Pour les professionnels de la santé, la gestion du tiers payant peut être difficile à gérer. Ce dispositif mis en place par l’État français depuis 2016 a certes prouvé son efficacité, car il permet aux acteurs du domaine de facturer directement à l’Assurance maladie les actes qu’ils réalisent sur leurs patients. Les exigences liées à son usage et à sa gestion sont toutefois plus ou moins contraignantes. Selon les chiffres présentés par l’Union de syndicats de pharmaciens d’officine (l’USPO) en 2017, cela représentait déjà l’équivalent d’un emploi à mi-temps et la situation n’a pas vraiment changé depuis. Il est donc important pour les organismes de santé de trouver la meilleure formule pour optimiser la gestion du tiers payant.

Le tiers payant : une solution qui tend à se généraliser

Le tiers payant est l’un des moyens les plus efficaces pour augmenter et améliorer la prise en charge des patients. Il a pour objectif d’accroître la couverture des soins médicaux des services et centres de santé en rendant leurs démarches plus accessibles aux citoyens. De plus, c’est un dispositif qui facilite le paiement des factures entre le patient et le professionnel de santé, ce dernier étant payé par une tierce partie. Aujourd’hui, c’est un modèle de gestion de la relation entre les acteurs de la santé et leurs patients qui tend à se généraliser. Le système se répand partout et de plus en plus d’institutions et d’organismes de santé l’adoptent désormais.

Toutefois, il faut noter que le tiers payant n’est pas une solution facile à mettre en place et à coordonner. Elle nécessite l’implication de tous les acteurs concernés par le processus de paiement. Comme les banques et les assureurs, l’État exige elle aussi des moyens financiers conséquents. En effet, la qualité de ce dispositif dans un centre de santé relève d’une dynamique impliquant l’ensemble des professionnels de la structure. Cela concerne notamment :

  • les responsabilités administratives en lien avec le patient (la création de son dossier, la vérification des droits, etc.),
  • l’évaluation ou la valorisation des actes réalisés (codifications, incrémentations),
  • le suivi des remboursements et des télétransmissions.

Ainsi, a gestion du tiers payant est une activité supplémentaire avec des tâches parfois épuisantes que le professionnel de santé ne peut pas ignorer.

Par ailleurs, les relations avec les organismes d’assurance maladie sont soumises aux évolutions habituelles et aux réglementations en constante évolution. Pour ces raisons, il faut pour les entreprises du domaine de la santé une solution de gestion du tiers payant qui permet d’appréhender les leviers d’optimisation. Ce type de logiciel permet également de déléguer les tâches liées à la gestion et d’exercer une véritable expertise. Heureusement, des outils de gestion conçus à dessein pour apporter une réponse efficace face aux implications du tiers payant sont déjà disponibles sur le marché.

outils d'optimisation du tiers payant

Quels outils de gestion pour les professionnels de santé ?

Les acteurs du secteur de la santé ont des besoins spécifiques en matière de gestion du tiers payant. Pour cela, il leur faut aussi des outils spécifiques pouvant répondre efficacement à ces besoins et aider à réduire au maximum toutes les anomalies (pertes de chiffre d’affaires non identifiées, factures rejetées et impayées, etc.) qui peuvent résulter d’un manque de temps pour assurer une bonne gestion.

À ce jour, de nombreux outils payants élaborés par des professionnels sont disponibles sous forme de logiciels pour simplifier le quotidien des acteurs de la santé. Ils assurent pour leur compte l’ensemble des tâches liées à la gestion du tiers payant. Leurs rôles est de vous aider à :

  • gagner du temps sur votre gestion administrative,
  • simplifier votre comptabilité,
  • contrôler vos règlements et télétransmissions,
  • gérer efficacement les feuilles de soins électroniques (FSE).

Ce sont des solutions qui permettent d’externaliser, d’automatiser et même de déléguer les charges liées à l’adoption du tiers payant afin de bénéficier d’un suivi particulier.

Les outils pour assurer les services financiers

Cette catégorie d’outils regroupe un ensemble de logiciels et d’applications qui permet de profiter d’une offre complète de services financiers. D’abord pour contrôler vos règlements de tiers payant et bénéficier d’un virement unique, et pour préparer votre déclaration 2035. Ce sont en effet des ressources efficaces pour automatiser à la fois le suivi du tiers payant (règlements bancaires, flux) et la gestion de la comptabilité. Ces outils sont également destinés à identifier et à traiter rapidement les erreurs de télétransmissions FSE afin de faciliter le suivi des feuilles de soins.

Les outils de gestion déléguée du tiers payant

Il est question ici des ressources disponibles sur le marché pour déléguer la gestion administrative du tiers payant à un expert spécialisé dans votre activité. Cela permet de gagner du temps et de se consacrer à la patientèle. En effet, il s’agit concrètement d’une gamme de produits d’assistance externalisée destinée à décharger les professionnels de santé des tâches administratives liées au dispositif du tiers payant. En réalité, la gestion du tiers payant est une activité très fastidieuse qui exige le contrôle de plusieurs dizaines de milliers de dossiers et de nombreuses factures par an. Les outils d’externalisation permettent donc de confier les tâches comme le recyclage des régimes obligatoires et complémentaires, la gestion des impayés, les litiges et les indus à un expert.

gestion automatisée du tiers payant

Quel avenir pour le tiers payant ?

Il est certain que dans un monde où la concurrence s’intensifie, les professionnels doivent faire face à une constante pression. Les patients sont de plus en plus exigeants et réclament une prise en charge par des professionnels de santé qualifiés. Le tiers payant représente par conséquent un atout majeur pour assurer une prise en charge moderne et irréprochable. La preuve, de nombreuses entreprises du domaine de la santé jadis hostiles à cette mesure se retrouvent aujourd’hui à l’adopter. Non seulement la pratique tant à se généraliser, mais c’est un système qui simplifie effectivement la relation avec les patients lorsque la gestion se déroule bien.

De plus, de nouveaux acteurs de start-up se sont inscrits sur le marché pour simplifier la prise en main du dispositif et faciliter son utilisation. Ils proposent déjà des solutions innovantes et des alternatives aux organismes qui se reposent sur le système existant.

Les dispositions prises également par les pouvoirs publics permettent d’envisager un avenir prometteur pour le secteur. En Europe aujourd’hui, seulement quelques pays dont la France et la Belgique ont encore un peu de retard quant à l’adoption du tiers pays généralisé. Il est toutefois évident que la situation ne saura perdurer, car de plus en plus de décisions visant l’intérêt de la patientèle obligent à se soumettre à cette mesure.

Le gouvernement français travaille à rendre meilleur son programme de prise en charge sociale et à réduire au mieux la responsabilité financière des citoyens dans les dépenses médicales. Pour atteindre cet objectif, le dispositif du tiers payant est un moyen efficace. À ce rythme, il est donc évident que les professionnels de santé n’ont vraiment plus d’autre choix que de s’adapter pour concrétiser tous les avantages du dispositif et l’intégrer à leur fonctionnement.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Dans quelles actions investir pendant l’inflation ?

De nombreuses opportunités d’investissement ouvrent la porte aux investisseurs. Parmi elle…