Appartenant au corps médical, les aides soignants constituent une structure à part entière en matière de bien-être des patients ou en termes de santé en général. Leur intervention est essentielle tant pour les patients internés à l’hôpital ou pour ceux maintenus à domicile. C’est un métier passionnant et évolutif. L’accès à cette profession nécessite une formation et donc un diplôme. Une fois une certification obtenue, quel autre métier peut-on exercer en tant qu’aide-soignante ? La réponse dans ce billet.

Description du métier d’aide-soignante

Incontournable en soins palliatifs, l’aide-soignante est celle qui réalise les soins de prévention, administre les traitements et qui assiste le patient dans ses exercices de rééducation. Son rôle consiste ainsi généralement à maintenir et à éduquer à la santé afin d’assurer le bien-être du patient, à préserver ou à l’aider à retrouver leur autonomie. Il revient également à ce professionnel de la santé de surveiller le malade et dans certains cas, l’aider dans les gestes d’hygiène au quotidien comme se laver, s’habiller, manger…

Un aide-soignant peut être aussi responsable de la propreté de l’environnement du patient. Il peut donc désinfecter les lieux, refaire le lit, nettoyer la chambre… Il apporte un soutien psychologique à la famille de son patient et les conseille. Pour accéder à ces fonctions et devenir aide-soignante, il doit être titulaire du diplôme d’État d’aide-soignant (DEAS) de niveau V est impératif. Avec ce diplôme, des années d’exercices et d’expériences, il est également possible d’intégrer d’autres branches du métier comme travailler dans des franchises de crèches, de service, d’aide à la personne ou devenir assistante médicale, entre autres.

Les métiers accessibles aux aides-soignantes

  • Les franchises de crèches et micro-crèches

Il est évident qu’avec un diplôme d’aide-soignante, on exerce le métier au sein des centres de soins, des centres médicaux, des cabinets ou en libéral. Cependant, il est aussi possible de faire une reconversion pour ceux qui souhaitent découvrir d’autres horizons. Face au manque de place considérable pour accueillir les enfants en périscolaire, des franchises de crèches et de micro-crèches se sont développées. Pour ces structures nouvellement mises en place, la disposition d’aides-soignantes permet de rassurer les parents et générer ainsi d’important chiffre d’affaires. Toujours dans le même concept, les aides-soignantes peuvent également utiliser préalablement leur CPF ou Compte personnel de formation pour se former au métier d’auxiliaire de puériculture ou d’aide à la maternité. C’est un atout considérable pour ceux qui veulent se reconvertir dans le domaine.

Aide, Soignante

  • L’assistance médicale

Après sa formation et l’obtention de son diplôme, un aide-soignant peut aussi exercer en tant qu’assistant médical. Il a ainsi la possibilité de devenir agent de stérilisation, agent de chambre mortuaire, assistant gérontologique, assistant en hémodyalise ou en aspiration endo-trachéale en suivant une formation pour spécialisation.

  • Les métiers sociaux ou paramédicaux

Avec des années d’expérience à son actif, une aide-soignante a aussi la possibilité de se former aux métiers paramédicaux. Par la suite, elle peut devenir assistante dentaire, laborantine d’analyses médicales, aide médico-psychologique, infirmier, moniteur-éducateur… Pour accéder à ces métiers, l’aide-soignant peut intégrer un IFSI (institut de formation en soins infirmiers) après 3 ans d’exercices et après avoir passé les épreuves de sélection.

Connaissant un essor considérable, les franchises d’aide à domicile et de services à la personne offrent également de belles opportunités de reconversion pour les aides-soignantes. Dans le cadre de ces activités, le professionnel devenu franchisé n’est pas dans l’obligation d’effectuer lui-même les prestations proposées. En effet, l’aide-soignant(e) peut recruter des intervenants ou des intervenantes pour assurer le service à sa place. Le rôle de l’aide-soignant franchisé se résumera ainsi au management d’équipe. Il sera également en charge d’assurer la relation commerciale avec les clients. Cependant, son expérience et ses compétences lui permettent de disposer d’un sérieux atout pour la supervision des missions. Éventuellement et dans bien des cas, il peut également intervenir lui-même.

Zoom sur le rôle de l’aide-soignant en crèche.

Les personnes disposant du diplôme d’aide-soignant sont aujourd’hui très recherchées dans les structures accueillant des enfants. Ces structures apportent une solution pratique et pragmatique aux parents qui sont en attente de garanties sur la manière dont seront accueillis et accompagnés leurs enfants au quotidien. 
Les aides-soignants en poste au sein d’une crèche ou d’un autre établissement du même type, apportent leur soutien et collaborent à la bonne réalisation de l’accueil et du bien-être des enfants. Entourés d’autres professionnels de santé, tels que les infirmiers et les médecins, ils composent une partie de l’équipe qui a pour charge les « soins de vie quotidienne ».

Ils sont aussi, en crèches, des interlocuteurs privilégiés pour les enfants et leurs parents : capables de prendre en charge les questions et d’y apporter les réponses permettant de rassurer et soulager.
Ils sont en première ligne et les observateurs privilégiés de l’état de santé apparent des personnes qu’ils encadrent. Les aides-soignants sont ainsi en capacité de détecté et d’alerter sur des changements ou l’apparition d’éléments en lien avec la santé des personnes, notamment en cas d’urgence vitale.

Plus généralement, ils mettent en œuvre, sous la direction des infirmiers ou médecins présents, les protocoles et les soins qui sont programmés, ainsi que les mesures de protection qui s’imposent en fonction des situations et des spécificités de chaque enfant.

Les aides-soignants jouent donc un rôle prépondérant dans le déroulement de la vie des enfants qui sont pris en charge par les crèches. Ils sont un composant opérationnel clé sur lequel s’appuie l’ensemble de la chaîne de soin et de protection de l’établissement. 
Très recherchés, les aides-soignants peuvent aussi, avec l’expérience et les formations adéquates, évoluer vers des postes d’infirmiers, selon leurs appétences, et ainsi participer de manière plus large à la définition des fonctionnements mis en place dans l’établissement.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

L’importance d’une formation pour l’hygiène en restauration

Les personnes travaillant dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration ont la res…