteur doit effectuer des cotisations avant de demander un crédit. Cette période varie de 1 à 5 ans selon les cas. Les seniors qui veulent acquérir une résidence principale ont de fortes chances d’obtenir un prêt immobilier de la part de leurs caisses de retraite.

La plupart du temps, le montant du crédit n’est pas suffisant pour financer totalement un projet immobilier. En fonction de l’organisme et des conditions fixées, cela peut tout de même aller jusqu’à 15 000 euros. Ce crédit est complémentaire au prêt relais ou à un prêt immobilier classique. La durée de remboursement est très variable selon le montant demandé, l’apport personnel, les mensualités et le taux d’intérêt. De 5 ans en moyenne, la durée ne dépasse généralement pas 10 ans. Les conditions d’octroi de ce prêt sont favorables aux personnes du troisième âge.

Par exemple, les taux d’intérêts du prêt immobilier attribué par les caisses de retraite varient de 3 % à 6 %, ce qui est très bas en comparaison avec les autres types de prêts. Pour bénéficier de ce prêt, adressez-vous à votre caisse de retraite complémentaire ou à une mutuelle de retraite et renseignez-vous sur les conditions à remplir. L’accompagnement de conseillers immobiliers indépendants vous sera utile. Ces professionnels sont généralement qualifiés pour vous aider à réussir votre projet.

Procédez au rachat de crédit

Pour financer un projet immobilier en tant que senior, vous pouvez vous tourner vers l’option du rachat de crédit. L’opération consiste à regrouper la plupart de vos prêts afin de n’en avoir qu’un seul. Cela vous permet d’assainir vos finances en réduisant vos mensualités et les taux d’intérêt des différents crédits. Le rachat ou regroupement de crédits est avantageux pour les seniors, d’autant plus que ceux-ci disposent généralement de moins de ressources financières que durant leur vie active. Cette solution vous offre l’opportunité de maîtriser votre budget et de vous assurer un certain équilibre financier.

Le rachat de crédit permet aux retraités d’amoindrir leurs charges mensuelles afin d’avoir assez de moyens pour financer un projet immobilier. Lors de l’opération, vous avez la possibilité de demander un nouveau crédit à votre banque ou établissement financier. Ce prêt s’ajoutera au capital des crédits regroupés qui reste à rembourser. Certains organismes sont disposés à racheter les prêts des personnes âgées de plus de 90 ans. Cela montre que l’âge ne sera pas un frein pour bénéficier de cette solution, très utile pour financer l’acquisition ou la réfection d’un bien immobilier.

Vous avez la possibilité d’effectuer un regroupement de crédits à la consommation ou un regroupement de crédit immobilier. La durée de l’opération peut aller jusqu’à 25 ans. L’idéal est de limiter au maximum cette durée afin d’abaisser le coût total. Pour faire racheter vos crédits par un organisme prêteur et financer l’acquisition d’un bien immobilier, vous devez souscrire une assurance spécifique. Généralement, le coût d’une telle assurance est plus élevé pour les seniors que pour les demandeurs moins âgés. Pour l’avoir au meilleur tarif, pensez aux comparatifs disponibles en ligne.

rachat de crédit, financement immobilier pour seniors

Financez votre bien immobilier avec un prêt hypothécaire

Le prêt hypothécaire se présente comme un moyen de financement d’un projet immobilier favorable aux seniors disposant de biens immobiliers. Vous pouvez vous en servir dans le but d’étoffer votre patrimoine immobilier pour de l’investissement locatif ou pour constituer un héritage. Dans cette logique, pensez à faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine qui saura vous aider à préparer votre dossier de crédit.

Le principe du prêt hypothécaire est de mettre une hypothèque sur un ou plusieurs biens immobiliers pour bénéficier en contrepartie d’un financement. Son montant équivaut à un certain pourcentage de la valeur du bien hypothéqué (entre 50 % et 75 %). La durée du prêt est très flexible, pouvant aller jusqu’à 50 ans. Quoi qu’il en soit, en tant qu’emprunteur, vous pouvez lever l’hypothèque quand vous le voudrez en versant à l’organisme prêteur le capital restant.

Le remboursement anticipé entraîne cependant parfois des pénalités. Néanmoins, chez certains organismes prêteurs qui se veulent concurrentiels, cela n’implique pas de frais supplémentaires. Notez enfin qu’il n’y a pas de limite d’âge pour avoir un crédit hypothécaire.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Préparer sa retraite : voici 5 solutions d’investissement

Le système actuel ne garantit plus la sécurité financière à tous les travailleurs après le…