Meilleur ami de l’Homme, le chien est un être aimant, intelligent et bienveillant. Il est possible de comprendre ses comportements, ses habitudes, ses attitudes et ses traits caractéristiques, ce qui en fait l’animal de compagnie idéal. Le dressage du chien est important pour le rendre docile et obéissant ainsi que pour lui apprendre la propreté. Contrairement aux idées reçues, un animal bien dressé est un animal heureux, loyal et épanoui. Pour y parvenir, il faut posséder les compétences et le savoir-faire d’un éducateur canin.

Ce titre s’obtient en suivant une formation avancée. Quelles sont les missions d’un éducateur canin ? Pour qui est destinée la formation ? Comment se déroule-t-elle ? Dans cet article, vous découvrirez tout ce qu’il faut savoir pour devenir un éducateur canin comportementaliste.

Les missions de l’éducateur canin

Comme son nom l’indique, l’éducateur canin est le professionnel qui s’occupe de dresser les chiens.

Ce spécialiste dispose d’une connaissance approfondie de tout ce qui est en rapport avec ces animaux, notamment leur physionomie, leurs caractères et leurs besoins physiologiques.

En étudiant le mode de vie d’un chien, l’éducateur comportementaliste est à même de comprendre et d’expliquer les raisons de toutes ses habitudes. Il se base ensuite sur cette compréhension globale pour rééduquer, si besoin, l’animal.

À cause de son appellation, les gens pensent souvent que les missions de l’éducateur canin se rapportent uniquement au canidé, mais il est aussi responsable de l’apprentissage du maître.

Dans les grandes lignes, son rôle est d’aider un maître et son chien à se comprendre mutuellement.

1. Le rôle de l’éducateur canin vis-à-vis du chien

L’éducateur apprend au chien à suivre les ordres de base tels que :

  • « couché »,
  • « assis »,
  • « debout »,
  • « pas bouger »,
  • « donne la patte »,
  • « va chercher », etc.

De même, il éduque l’animal aux bonnes habitudes à adopter comme :

  • respecter son maître,
  • être propre,
  • apprécier la nourriture qu’on lui donne,
  • et faire ses besoins au bon endroit.

Si nécessaire, il peut identifier les raisons pour lesquelles un chien n’est pas docile et appliquer son savoir-faire pour résoudre le problème. En d’autres mots, l’éducateur canin « transforme » les chiens têtus en compagnons obéissants et affectueux.

Education canine

2. Le rôle de l’éducateur canin vis-à-vis du maître

L’éducateur canin peut intervenir dès l’adoption, en conseillant la personne sur la race de chien qui lui correspond.

Avant même l’arrivée de l’animal de compagnie, il est à même d’aider le futur maître à aménager sa maison pour l’adapter à son nouveau mode de vie. Après l’adoption, le spécialiste apprend au maître les méthodes, les mots et les gestes à réaliser pour que son chien le comprenne et le respecte.

Il est aussi tenu de s’assurer que l’animal vive dans les meilleures conditions possibles.

En ce sens, il enseigne le maître à respecter l’équilibre naturel de son chien en fonction de sa race (alimentation, rythme de sommeil, activités physiques et ludiques, hygiène, vaccination et autres mesures sanitaires…).

Comment devenir un éducateur canin ?

Pour exercer légalement le métier d’éducateur canin, il faut détenir l’ACACED (attestation de connaissances pour les animaux de compagnies d’espèces domestiques).

Ce document prouve que le professionnel a bien suivi le parcours requis et dispose des compétences essentielles pour prendre soin d’un chien. Pour obtenir l’ACACED, il faut suivre une formation d’éducateur canin auprès d’un organisme agréé. Certains centres dispensent des formations qui peuvent être effectuées en ligne, l’intervention sur site n’étant nécessaire que pour la pratique.

Il y a aussi le BPEC (brevet professionnel d’éducateur canin) qui est un diplôme reconnu par l’État depuis 2005. Bien que celui-ci ne soit pas obligatoire, il permet d’exercer le métier d’éducateur canin.

Les qualités requises

Il existe plusieurs qualités qu’il faut avoir pour réussir en tant qu’éducateur canin.

La première, et la plus importante, est bien évidemment d’aimer les animaux en général.

