La pandémie de la covid-19 et les mesures restrictives mises en place ont brutalement secoué l’économie mondiale. Seule une poignée de secteurs d’activités ont été épargnés et certains de ceux qui ont été sérieusement fragilisés ont jusqu’à aujourd’hui du mal à rebondir. Dans le cas présent, nous allons surtout découvrir si le marché immobilier suisse a résisté ou non à la pandémie de la covid-19 et comment il se comporte actuellement. Tout d’abord, faisons un point sur les raisons de faire estimer sa maison en ligne ou son appartement établi en Suisse.

L’importance de l’estimation en ligne d’un bien immobilier en Suisse

Le principal avantage de l’estimation en ligne tient au niveau de sa gratuité et au fait qu’il ne vous engage en rien. Vous n’avez qu’à vous rendre sur le site web du professionnel de votre choix si vous souhaitez connaître l’estimation de votre bien immobilier en Suisse, quelle que soit votre motivation. Vous devez ensuite y spécifier votre adresse, le type de bien et ses caractéristiques (surface habitable, nombre de pièces, nombre de chambres, nombre de salles d’eau…).

Au-delà de ces informations, le professionnel tient compte du prix au m² pratiqué dans le quartier où se trouve votre maison ou votre appartement, le coût des biens similaires au vôtre et l’attractivité du quartier ainsi que ses éventuelles perspectives de développement. Une fois l’estimation effectuée, il met à votre disposition un rapport d’estimation détaillé sur le prix de vente de votre bien au regard de la valeur réelle du marché.

Une estimation immobilière en ligne vous permet également de ne pas surévaluer ni sous-estimer votre bien dans le cadre d’une vente. Dans le premier cas, votre propriété ne trouvera probablement preneur de sitôt du fait de son coût exorbitant. Dans le second cas, elle risque de susciter une appréhension chez les acheteurs potentiels. En d’autres termes, une bonne estimation fixe le « juste prix » de votre bien et vous offre la possibilité de limiter les marges de négociations afin de vendre rapidement.

marché immobilier suisse

Le marché immobilier suisse après la crise de la covid-19

Selon le CIFI (Centre de formation et d’information immobilières) sis à Zurich, la pandémie de la covid-19 n’est pas parvenue à déstabiliser le marché immobilier suisse. Et pour cause, l’attrait des ménages suisses pour les appartements et maisons individuelles s’est confirmé pendant et après la crise. Ceci a par conséquent accéléré leur projet d’achat. À cela s’ajoute le taux immobilier qui se maintient à un niveau très bas, car aucune forte accélération de la conjoncture ni de pression inflationniste ne se profile à l’horizon.

L’appétence des Suisses pour les résidences secondaires (les chalets notamment) s’est également développée, plus particulièrement pour celles se trouvant dans les régions touristiques alpines. Il a également été constaté que les étrangers et les personnes expatriées sont de plus en plus à convoiter les biens de haut standing situés sur le sol suisse.

Le segment de l’immobilier locatif, de son côté, a profité de la demande de résidences locatives qui poursuit une tendance haussière et la flambée des prix pour tirer son épingle du jeu. Bien que la demande ait légèrement chuté dans les centres-villes suisses, le marché immobilier s’y révèle tout de même très attractif. La production de biens locatifs a cependant baissé depuis l’année dernière, mais force est d’admettre qu’elle reste aujourd’hui suffisamment importante et n’impacte en rien le taux de vacances.

L’immobilier commercial, quant à lui, a davantage été fragilisé par la pandémie que l’immobilier résidentiel. Des experts ont estimé à -700 000 m² la baisse dont les surfaces de bureaux ont fait l’objet entre 2020 et 2021. L’augmentation du télétravail ainsi que formules hybrides en est effectivement la principale cause.

Vous pouvez lire également : quelle est la durée de validité d’un diagnostic immobilier pour une location ?

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Immobilier : où investir dans le Vaucluse ?

Le Vaucluse est l’un des départements les plus en vue de la région Provence-Alpes-C&…