La lettre de motivation est un élément important pour présenter sa candidature que ce soit dans le cadre d’une recherche d’emploi ou dans le but d’intégrer une formation professionnelle. Mais comment la rendre percutante et vous permettre, par ce support, de sortir du lot ? Voici dans cet article les 4 axes à respecter pour vous aider à convaincre dans votre parcours individuel de formation.

Faites des recherches sur l’organisme de formation

Tout d’abord, il vous faudra montrer que vous savez à qui vous vous adressez et que vous avez été suffisamment curieux pour aller glaner des informations sur la structure en elle-même, mais également sur la formation en question et les cours qui y seront dispensés. Cela vous permettra également de conforter votre projet personnel de suivre une formation et de vous orienter vers la structure qui répondra le mieux à vos attentes. Vous pouvez décider de vouloir changer de vie professionnelle pour différentes raisons et ainsi être dans des situations de vie variées :

  • En poste depuis de nombreuses années et l’envie de changer de métier pour mieux vous réaliser professionnellement.
  • Demandeurs d’emploi souhaitant monter un dossier de demande d’aide de financement par Pôle Emploi.
  • Mères au foyer dont les enfants ont grandi et qui souhaitent se former avant de reprendre une activité professionnelle.
  • Et bien d’autres situations propres à chacun.

Pour cela, une recherche sur le site internet des organismes de formation sera très instructive. Vous pourrez y trouver des avis d’anciens élèves mais aussi des commentaires des formateurs du centre et des informations administratives telles que l’adresse et les noms des contacts que vous visez. Il faudra également vous montrer convaincant et sûr de vous en justifiant dans votre lettre votre attrait pour cette formation et votre choix pour ce centre et pas un autre.

Le rôle des OPCA

Ensuite, il vous faudra vous tourner vers les OPCA, « Organisme Paritaire Collecteur Agréé » qui sont les structure chargée de regrouper les obligations financières des entreprises en ce qui concerne la formation professionnelle. Il représente un interlocuteur privilégié pour toute personne ayant un projet de formation.

Le FONGECIF

On le définit comme un organisme paritaire, interprofessionnel et régional. Le rôle du Fongecif est d’informer, d’orienter et de conseiller toutes les personnes sur leur avenir professionnel. Il peut ainsi les accompagner dans tous leurs projets personnels de formation mais également en ce qui concerne la mobilité professionnelle. Chaque cas est étudié et le FONGECIF peut ainsi proposer des financements ou des dispositifs adaptés à chaque désir de transition professionnelle :

  • Le CIF, « congé individuel de formation » pour toute personne souhaitant évoluer dans son propre métier ou se reconvertir.
  • Le CBD, « congé bilan de compétences » qui permet de faire le point sur ses acquis et préparer la suite de sa carrière professionnelle.
  • Le CVAE, « congé validation des acquis de l’expérience » qui permet de souligner et de valider son expertise.
  • Le CPF, « compte personnel de formation » pour aller plus loin dans le développement de ses compétences.

Les acteurs du FONGECIF écouterons vos besoins et vous dirigeront vers le financement le mieux adapté à votre besoin. Ils vous recevront et instruiront votre dossier tout en vous conseillant et vous informant des prestations dont vous pourrez bénéficier.

Sachez vous valoriser dans votre lettre

Bien entendu, il faudra mettre en avant les compétences acquises au cours de votre parcours professionnel, mais pas que ! Vous pouvez également avoir d’autres compétences d’ordre personnel qui seront un atout pour vous former à votre futur métier, sachez les identifier pour pouvoir les mettre en avant. Mettez en avant votre professionnalisation, à savoir les expériences que vous avez acquises au cours de votre évolution professionnelle ou de votre vie personnelle.

Si vous visez, par exemple, une formation dans les ressources humaines, il vous faudra mettre en avant votre côté sociable et votre capacité d’organisation. Vous pourriez avoir du mal à vous évaluer vous-même, pour vous aider, n’hésitez pas à solliciter vos proches pour un avis extérieur.