Vous devez également avoir un sens aigu du relationnel parce que ce travail vous amènera à rencontrer bon nombre de personnes et de chiens. Être réactif est un atout indispensable, du fait que chaque duo « maître et chien » n’aura pas toujours les mêmes problèmes.

Vous devrez vous adapter à leur environnement et trouver rapidement les solutions appropriées à leurs demandes.

Vous devez savoir faire preuve d’autorité pour que le chien à éduquer vous obéisse. La patience et la douceur sont tout de même de mise pour le féliciter et le récompenser correctement quand il aura appris quelque chose.

Enfin, être en bonne condition physique est nécessaire pour gérer les chiens de grand gabarit ou ceux qui sont toujours excités et qui courent partout.

Il faut savoir que la formation d’éducateur canin est très exigeante. Une forte motivation et une implication à 100 % sont requises pour aller au bout.

Pour qui est destinée la formation d’éducateur canin ?

Toute personne âgée de 18 ans et plus peut s’inscrire à la formation d’éducateur canin, quels que soient ses motifs.

Les centres accueillent notamment les amoureux des chiens qui souhaitent faire de cette passion leur premier métier ou qui sont en pleine reconversion professionnelle.

Les éleveurs qui veulent comprendre les comportements de leurs animaux sont aussi admis.

Il en va de même pour les professionnels (les agents cynophiles, par exemple) voulant renforcer leurs compétences ainsi que les maîtres qui veulent simplement mieux s’entendre avec leurs chiens.

Formation d'éducateur canin

Quels types de chien peuvent être éduqués ?

Beaucoup de maîtres se demandent si leurs compagnons à quatre pattes peuvent être éduqués avant de s’inscrire à une formation.

Concrètement, tous les chiens peuvent être dressés (husky, berger allemand, golden retriever, labrador, chihuahua, etc.). Ce sont les méthodes utilisées qui varient selon la race de l’animal et le mode de vie auquel il a été habitué.

La difficulté du dressage dépendra également des caractéristiques du chien :

  • désobéissant,
  • malpropre,
  • destructeur,
  • présente un léger ou important trouble comportemental,
  • a besoin de rééducation ou autres spécificités.

Le déroulement de la formation d’éducateur canin

La formation pour devenir éducateur canin comportementaliste dure 160 heures, à l’issue desquelles vous obtiendrez votre certificat de capacité. Elle se divise en deux, dont 15 heures pour la partie théorique et 145 heures pour la pratique. Cette dernière est elle-même composée :

  • d’une phase d’apprentissage avec des chiens,
  • d’une mise en situation réelle auprès des élèves.

La théorie peut être réalisée en ligne à l’aide des vidéos explicatives que les formateurs vous enverront. Des séances de visioconférence seront programmées pour que vous puissiez poser vos questions aux enseignants afin qu’ils éclairent un chapitre que vous ne comprenez pas.

Une fois la partie théorique terminée, tous les participants suivront un entraînement intensif sur terrain afin de mettre en pratique les connaissances apprises et d’assimiler les bons réflexes.

En règle générale, un bon formateur vous communiquera en amont le contenu de son programme via son site web ou une brochure. Le but est que vous sachiez à quoi vous attendre durant la formation.

D’ailleurs, il est plus sage de bien vérifier ce programme avant de vous inscrire parce qu’il existe des établissements qui ajoutent des sujets qui n’ont aucun rapport avec l’éducation canine.

1. Le contenu de la partie théorique

Le premier chapitre de la partie théorique est une présentation globale du métier d’éducateur canin.

Les formations vous expliquent les missions, les accessoires à utiliser au quotidien et les différentes façons de gérer les clients.

Les chapitres suivants seront consacrés à l’apprentissage en détail de l’univers des chiens.

Parmi les sujets abordés, il y a notamment la communication du chien. Ce chapitre sert à mettre en lumière à quel point le chien est un bon communicant. Même s’il ne dispose pas de parole ni d’une compréhension des langues utilisées par les humains, il a ses propres façons d’envoyer un message (mouvement des oreilles, de la queue, des pattes, etc.). Vous apprendrez quels sont ses moyens communicants et ce qu’ils veulent dire.

