Les diplômes sont des indicateurs sur les compétences d’un apprenant, dont l’ambition, dans la plupart des cas, est d’employer ces connaissances dans une entreprise. Ces indicateurs orientent les start-ups dans le choix d’une main-d’œuvre serviable et disciplinée. Ce faisant, certains projets disposant de moyens limités ont recours à l’apport d’alternants. En quoi ces derniers sont-ils indispensables à la survie de votre entreprise ? Quel est leur niveau de diplôme ? Découvrez les réponses dans cet article.

La principale raison du recrutement des alternants

Pour assurer sa survie, toute entreprise se doit de générer de la valeur ajoutée. L’atteinte de cet objectif nécessite de s’équiper des outils adéquats et de se faire accompagner d’un personnel qualifié prêt à servir sa cause. Ces membres alloués au progrès de l’entreprise doivent obtenir leurs rémunérations mensuelles, et ce, indépendamment du fait que celle-ci dégage ou non des profits. Cette situation constitue un véritable casse-tête parce que certains projets ambitieux et utilitaires ont besoin de temps pour éclore.

Vous l’auriez très certainement compris, toutes les entreprises voient le jour par le biais d’une ou de plusieurs dettes. Elles ont à se mouvoir dans le temps pour générer de la valeur. Comme le temps est l’équivalent de l’argent, moins elles dépensent, plus longtemps elles peuvent espérer dégager de la valeur. Le seul moyen de réussir leurs paris est donc de disposer d’une main-d’œuvre performante à des prix compétitifs.

Sur le marché des recrutements, l’emploi des diplômés exige un salaire minimum équivalent à un SMIC, soit approximativement 1500 euros en France par exemple. Sachant qu’une entreprise a recours à la mise en exercice de plusieurs cadres, le projet qui peine à éclore se retrouve déjà avec des dettes de plusieurs milliers d’euros chaque mois. Face à cette situation, la solution la mieux adaptée est le recours au recrutement d’un étudiant en alternance qui fera montre de beaucoup d’enthousiasme envers votre projet.

Les performances des alternants au service de l’entreprise

Auparavant, il n’était pas possible d’employer des alternants ayant plus d’un Bac Pro ou d’un BTS. Cette effectivité atrophiait les performances de nombreuses entreprises dont les besoins nécessitaient de toute évidence plus de connaissances. Ce n’est plus le cas dès à présent parce que les start-ups peuvent employer des mains-d’œuvre étant en cinquième année universitaire.

Ce climat cadre idéalement avec la pédagogie d’étude actuelle. Les nombreuses expériences prouvent d’ailleurs que les étudiants en alternance sont plus performants autant en entreprise qu’à l’université. Les séances théoriques sont mises à l’épreuve presque immédiatement en entreprise et les résultats sont plutôt impressionnants. Ces étudiants sont plus réactifs qu’à l’accoutumée et les préoccupations qu’ils exposent sont plus pertinentes.

Les entreprises qui offrent leurs chances aux étudiants en alternance récoltent des lauriers dans tous les domaines. Elles dépensent beaucoup moins et profitent des connaissances, de l’enthousiasme et d’une disponibilité nettement plus accrue que les salariés habituels. Ces aptitudes et ce sens neuf redynamisent en tout point l’élan de votre entreprise. La belle preuve, ces employés alternants ne sont en aucun cas téléguidés pas l’appât du gain, mais plutôt par l’acquisition d’expérience pour assurer leur avenir.

La rémunération des alternants

Comme son nom l’indique, un étudiant en alternance occupe les journées de sa semaine en pivot entre les études à l’université et le travail en entreprise. Il ne peut donc empocher le montant total d’un SMIC. Cela arrange justement les entreprises en général et les start-ups en particulier. Les besoins de ces dernières ne sont clairement pas les mêmes pour chaque poste.

En effet, en fonction des postes, certaines entreprises peuvent être confrontées à une offre qui n’est pas à la hauteur de la demande du marché, et ce, selon des phases temporaires. En d’autres termes, s’acquitter d’un SMIC est perçu comme un manque à gagner pour la start-up qui ne peut se permettre de vilipender son budget. À noter que le salaire minimum prévu pour un alternant âgé de moins de 18 ans est équivalent à 27 % du SMIC, soit une somme de 420 euros.

Il est bel et bien possible d’employer une main-d’œuvre mineure en fonction du poste et des besoins. Ce montant peut monter jusqu’à 820 euros pour des alternants en âge maximum de 25 ans en première année d’alternance. Cette alternative permet donc à beaucoup d’entreprises de limiter les pertes en disposant de plus de marges pour s’imposer dans leurs secteurs d’activités.

L’avenir des alternants au sein de l’entreprise

Les chances sont souvent grandes qu’un étudiant alternant soit un des employés dévoués à assurer l’essor de votre établissement. Cette effectivité est garantie par le fait que toutes les entreprises, en particulier celles naissantes, doivent songer à leur relève. Vous devez ainsi monter une équipe qui évolue et s’affermit dans la durée. C’est la marque de fabrique des projets qui deviennent des références dans leurs domaines.

Le gouvernement en place avec l’avènement de la covid accorde de nombreux avantages aux entreprises. En d’autres termes, c’est le moment propice pour tester la productivité et les performances que peuvent apporter les étudiants en alternance à votre établissement.

Somme toute, vous pouvez avoir recours à des étudiants en alternance de tous les niveaux en fonction de la situation actuelle du marché des recrutements et de vos besoins respectifs. Toutefois, le plus important, c’est de pouvoir gérer le personnel afin de converger vers les mêmes objectifs.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Pourquoi contacter un cabinet spécialisé pour un recrutement dans le secteur viticole ?

Toute entreprise viticole qui souhaite se développer doit disposer des ressources humaines…