L’utilisation de la connexion internet en France est dorénavant une nécessité dans tous les secteurs d’activité. Pour cela, le gouvernement, à travers son projet « le très haut débit pour tous », lance des opérations d’installation de fibre optique dans toutes les régions. Pour la réalisation de ces travaux, l’utilisation de matériel adéquat, notamment le réflectomètre, est indispensable. Il convient alors de s’en procurer un qui soit adapté à la pose de la fibre optique. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur cet outil, pour choisir le meilleur.

L’utilité d’un réflectomètre en fibre optique

Le réflectomètre est un outil professionnel utilisé dans le secteur de la télécommunication, pour entretenir, vérifier et dépanner les réseaux de fibres optiques. Il s’agit en réalité d’un instrument de test indispensable à l’installation d’un réseau adapté. Le rôle principal de cet appareil est de tester un réseau de fibre optique pour vérifier sa conductivité et anticiper sur les éventuelles pannes. Il reste le seul moyen d’avoir ces données, d’où son caractère indispensable dans la liste des outils de tout professionnel.

En effet, lors de la mise en place d’un réseau de fibre optique, de nombreuses épissures et jonctions sont généralement réalisées. Lorsqu’elles sont mal faites, il est possible que le signal soit faible par endroit ou totalement absent. Il est donc conseillé de s’équiper d’un réflectomètre optique pour anticiper les problèmes que cela pourrait occasionner à l’avenir. Celui-ci permettra de détecter les parties de l’installation où il faudra intervenir. Lorsque cet outil n’est pas utilisé au moment des travaux, les risques de perte de temps et d’argent sont assez élevés.

En dehors du diagnostic de la fibre optique, le réflectomètre permet de déterminer la distance qui sépare les différents éléments de celle-ci. Il permet de connaître la distance entre chaque épissure et chaque connecteur, pour une meilleure intervention en cas de problème. Cette fonctionnalité est très utile en cas de rupture ou de coupure d’une fibre. De plus, il est possible d’avoir, avec ce matériel, une représentation graphique de chaque élément détecté lors de l’analyse. Cela permet de connaître avec précision la source du problème.

réflectomètre

La réflectométrie, qu’est-ce que c’est ?

L’une des définitions les plus simples du réflectomètre explique qu’il s’agit d’un appareil utilisé en réflectométrie. Cependant, pour comprendre cette définition, il faudra s’informer sur ce qu’est exactement la réflectométrie. C’est une méthode d’analyse qui repose sur l’injection des impulsions lumineuses. Elle tire ses origines des travaux d’un célèbre scientifique, qui avait émis une hypothèse sur la capacité des électrons à émettre des ondes après une stimulation. Bien qu’à l’époque, cette théorie n’impliquait pas le domaine de la fibre optique, elle a inspiré les scientifiques du 21e siècle à fabriquer le spectromètre.

Cet appareil de spectrométrie utilise une diode laser, un circuit de cadencement à haute précision et une photodiode. Le principe de la spectrométrie repose alors sur l’émission d’une impulsion optique possédant une longueur d’onde bien précise. Celle-ci parcourt la fibre optique à diagnostiquer. Il s’agit d’un principe semblable à celui du radar. En réalité, une infime quantité de lumière est envoyée dans la fibre par l’appareil. Elle revient donc par réflexion ou par rétrodiffusion à vers la photodiode.

La quantité de lumière perçue est normale lorsqu’elle ne rencontre aucun obstacle dans sa progression. Dans le cas contraire, on assiste à un affaiblissement de son intensité, ce qui indique la présence d’un évènement. L’impulsion reçue par le réflectomètre est porteuse de nombreuses informations qui seront analysées par le spécialiste. Elles renseignent généralement sur la nature du problème, sa localisation et son type. Différents mécanismes peuvent être impliqués dans le processus du retour de la lumière, à la photodiode :

  • la diffusion de Rayleigh et la rétrodiffusion,
  • le Coefficient de Fresnel,
  • l’absorption.

Grâce à la combinaison de la technologie Rayleigh et de la réflexion de Fresnel, il est possible d’avoir des données de réflectométrie exactes. Cela permet au spécialiste à l’extrémité de la fibre de détecter le problème avec précision et d’agir efficacement pour gagner du temps.

