La crise de la quarantaine pousse plusieurs quadragénaires à se réorienter sur le plan professionnel. La passion pour leur ancien job disparait et de nouveaux challenges naissent. Devenir pâtissier à 40 ans est bien possible. Il faut juste s’armer de passion, de patience et de motivation. Des formations sont disponibles pour acquérir des compétences et devenir chef pâtissier à cet âge. Voici plus d’information sur le sujet.

Les types de formations en pâtisserie pour les quadragénaires

La meilleure façon pour devenir pâtissier à 40 ans est de suivre une formation professionnelle. Elle permet d’acquérir des notions théoriques et pratiques dans le domaine. Elle initie les apprenants aux règles d’hygiène et de sécurité du travail. Elle reste ouverte aux personnes en reconversion professionnelle et aux salariés de la restauration. Elle est attestée par un diplôme reconnu dans la profession. Deux options sont possibles : une formation professionnelle en pâtisserie et une formation par correspondance.

Formation professionnelle en pâtisserie

D’entrée de jeu, une formation professionnelle consiste à recevoir des connaissances dans un domaine précis. Un ancien employé peut user de son compte personnel de formation pour apprendre davantage dans son domaine ou s’orienter dans un autre secteur. Par exemple, il peut suivre une formation professionnelle en pâtisserie à 40 ans. Elle s’étend sur quelques semaines.

Patissier

Un quadragénaire peut recevoir une formation d’ordre général sur les bases de la pâtisserie ou sur une spécialité précise telle que :

  • les petits fours ;
  • les tartes sucrées ;
  • la pâte feuilletée ;
  • la pâtisserie d’assemblage ;
  • les tartes sucrées ;
  • des desserts bistronomiques ;
  • des desserts à l’assiette ;
  • les garnitures, etc.

Ces formations sont proposées par divers organismes en France comme les CCI, le Greta et les écoles spécialisées en pâtisserie et en cuisine.

Formation par correspondance

En raison de sa flexibilité, la formation par correspondance demeure la plus prisée par les personnes qui souhaitent devenir pâtissiers à 40 ans. En effet, elle convient à celles qui sont contraintes par le temps et qui n’arrivent pas à se déplacer pour un cours en présentiel.

Grâce à cette option de formation, un adulte peut se former à distance en pâtisserie. Elle permet aussi de préparer un CAP reconnu par l’État. Elle dote chaque apprenant des compétences et techniques en pâtisserie. Elle rend immédiatement opérationnelles les personnes formées. Comparée à un cours en présentiel, elle dure plus. Elle peut s’étendre sur deux ans. Cependant, la durée peut être réduite selon la motivation de l’apprenant.

La formation en pâtisserie par correspondance présente quelques avantages. Elle permet de gagner du temps et de réaliser des économies liées au transport. Elle s’adapte aussi à l’emploi du temps de chaque apprenant. Cela permet de concilier la vie professionnelle et la formation. Quant à la pratique, elle se réalise à la maison par chaque adulte.

Par ailleurs, d’autres formations sont aussi ouvertes aux personnes qui souhaitent devenir pâtissiers à 40 ans. Il s’agit du :

  • brevet technique des métiers (2 ans après la classe de 3e) pour une formation en pâtisserie et boulangerie, en glacerie ou bien en chocolaterie et en confiserie ;
  • brevet des métiers après le bac ;
  • Bac pro pâtisserie (3 ans) ;
  • bachelor pâtisserie ou le bachelor restauration option pâtisserie.

L’inscription à ces différentes formations présentées précédemment n’est pas soumise à un critère d’âge. De fait, elles conviennent même aux adultes de 40 ans qui veulent devenir pâtissier.

Le programme de la formation en pâtisserie

Le programme de formation pour l’obtention d’un certificat d’aptitude professionnelle en pâtisserie se déroule en 6 étapes. Il s’agit de :

  • la culture professionnelle au sein d’une entreprise ;
  • les matières premières utilisées ;
  • la fabrication pâtissière ;
  • les sciences de l’alimentation ;
  • les notions de gestion d’une entreprise et de son environnement économique, social et juridique ;
  • la communication au sein d’une entreprise.

Pour profiler leur formation, les apprenants sont appelés à effectuer un stage d’insertion de 3 à 4 mois dans une pâtisserie. Il est surtout nécessaire pour les personnes qui veulent faire carrière dans ce métier.

