Entre 2019 et 2020, les cambriolages d’entreprises en France ont augmenté de 56 %, un chiffre qui a probablement évolué depuis. Les entrepreneurs ont donc de plus en plus recours à des solutions destinées à protéger leurs locaux des cambriolages, des violations, mais aussi conçues pour contrôler l’accès des employés à l’entreprise et à certains niveaux sensibles du bâtiment. Voici quelques solutions pour sécuriser votre entreprise.

Les systèmes de contrôle d’accès pour sécuriser votre entreprise

Un système de contrôle d’accès joue plusieurs rôles dans une entreprise. Il permet dans un premier temps d’optimiser le flux des individus ou des véhicules, d’autoriser les accès uniquement aux employés autorisés et d’enregistrer les entrées et les sorties. Les composants du système de contrôle d’accès protègent les visiteurs et les employés de certains comportements à risque. Ils empêchent les vols d’équipements et de données confidentielles. Ils protègent également les locaux grâce à des dispositifs qui dissuadent les personnes malveillantes.

En général, les gens assimilent le système de contrôle d’accès aux pointeuses comme celles commercialisées par TimeCard Europe et aux lecteurs de badge, mais ce n’est pas tout ce qu’il propose. Les composants d’un système d’accès sont plus nombreux : les serveurs, les unités de traitement, les interfaces homme-machine (IHM), les lecteurs de badge, les programmes d’identification, les équipements qui composent l’environnement des portes (les boutons-poussoirs par exemple), etc.

Dans les entreprises, le contrôle d’accès permet l’identification et surtout l’authentification de tous les individus présents dans les locaux. Le système est fait de manière à garantir au dirigeant et à ses collaborateurs une sécurité efficace contre l’entrée illicite des intrus, mais aussi une protection en cas de présence d’espaces sensibles ou dangereux dans l’entreprise.

Les systèmes de détection des intrusions

Un autre dispositif permettant de sécuriser les locaux, le matériel et les usagers d’une entreprise sont les systèmes de détection rapide d’intrusion. Le principal rôle d’un tel système est la détection et la signalisation des intrusions afin d’augmenter les chances de l’entreprise d’intercepter les intrus et donc de protéger les biens et les personnes.

Un système de détection d’intrusion a trois fonctions : la fonction de détection, la fonction d’analyse et la fonction de signalisation. Le mécanisme de détection est déclenché grâce à des détecteurs ou capteurs installés sur les portes et les fenêtres. Ils reçoivent une information généralement physique, susceptible d’être considérée comme une intrusion afin de la transférer au système central. En fonction de la position des détecteurs, on peut distinguer la détection périphérique, périmétrique, volumétrique et celle ponctuelle.

système anti-intrusion

On parle de dispositifs de détection périphérique lorsque les détecteurs sont placés sur les murs d’enceinte et les clôtures. La détection est périmétrique lorsque les détecteurs (d’ouverture ou de vibrations) se trouvent sur les portes, les fenêtres, les murs du logement, etc. Quant à la détection volumétrique, elle est applicable lorsque les capteurs se localisent dans une pièce ou un local et qu’ils récoltent les informations relatives à tous les mouvements qui ont lieu à l’intérieur du volume de l’espace. Pour finir, la détection ponctuelle consiste en la surveillance d’un coffre, d’un meuble, d’un tableau, ou d’un objet, en installant sur ce dernier, des capteurs de type à inclinaison ou thermiques.

La fonction d’analyse d’un système de détection d’intrusion est considérée comme le cœur du dispositif. C’est elle qui reçoit les informations envoyées par la fonction de détection, qui les analysent grâce à un programme, qui détermine s’il s’agit réellement d’une intrusion et qui transmet ensuite l’information à la fonction de signalisation.

En ce qui concerne la fonction de signalisation, il s’agit d’une alarme qui se met en marche afin d’alerter responsable du système. Elle peut être une sirène d’intérieur, une alarme à distance ou une sirène extérieure.

Les systèmes de vidéosurveillance

Ces systèmes ont pour rôle de sécuriser les lieux, mais aussi de dissuader les intrus. La vidéosurveillance est particulièrement efficace en cela qu’elle permet de suivre en temps réel l’activité autour et au sein de l’entreprise.

Il existe différents types de vidéosurveillance :

  • la vidéosurveillance analogique,
  • le système par Internet (IP),
  • les systèmes sans fil avec wifi,
  • et les vidéosurveillances en mode filaire.

La technologie analogique est à ce jour la plus répandue. Elle convient aux entreprises qui ont des besoins élevés en termes de caméra. Malheureusement, cette technologie n’admet pas des fonctionnalités avancées, toutefois, elle permet d’accéder à un grand nombre de modèles de caméras de marques de dimension différente. Sans oublier quelle est la moins chère du marché.

La vidéosurveillance par Internet consiste à visualiser les images en se servant d’une simple connexion à Internet. Les caméras installées dans l’entreprise sont reliées à des ordinateurs qui sont eux-mêmes sur le réseau Internet. Les images sont filmées et envoyées sur le réseau. Elles sont consultables en direct comme en différé grâce à une simple connexion web au serveur.

système de vidéosurveillance

Une des technologies de vidéosurveillances les plus avancées est celle sans fil. Les caméras sont reliées à un récepteur qui envoie les images filmer grâce à des ondes radio au moniteur de contrôle. Qui dit solution avancée, dit également alternative coûteuse. De fait, la vidéosurveillance avec wifi et l’une des plus chères du marché. Toutefois, son coût est compensé par les caractéristiques extrêmement fines des caméras, la qualité de l’image rendue et bien sûr l’intégration de fonctionnalités avancées.

Pour finir, le mode filaire est une solution comparable à la technologie analogique. Les deux possibilités se rejoignent sur la nature de leurs composants que sont : les écrans de contrôle, les caméras, la base d’enregistrement et les câbles. La seule différence se situe en l’existence d’un logiciel de vidéosurveillance spécialement conçu pour soutenir le système. Ici, les caméras installées sur le réseau informatique de l’entreprise filment des images qu’elles envoient au moniteur central à l’aide de ce réseau informatique. Le logiciel centralise toutes ces données, procède à leur stockage, puis à leur traitement.

Bien entendu, selon les besoins et le type de vidéosurveillance adopté, l’entreprise devra avoir recours aux services d’un agent de sécurité. Pour cela, elle devra se renseigner sur la nature des prestations et sur le budget à fixer pour profiter des services de ce professionnel.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Pourquoi suivre une formation en management ?

Une formation en management s’impose pour tout leader souhaitant rendre performante et con…