Les différents appareils de réflectométrie

Le plan très haut débit pour tous n’est pas prévu seulement par le gouvernement français. L’installation de la fibre optique se fait également dans d’autres parties du monde. Ainsi, pour fournir une prestation fiable à leurs clients, les spécialistes de la fibre deviennent assez exigeants sur les fonctionnalités du réflectomètre. Pour répondre à ces demandes, les fabricants proposent de nombreuses améliorations sur les appareils.

On retrouve alors de nombreux modèles de réflectomètres avec des vitesses de test élevées et plus de précisions. Certains présentent même des rapports détaillés et offrent une bonne capacité de stockage de données. Ces modèles sont tellement diversifiés qu’on a parfois du mal à s’y retrouver. Cependant, ils sont classés en deux principales catégories, notamment les réflectomètres de laboratoire et les réflectomètres portables.

Le réflectomètre de laboratoire ou de table

Il est question ici d’un réflectomètre assez imposant utilisé dans les laboratoires. Il offre de nombreuses fonctionnalités et de grandes spécifications techniques. Il est pourvu d’un câble de type AC pour son alimentation. Ce type de réflectomètre s’utilise posé sur une table ou un support bien stable et solide pour supporter sa taille et son poids relativement importants.

Il est toutefois à préciser que ce matériel offre une portabilité très limitée, malgré des atouts techniques assez avantageux. Il ne peut donc pas être utilisé sur le terrain ou par un spécialiste contraint de travailler en altitude.

réflectomètre pour la pose d'une fibre optique

Le réflectomètre portable

Contrairement au réflectomètre de bureau, celui-ci est un matériel portable qui présente une bonne ergonomie. Il offre les mêmes fonctionnalités de base que le précédent, à quelques détails près. Il s’agit d’un outil léger, fourni avec une batterie d’alimentation rechargeable. Il est idéal pour une utilisation sur le terrain, en raison de sa portabilité. Certains modèles sont même conçus pour être portés à la ceinture du spécialiste, si ce dernier doit intervenir sur un réseau en hauteur. Le réflectomètre portable est aussi idéal pour travailler sur le réseau Wi-Fi d’un entrepôt alimenté à la fibre optique.

En dehors de ces types de réflectomètres bien connus, on retrouve aussi les OTDR en rack. Ils sont quant à eux montés dans des racks conçus à cet effet, car ils fonctionnent avec d’autres équipements. Il s’agit généralement d’un commutateur optique, qui leur permet de travailler sur différentes fibres de manière automatique.

Il est également à préciser qu’en raison de la multitude de modèles existant sur le marché, il faut tenir compte de certains facteurs en achetant votre réflectomètre. Il s’agit essentiellement du type d’utilisation prévu pour cet appareil, ainsi que le type de fibres sur lesquelles vous comptez travailler. Tenez également compte des dimensions et du poids de l’appareil, ainsi que de la taille d’affichage. Pour un équipement portable, il est préférable d’opter pour un modèle qui offre une meilleure autonomie au niveau de la batterie.

Quels appareils choisir pour votre pose de fibre ?

L’installation de la fibre optique nécessite un certain nombre d’outils adaptés. Il s’agit essentiellement d’outils manuels, d’installations électriques domestiques et de divers appareils utilisés par le professionnel. La plupart de ces derniers interviennent avant l’utilisation du réflectomètre et sont aussi importants que lui. On retrouve dans un premier temps le box à fibre optique qui est indispensable pour partager la connexion entre les différents appareils. Il est conçu pour fournir une connexion sans fil, mais des ports y sont prévus pour la connexion filaire.

Dans un second temps, pour profiter des avantages de la fibre optique en entreprise, un PBO est utilisé pour la pose de votre fibre optique. Il est généralement installé au niveau du local technique des bâtiments et permet de partager la connexion entre les différents appartements d’un immeuble. Il est également possible de faire usage d’un switch lors de la pose de la fibre optique. Bien que sa présence ne soit pas indispensable, cet appareil fonctionne comme une multiprise (à plusieurs connecteurs). Il permet de brancher beaucoup plus d’appareils dans le logement.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Comment un logiciel peut-il vous aider à réduire votre facture de transport ?

Si vous êtes à la tête d’une entreprise devant gérer un aspect de transport des marc…