La formation professionnelle s’adresse à une personne active, telle qu’un salarié, un indépendant, un étudiant ou un demandeur d’emploi. Elle offre l’opportunité de se former pour le métier auquel il aimerait accéder ou accroître ses compétences dans le poste qu’il occupe déjà afin de pouvoir évoluer, ou de reprendre tout de zéro en changeant d’emploi.

Les deux types de formations professionnelles

Pour ce faire, il existe deux types de formations professionnelles : la formation professionnelle initiale et la formation professionnelle continue.

La formation professionnelle initiale

La formation professionnelle initiale concerne les jeunes qui sont encore dans un parcours scolaire et qui souhaitent, au travers de cette formation, acquérir des compétences d’ordre professionnelle pour pouvoir obtenir un diplôme, tout en percevant un salaire en même temps.

Dans ce cas-là, deux types de contrats seront primordiaux pour allier travail et école : le contrat d’apprentissage qui s’adresse aux jeunes âgés entre 16 et 29 ans, et le contrat de professionnalisation qui s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans.

La formation professionnelle continue

La formation professionnelle continue concerne deux types de personnes : les salariés et les demandeurs d’emploi. Elle leur permet d’acquérir ou bien d’améliorer des compétences déjà existantes, d’être reconnu de par leurs connaissances, de pouvoir évoluer dans un poste, ou de s’orienter vers un tout autre métier.

Concernant les salariés, ils ont la possibilité d’effectuer cette formation dans le cadre d’un projet de transition professionnelle. L’objectif est de pouvoir se réorienter vers un autre métier. Cela se déroule dans le cadre d’un bilan de compétences, afin de démontrer des aptitudes et de consolider une éventuelle évolution professionnelle, mais également dans le cadre d’une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) et ainsi obtenir un certificat de qualification professionnelle.

Il est important de noter que l’outil CPF (Compte Personnel de Formation) est celui grâce auquel le salarié peut bénéficier des formations. Concernant les demandeurs d’emploi, ils ont également la possibilité d’effectuer cette formation dans le cadre d’une recherche d’emploi, grâce au Compte Personnel de Formation (CPF).

Ils peuvent également la réaliser au travers d’une insertion, voire d’une évolution professionnelle, ou d’une reconnaissance quant à leurs qualifications via la VAE, mais aussi dans le cadre de la découverte d’un secteur d’activités ou d’un métier.

Les avantages de la formation professionnelle

Rappelons-le : c’est la loi du 5 septembre 2018 pour « la liberté de choisir son avenir professionnel » qui a changé les mentalités concernant la formation professionnelle.

Rendue applicable au 1er janvier 2019, elle offre la possibilité à tout un chacun de pouvoir décider de son futur professionnel afin de correctement s’orienter vers un métier ou un secteur d’activités en rapport avec ses aptitudes et compétences, ou bien même de démontrer ses connaissances.

Grâce à des dispositifs mis en place, tels que le CPF (Compte Personnel de Formation), mais également la PRO-A (Promotion par l’Alternance), le fait de vouloir ou de pouvoir accéder à une formation – initiale ou continue – est désormais plus simple pour les actifs.

N’oublions pas également que, cette loi « impose aux entreprises de contribuer au financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage », ce qui est un avantage supplémentaire pour ceux qui désireraient se lancer.

Charger plus d’articles similaires
Charger plus par Marion Jullian
Charger plus dans EMPLOI
Les commentaires sont fermés.

A VOIR AUSSI

Pourquoi choisir une niche en tant que rédacteur web ?

Vous êtes rédacteur web ou vous projetez de le devenir ? Vous possédez donc toutes les com…