Dans le contexte économique actuel, perturbé par la crise sanitaire, de nombreux cadres et salariés sont amenés à une mobilité professionnelle. S’il s’agit d’une mutation professionnelle qui implique un changement de domicile, trouver un nouveau logement peut s’avérer un processus chronophage, stressant et fastidieux. Voici 3 conseils pour rendre cette recherche plus facile.

Organiser et automatiser votre recherche de logement

Avec les outils numériques actuels, il est simple d’automatiser sa recherche de logement pour gagner en efficacité. En effet, tous les sites de petites annonces immobilières proposent de recevoir directement dans votre boîte mail les annonces correspondant à vos critères de recherche.

Il est judicieux de s’inscrire à 2 ou 3 sites d’annonces, en sélectionnant les plus populaires. Il ne vous reste plus alors qu’à consulter votre boîte mail tous les jours pour sélectionner les biens qui vous intéressent parmi les annonces reçues. Toutefois, l’étape suivante, qui consiste à contacter les annonceurs et organiser les rendez-vous de visite reste fastidieuse et très chronophage. Si vous manquez de temps, vous pouvez vous faire aider par une agence spécialisée.

Faire appel à une agence de relocation

Dans le cadre d’une mutation, la recherche d’un logement se fait souvent dans l’urgence et on a peu de temps à y consacrer. Il est donc judicieux de faire appel à une agence de relocation. Ce type d’agence spécialisée dans les cas de mobilité nationale ou internationale, prodigue conseils et assistance aux entreprises pour leurs salariés en mutation. Mais vous pouvez aussi y recourir en tant que particulier.

Avec ces agences, comme avec ame-relocation.com, plus besoin de se libérer en pleine journée pour une visite. L’agence s’occupe de tout, de la mise en place des alertes d’annonce, au reportage photo/vidéo détaillé des logements sélectionnés, ainsi qu’au processus de location ou d’achat.

Obtenez une aide financière grâce à Mobili Pass Action Logement

Le Mobili-Pass est une aide financière accordée par Action Logement et destinée à faciliter la mobilité professionnelle en France. L’aide se traduit soit par un prêt à taux réduit, soit par une subvention. Il faut pour cela justifier de la nécessité de déménager ou de prendre un second logement. Il y a des critères d’éligibilité (logement situé à plus de 70 km de l’ancienne résidence ou nécessitant un temps de trajet supérieur à 1 h 15). Pour en bénéficier, il faut adresser une demande dans les six mois suivant la mutation.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Préparer sa retraite : voici 5 solutions d’investissement

Le système actuel ne garantit plus la sécurité financière à tous les travailleurs après le…