Pour de nombreuses personnes, prendre la parole en public est un véritable défi à relever. Cependant, travailler sur ce point est obligatoire lors de vos débuts dans la vie professionnelle, surtout si vous postulez pour des postes de direction, de relation publique ou commerciale. Pour vous aider à vaincre cette peur et parler librement en public, voici quelques astuces.

Suivre une formation

Première solution à envisager, la formation sur le développement de votre impact social. Il ‘agit d’un outil très efficace pour surmonter la glossophobie. Vous pouvez cliquer ici pour en savoir plus si la formation en prise de parole en public vous intéresse.

Les formations pour la prise de parole en public sont généralement de très courte durée et vous permettent de développer très rapidement les aptitudes de la communication orale. Vous êtes coaché par des professionnels qui vous permettent de découvrir l’image que vous projetez à votre auditoire et les comportements à avoir pour améliorer cette dernière. Chaque centre de formation a sa méthodologie, mais nous vous conseillons de privilégier ceux qui proposent la pratique devant un véritable public.

formation expression orale

S’exercer au quotidien

En dehors des formations et des nombreux conseils que vous pouvez trouver sur internet ou dans les vidéos de motivation, il est essentiel que vous pratiquiez beaucoup pour surmonter votre glossophobie.

Énumérer et adopter les critères non verbaux

Pour être à l’aise lors d’une prise de parole en public, il faut non seulement travailler votre capacité à parler, mais également améliorer la posture et les gestes à effectuer. Pour cet exercice, imaginez le communicant idéal et essayez de le visualiser à travers vos souvenirs. Cela pourrait être un personnage qui vous inspire et à qui vous avez envie de ressembler. Décrivez ce dernier à travers ce qu’il dégage, ses gestes, les outils qu’il utilise pour capter l’attention de son auditoire, etc. Ces informations vous serviront ensuite de repère pour vos prochaines apparitions pour des discours dans des lieux publics notamment.

Bien se servir des mains

Beaucoup de personnes aimeraient bien se débarrasser de leurs mains lorsqu’ils font un discours. Elles constituent dans la plupart des cas la principale source d’angoisse, bien que très peu s’en rendent compte. On voit ainsi certains les placer derrière le dos et d’autres dans les poches. Chacune de ces postures véhicule une interprétation négative devant une foule. Pour repérer les signes qui trahissent, nous vous conseillons de préparer un discours d’environ 2 minutes sur un sujet qui vous passionne et de le présenter devant une caméra. Une fois terminé, passez à la visualisation pour voir ce que vous faites de vos mains. L’idéal est qu’elles accompagnent le discours afin de mieux jouer leur rôle d’indicateur de votre volonté.

La mobilité pendant un discours

Pour vous libérer du stress avant ou pendant un discours, nous vous conseillons de rester mobile, sans en abuser afin de ne pas distraire le public. Si vous avez le choix, évitez surtout de rester derrière un ordinateur, assise ou immobile derrière un pupitre. Utilisez l’espace qui vous est réservé et travaillez votre gestuelle, votre sourire et votre regard pour que tous ces éléments accompagnent votre présentation. Pour vous améliorer, n’hésitez pas à reprendre les exercices filmés et à vous évaluer à chaque passage.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Box par abonnement : tout ce qu’il faut savoir

Apparu aux États-Unis pour la première fois en 2010, le concept de box par abonnement conn…