Vous souhaitez vous lancer dans l’impression 3D, mais vous ne savez pas comment procéder ? Vous retrouverez ici les étapes essentielles pour une bonne prise en main de votre appareil.

Choisir la bonne imprimante 3D

La première étape lorsque l’on envisage de se lancer dans l’impression 3D est de trouver l’imprimante 3D qui répond parfaitement à vos besoins. Pour cela, vous devez d’abord définir l’utilisation que vous allez faire de l’appareil ainsi que la nature de vos créations.

La taille de la zone d’impression

Ce critère de sélection est très important lors du choix d’une imprimante 3D. En effet, en fonction de la taille de la zone d’impression de l’appareil, vous pourrez imprimer de petits objets ou de gros objets.

Le nombre de têtes

Il est primordial de faire attention au nombre de têtes. Le nombre de têtes déterminera la capacité de l’appareil à imprimer un objet en différents coloris. Tout ceci sans influencer sur la vitesse de création.

Cependant, certaines têtes avec une buse sont dotées de deux arrivées de filament différentes. Dans ce cas, il est possible de les changer à la volée. Toutefois, cela nécessite des tours de purge pour optimiser l’écoulement de l’ancien filament avant d’entamer une nouvelle impression, ce qui occasionne énormément de perte.

La résolution

Une imprimante avec une résolution de 0,1 mm par exemple (résolution élevée) vous permettra de réaliser une finition très fine de l’objet avec des détails très aboutis.

Par contre, avec un modèle qui possède une résolution plus faible (0,2 mm), les couches seront plus épaisses et les détails moins aboutis.

La vitesse d’impression

Elle est déterminée par la vitesse de dépôt du filament par la buse. En fonction du modèle de l’appareil, la vitesse de dépôt de filament par seconde peut atteindre les 300 mm. Pour un travail détaillé, il est recommandé d’opter pour une imprimante 3D avec une vitesse élevée.

La modélisation

Pour imprimer en trois dimensions, vous avez besoin d’un modèle 3D. Concrètement, il vous faudra utiliser un fichier STL que vous pouvez télécharger directement en ligne. La plupart des fichiers STL de modélisation 3D sont gratuits. Cependant, vous pouvez également commander, sur des sites comme 3dkfactory.com, un fichier personnalisé et conçu sur mesure uniquement pour vous. En outre, des exemples de modélisations en STL peuvent être livrés avec votre appareil.

Si vous avez de solides connaissances en Conception Assistée par Ordinateur (CAO), vous pouvez opter pour une méthode personnalisable qui consistera à créer de A à A un nouveau fichier STL. Dans ce cas, vous pouvez soit scanner un objet existant avec un scanner 3D pour ensuite le répliquer, soit utiliser un logiciel.

Une fois que votre fichier STL est prêt, il vous suffira de l’envoyer vers votre imprimante via WiFi, USB, carte SD ou raspberry pi avec une distribution Octopi. Pensez à vérifier que l’appareil est sous tension, bien calibrée et que la bobine de filament est bien en place.

Le contrôle l’impression

De nombreuses personnes commettent l’erreur de se fier totalement à leur imprimante 3D. Toutefois, il faut savoir que le risque de voir une erreur apparaître lors des trois premières couches est très grand.

Par conséquent, si vous souhaitez avoir une impression 3D impeccable, vous devez surveiller de près l’opération pendant les trois premières couches. Vous pourrez ainsi apporter des corrections au bon moment. Avec le temps et l’expérience, vous pourrez vous contenter de vérifier uniquement la première couche.

Par ailleurs, avant toute impression, il est recommandé de procéder à la calibration de votre imprimante, et ce, même si cette dernière se calibre automatiquement. En effet, le plateau sur lequel est créé l’objet étant sensible aux vibrations, un léger décalage peut survenir entre plusieurs impressions, ce qui peut avoir de graves conséquences sur le résultat final.

Cette opération plutôt simple se fait manuellement et en quelques minutes. Pour calibrer votre imprimante 3D, vous devez réaliser une « Origine » de la tête d’impression puis placer sous la buse une feuille de papier qui va frotter légèrement contre elle. Ensuite, ajustez les molettes de réglage aux 4 coins et au centre du plateau pour, soit l’éloigner, soit le rapprocher de la tête d’impression.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Comment un logiciel peut-il vous aider à réduire votre facture de transport ?

Si vous êtes à la tête d’une entreprise devant gérer un aspect de transport des marc…