Patissier

Comment financer sa formation en pâtisserie ?

Plusieurs solutions de financements existent pour les personnes qui souhaitent devenir pâtissiers à 40 ans. Pour un changement professionnel, voici quelques moyens pour financer sa formation :

  • l’aide à la reconversion et les aides pour la formation accordées par chaque région et département ;
  • le droit de formation lié au compte personnel de formation (CPF). La formation est assurée par une structure de financement ;
  • Pôle emploi peut financer la formation d’un adulte de 40 ans si son projet professionnel est séduisant ;
  • l’obtention d’une aide et bourse accordée au même titre qu’un étudiant.

Par ailleurs, un adulte de 40 ans qui veut devenir pâtissier peut aussi bénéficier d’un financement de son entreprise d’accueil s’il décide de suivre sa formation en alternance. Ces financements sont ouverts aux travailleurs comme aux chômeurs.

Faire un bilan de compétence pour trouver sa propre voie professionnelle

Le métier de pâtissier vous intéresse ? Vous n’avez pas envie de commencer une formation dans ce domaine professionnel si ce dernier ne correspond pas ? Pourquoi ne pas réaliser un bilan de compétence ? Comme vous pourrez le découvrir ici, le bilan de compétence vous permettra de bien clarifier votre situation, savoir où vous en êtes dans votre tête et vos objectifs.

Est-ce qu’un bilan de compétence est payant ? Oui, il peut l’être selon les structures auxquelles vous faites appel. Cependant, des sites comme celui-ci vous permettront d’avoir un bilan de compétence gratuit si vous habitez proche de Saint-Étienne, de la Loire ou encore de la Haute-Loire. Si vous êtes plus loin, sachez que vous pouvez faire financer votre bilan de compétence à l’aide de votre compte CPF ou encore grâce à Pôle Emploi.

D’ailleurs, si vous faites appel à Pôle Emploi, vous devrez dans un premier temps prendre rendez-vous avec votre conseiller ou votre conseillère afin que l’organisme appelle la structure dédiée. Cela vous permettra notamment de passer rapidement un bilan de compétence gratuitement étant donné que vous passez par Pôle Emploi.

Passer un bilan de compétence n’est pas vu comme un échec, bien au contraire. Selon plusieurs sources, on a choisi un métier par dépit lorsque l’on est dans un système scolaire classique. Néanmoins, nos convictions peuvent évoluer au fil des années. C’est pour ça que le bilan de compétence est là. Ce dernier vous permettra de mieux vous connaitre afin de trouver le métier qui vous plait.

En effet, le bilan de compétence vous permettra de connaitre les domaines professionnels où vous avez des affinités particulières et si vous avez tout ce qui correspond au métier de la pâtisserie, foncez !

Quelques conseils pour devenir un bon pâtissier à 40 ans

Les adultes qui osent sortir de leur zone de confort pour se reconvertir en pâtissier à 40 ans ont besoin de quelques conseils utiles. En voici quelques-uns.

S’entrainer à domicile

Pour tester sa motivation, un aspirant pâtissier peut commencer par mettre la main à la pâte en préparant quelques desserts pour ses proches. Ces entrainements à domicile lui permettront de s’imprégner des réalités de la profession. Il pourra aussi évaluer son niveau en pâtisserie.

Entrer en contact avec les professionnels du domaine

Pour s’assurer que devenir pâtissier à 40 ans est un bon choix, il faut prendre connaissance de l’expérience des pratiquants. Plusieurs d’entre eux se sont reconvertis sur le plan professionnel en pâtissier ou en boulanger. Ainsi, ils pourront partager leur vécu et sans doute des conseils pour réussir dans le domaine.

Choisir la formation adéquate

En échangeant avec les pâtissiers et boulangers expérimentés, une personne qui veut devenir pâtissier à 40 ans peut savoir la formation qui lui convient. Elle pourra choisir entre les cours en présentiel ou une formation à distance.

Une fois la formation choisie, reste à s’exercer et à s’entraider avec les autres collègues en reconversion professionnelle. Cela permet de rester motivé et devenir un pâtissier qualifié.

En somme, il est possible de devenir pâtissier à 40 ans. L’âge ne doit pas être un frein pour la réalisation de ses rêves. Le plus important demeure la passion pour le métier et la motivation à être formé.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Pourquoi opter pour le portage salarial ?

Ces dernières années, le monde du travail s’est extrêmement libéralisé. De nouveaux …