Décrivez l’appétence particulière que vous avez pour le métier visé et ainsi le besoin obligatoire de vous former en amont pour y accéder. Si vous êtes déjà en poste, quelque soit votre contrat de travail : CDD, CDI, temps plein ou temps partiel, informez l’organisme de vos disponibilités et de votre capacité à vous investir pleinement au sein de cette, ou ces actions de formation, qui garantiront votre évolution professionnelle.

Pour justifier de ces compétences, vous pouvez citer les situations dans lesquelles vous avez pu les mettre à contribution ou les expériences où vous avez appris à les développer. La principale difficulté sera de vous valoriser sans tomber dans la prétention.

Présentez votre projet professionnel

Vous devrez avant tout présenter et expliquer votre objectif professionnel : en quoi ce plan de formation est-il nécessaire pour que vous y parveniez ? Que propose la structure pour vous permettre de mener à bien votre projet ? Comment comptez-vous procéder pour atteindre votre objectif ? Quelle est votre ancienneté ? Comment est réparti votre temps de travail, vos congés et vos éventuelles autorisations d’absence qui vous seront accordées pour suivre les heures de formation prévues ?

Souhaitez-vous suivre votre formation professionnelle pendant ou hors du temps de travail ? Êtes-vous éligible à un droit de formation individuel (DIF) ? Êtes-vous suivi par des partenaires sociaux ? Êtes-vous passé par un organisme de conseil en évolution professionnelle ? Autant de questions cruciales qu’il vous faudra mettre en avant dans votre lettre de motivation afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Si vous avez des expériences professionnelles passées qui peuvent être mises en lien avec votre projet de réorientation, parlez-en ! Démontrez le chemin que vous avez parcouru pour arriver à ce besoin de changer de voie, que ce soit d’un point de vue professionnel ou personnel. Montrez que votre souhait de reconversion est cohérent avec la demande du marché mais également avec votre parcours.

Enfin, il faudra que votre lettre retranscrive votre motivation et votre sérieux, ainsi que votre capacité à tout mettre en œuvre pour réussir votre projet de réorientation ou assurer une sécurisation de vos compétences actuelles.

Attention à la lettre type !

Vous pouvez bien entendu vous inspirer de modèles existants sur le web pour la structure de votre lettre de motivation, mais attention toutefois à ne pas en copier le contenu.

En effet, une lettre copiée-collée ne donnera pas une image sérieuse de votre candidature et ne reflétera en aucun cas votre personnalité. De plus, chaque cas de souhait de formation professionnelle continue étant personnel, vous devrez vous fier à vos propres ambitions et bien expliciter toutes vos attentes. La lettre idéale se veut originale afin de pouvoir vous permettre de vous démarquer des autres candidats.

Pensez à votre interlocuteur qui aura certainement des dizaines de lettres à lire et donnez-lui envie d’aller au bout de la vôtre. L’accroche est pour cela primordiale ! En vous illustrant dès le début vous susciterez l’intérêt du lecteur et vous marquerez des points. Insistez sur le développement des compétences auquel vous permettra d’accéder le fait de suivre une formation professionnelle.

Pour conclure, soyez précis, concis et original. Mettez-vous-en avant, tout en restant humble et surtout, maîtrisez votre sujet. Portez également une attention particulière aux oublis et aux fautes d’orthographe qui véhiculeraient une mauvaise image de votre profil et vous desserviraient : relisez-vous et demandez à vos proches de jeter un œil neuf sur votre courrier. N’oubliez pas les formules de politesse intemporelles qui donneront la touche finale à votre lettre de motivation.

Charger plus d’articles similaires
Charger plus par Marion Jullian
Charger plus dans EMPLOI
Les commentaires sont fermés.

A VOIR AUSSI

Comment devenir un pigiste indépendant à succès ?

#freelancelife est peut-être l’hashtag le plus trompeur d’Instagram. Invariablement,…