Pour la création ou reprise d’entreprise, les impératifs standards comme faire une étude de marché, élaborer son business-plan, son budget prévisionnel et le Plan de financement reste toujours valables. Entreprendre n’est pas une mince affaire avec en premier lieu le choix de l’activité. Choisir le statut (Entreprise individuelle ou EI, EURL, EIRL, SAS, SARL, SASU, etc.) est aussi nécessaire et lourd de conséquences, car de ce choix naîtront les différentes obligations fiscales et sociales à payer.

La création d’entreprise

Ceux qui souhaitant créer une entreprise sont actuellement mieux encadrés et entourés. C’est donc le moment de porter votre projet de création d’entreprise vers sa concrétisation. Que ce soit pour  reprendre une entreprise déjà existante ou pour créer une entreprise nouvelle, les Banques, les associations d’entrepreneurs, et même les différents corps de métier (expert-comptable, juriste, etc.) sont présents sur toutes les étapes de la création ou de la reprise d’une entreprise.

Voici les étapes-clés pour la création d’une entreprise.

  • Réaliser une étude de marché.  Pour entreprendre un projet de création d’entreprise il faut savoir quoi faire ;
  • Réaliser une étude de faisabilité : business-model, budget prévisionnel, etc.
  • Choix du statut juridique ;
  • Élaborer un plan de financement : dans le cas où vos fonds propres ou apports  ne sont pas suffisants et qu’il faut faire un prêt bancaire. Préparer les documents pour demander les financements et effectuer les formalités pour les aides à la création d’entreprise sera alors une nécessité ;
  • L’immatriculation : registre du commerce, CCI, Chambre de métiers, selon le cas.

L’entrepreneuriat est un chemin pavé d’embûche. Créé son entreprise offre avantages et inconvénients pour le chef d’entreprise. Porter la société créée vers la Pérennité et pourquoi pas vers un développement international est une besogne ardue. Vous pouvez voir des astuces pour viabiliser votre entreprise sur les sites spécialisés comme impact-pub.com. Mais qu’en est-il alors du filon à exploiter, vers quel secteur d’activité se tourner ?

Les idées les plus rentables pour l’année 2022

Trouver une idée simplifiée à exploiter pour entreprendre en France est tout à fait possible.   Voici une liste des 10 meilleures idées de création d’entreprise pour 2022.

1- Dropshiping

C’est un secteur en pleine croissance depuis quelque temps déjà. Mais le contexte sanitaire impliqué par le Covid-19 en a fait un business encore plus florissant. Le dropshiping consiste à collecter les besoins des acheteurs  sur site web de vente en ligne et de passer commande auprès des fournisseurs, tout en offrant un service de livraison.

2- Print on demand

Comme chaque moment est précieux, il est toujours important de voir ses proches dans son quotidien, et pourquoi pas dans les objets du quotidien. Ce business consiste à imprimer toutes les demandes possibles du client (photos, devises, phrases phares, etc.) sur des objets du quotidien : tasse, oreiller, papier peint mural, stickers, etc.

3- Freelance

Le contexte sanitaire actuel a fait que le télétravail soit devenu à la mode. Mais il faut connaître que les freelanceurs eux existent depuis belle lurette. De plus, un large panel de choix s’offre aux nouveaux entrepreneurs. Créer son activité à partir de presque rien n’est pas facile, mais l’avantage de créer une entreprise en freelance est la limitation des risques. Comme l’on n’investit pas dans des locaux coûteux, l’on risque moins. De plus le monde du freelancing est porteur de projet à foison. L’on peut devenir rédacteur, traducteur, Coach en ligne, Créateur de Formation et de e-book, influenceur ou blogeur, et cela de chez soi.

4- Tout ce qui est personnalisé

La tendance est maintenant à la démarcation. Fini les produits fabriqués en série et qualifiés de « sans âme ni personnalité ». Que ce soit des bijoux, des T-shirts et même des objets du quotidien (mug, porte badge, porte-clé, etc.), tout est personnalisable et l’on aime cela.

5- Les filons des nouvelles technologies : objets connectés

Montre connectée, écouteur sans fil et tant d’autres sont des phénomènes de mode non négligeables.

6- Tout ce qui est bio

La tendance des objets en bois ou en bambou et le retour en force de l’artisanat se font ressentir. L’industrie liée à l’empire du yoga a, elle aussi, encore des années devant elle. Les thés comme le thé matcha, et tout produit (alimentaire, de beauté) bio sont aussi tendance.

7-Tout ce que l’on peut faire à la maison

Tous les produits DIY (Do It Yourself) ont connu une expansion de leur vente après les différentes restrictions sanitaires. Que ce soit des éléments de décoration, de jardinage, ou même les ustensiles de cuisine : film alimentaire, casseroles, etc. Tout se vend en s’accroissant.

8-Produits et accessoire de beauté

En passant par les produits standards de maquillage, de coiffure, d’esthétique, tout est encore à la hausse. En effet, vue le boom des tutos en ligne de comment se coiffer à la maison, comment se maquiller soi-même, et suite aux mal-vécus des différents  confinements, tout pour se faire belle chez soi se vend, même les épilateurs font parties du lot.

9- Les équipements de sport maison

10- Les accessoires pour animaux

La reprise d’entreprise existante, une niche à exploiter

Dans le monde entrepreneurial, créer votre entreprise peut être difficile. Une solution pour mener à bien un projet entrepreneurial est d’en reprendre une.  Concrétiser un rêve entrepreneurial ne doit donc pas passer forcément par la création d’une entreprise nouvelle. En effets la reprise d’une entreprise déjà existante est une solution et de plus les repreneurs peuvent bénéficier de plusieurs aides non négligeables.  Ces différentes aides, souvent présentés sous forme de prêts et de facilitations fiscales peuvent renforcer la viabilité et le développement de l’entreprise : NACRE,  ACRE, ACCRE, ARCE, etc.

Le Dispositif NACRE à travers le Prêt NACRE est assorti de plusieurs conditions. Ce sont par exemple le fait d’être chômeur depuis au moins deux ans et d’être affilié à Pôle Emploi (preuve de la recherche active de travail et donc du fait d’être demandeur d’emploi).

Le vrai avantage de ne pas passer par la création d’entreprise étant le fait que la forme juridique (le statut juridique, fiscal, etc.) et les charges sociales sont déjà définies. Et même le personnel est déjà là. Il faudra alors ne se pencher que sur les chiffres : business plan, les moyens de pérennisation et développement de l’entreprise.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Comment ouvrir un compte pro en ligne ?

En France, détenir un compte professionnel distinct de son compte personnel est une obliga…