Vous aurez des enseignements sur l’éthologie canine. Il s’agit de la science qui étudie le comportement des chiens face à telle ou telle situation. L’éthologie canine sert à décrypter, par exemple, pourquoi un chien aboie sur tous les autres individus qu’il rencontre. Les habitudes de ce genre peuvent être héréditaires ou conditionnées par l’environnement. Il s’agit alors d’identifier les éléments déclencheurs et de mettre en place les solutions possibles.

La formation abordera également la privation sensorielle. Quand un chien est incapable de s’adapter à son environnement, on parle du syndrome de la privation sensorielle. Cela est souvent caractérisé par des réactions de fuite, d’isolement ou d’agressivité. Anxieux et craintif, le chien vivra dans des conditions défavorables à son épanouissement. Ce chapitre sert à comprendre les causes de la SPS et à apprendre comment le prévenir et le soigner.

Ensuite, il y aura un module sur la détresse acquise. C’est un sujet très important qu’il faut aborder, parce que le terme « détresse acquise » est trop souvent utilisé à tort par les pseudo-connaisseurs en matière d’éducation canine. Avec les professionnels, vous apprendrez à différencier les fausses informations des faits réels.

Enfin, vous aborderez les différents modes d’éducation canine. Vous apprendrez tout ce qu’il y a à savoir sur les diverses façons d’éduquer un chien. Celles-ci varient notamment selon la race du canidé, son gabarit et surtout son âge. À savoir qu’il y a même des chapitres dédiés à l’éducation des chiots.

Notez que cette liste n’est pas exhaustive, d’autres thèmes aussi importants tels que l’apprentissage des théories comportementales, le développement physique et psychique, la découverte des troubles comportementaux ou encore la gestion des émotions chez le chien seront également abordés durant la partie théorique.

contenus formation éducateur canin

2. Le contenu de la partie pratique

Les 145 heures de pratique se divisent encore en 2 parties, dont 120 heures d’exercice avec des chiens au sein de l’établissement et 25 heures de simulation client. Les sujets qui seront traités sont notamment :

  • la socialisation : étape importante de la vie d’un chien, la socialisation lui permet de s’adapter aux différentes situations qu’il pourrait rencontrer tout au long de sa vie. Elle commence à sa naissance, mais l’intervention humaine ne se fait qu’à partir de quatre semaines, une fois que le chiot a appris à socialiser avec sa mère et sa fratrie,
  • le dressage : au cœur même de l’éducation canine, le dressage est important pour rendre le chien obéissant. La stagiaire apprend comment enseigner à l’animal les ordres qu’il doit suivre et comment se faire respecter,
  • la formation aux chiens difficiles : cette étape concerne la mise en œuvre des méthodes d’éducation sur les chiens agressifs, peureux, désobéissants et autres,
  • la gestion des conflits interespèces et intraespèces : il s’agit d’apprendre à l’animal comment interagir avec les autres chiens et les autres espèces. Le stagiaire apprendra également les différentes manières de résoudre les conflits entre ces animaux,
  • l’application des 4 conditionnements opérants : cela concerne l’éducation avec le renforcement positif, le renforcement négatif, la punition positive et la punition négative dans le but d’influencer le comportement du chien par rapport à différentes situations.

D’autres séances concernant les activités ludiques et sportives, la gestion du stress ou encore la rééducation font aussi partie de la partie pratique. Une fois les compétences essentielles acquises, le stagiaire sera mis en situation réelle avec des faux et des vrais clients.

En résumé, le métier d’éducateur canin est passionnant parce que vous serez constamment en relation avec des personnes qui ont les mêmes centres d’intérêt que vous. Votre mission sera d’éduquer et de dresser un chien, en ajustant votre méthode de travail selon ses spécificités. Vous aidez ensuite le maître à mieux comprendre et élever son animal de compagnie en lui partageant vos connaissances sur le sujet.

Pour devenir un bon éducateur canin, vous devez suivre une formation complète auprès de centres agréés. Le parcours est composé d’une phase théorique et d’une phase pratique toutes aussi utiles pour parfaire vos compétences. Au bout de la formation, l’éducation canine n’aura plus aucun secret pour vous.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Quelles sont les principales missions d’un cabinet de recrutement ?

Contrairement aux idées reçues, l’importance des cabinets de recrutement ne se limite pas …