L’empathie représente une compétence humaine qui permet d’écouter son interlocuteur et de comprendre ses sentiments et émotions. En entreprise, elle est gage d’une bonne et saine communication avec les collaborateurs. Elle permet d’améliorer considérablement les relations professionnelles. Elle figure parmi les softs skills les plus recherchées par les entreprises. Découvrez l’importance de l’empathie dans la communication d’une entreprise.

Qu’est-ce que l’empathie ?

L’empathie est à différencier de la sympathie qui se définit comme un penchant naturel, spontané et chaleureux d’une personne vers son prochain. Sa traduction en anglais est « Empathy » et la traduction de l’allemand de « Einfühlung » en français est empathie.

La sympathie est aussi l’affection qu’une personne ressent pour une autre personne, que ce soit un proche, un parent ou un collègue. Tout comme la compassion, la sympathie figure aussi dans le top 10 des softs skills les plus recherchées.

Quant à l’empathie, il est l’un des socles de l’intelligence sociale. Il est éprouvé par tous les êtres humains, à l’exception des psychopathes. Il s’agit de la capacité de l’homme à écouter de manière attentive et positive une personne, sans jugement ni confusion. Elle consiste aussi à identifier, reconnaitre et comprendre les émotions et les sentiments de son interlocuteur.

En quelques mots, l’empathie consiste à se mettre dans la peau d’autrui et lui faire comprendre qu’on l’écoute activement.

Il existe trois types d’empathie :

  • l’empathie émotionnelle : elle occupe une place cruciale dans l’intelligence émotionnelle, car c’est grâce à elle qu’une personne peut ressentir entièrement les états affectifs de son interlocuteur. Cela se fait naturellement ;
  • l’empathie cognitive : grâce à elle, une personne est capable de percevoir et comprendre les états psychiques de son interlocuteur sans le juger. Cette capacité émotionnelle est appelée « mentalisation » ou « théorie de l’esprit » ;
  • l’empathie comportementale : elle figure dans la communication non verbale. Elle est éprouvée naturellement par la plupart des êtres humains. Elle consiste à faire inconsciemment des gestes et postures de la personne en face (posture debout, croiser les bras, rester assis, etc.).

En entreprise, l’empathie est une qualité très recherchée par les recruteurs. En effet, les travailleurs empathiques échangent plus facilement avec leurs collègues. Ils disposent aussi d’une bonne aisance relationnelle.

Les capacités émotionnelles sont aussi importantes que les capacités professionnelles dans un milieu professionnel. Elles participent même à la création d’un environnement de travail sain et agréable dans lequel chaque salarié peut s’exprimer. Un manager empathique est une force pour une entreprise.

L’importance de l’empathie dans la communication d’une entreprise

Selon l’article 1832 du Code civil, une entreprise est un contrat où des individus mettent leurs biens en commun « dans le but de partager le bénéfice ou de profiter de l’économie qui pourra en résulter ». Les conflits mettent en mal le bon fonctionnement de cette entreprise.

Les grèves sont souvent le résultat d’une mauvaise communication. Pour établir une ambiance de travail convenable, il faut comprendre son interlocuteur. En communication, l’empathie permet de ressentir et de comprendre ce que l’interlocuteur éprouve.

La communication n’est pas que verbale. Elle va plus loin. Elle est en réalité une véritable réponse émotionnelle. Dans le management d’une entreprise, le cadre ou le manager doit être empathique. L’objectif n’est pas de manipuler son équipe, mais plutôt d’échanger aisément avec elle pour favoriser la productivité.

Un manager empathique réussira à instaurer un climat de confiance avec les membres de son équipe. Ceux-ci se sentiront écoutés et compris.

Quel est l’avantage d’avoir un manager empathique dans une entreprise ?

Les premières qualités d’un bon manager sont souvent la prise de décision, le leadership, la gestion des conflits, la ponctualité… sans parler de l’empathie. Pourtant, elle est importante. Elle représente une qualité fondamentale du management.

En effet, cette qualité permet d’anticiper les besoins de l’entreprise et y répondre à temps. De fait, un management empathique possède les compétences nécessaires pour motiver ses collaborateurs. Il fait preuve d’écoute, de respect, de bienveillance et d’authenticité au sein de la structure.

Voici quelques avantages d’avoir un manager empathique dans son entreprise :

  • il résout les conflits : l’empathie va au-delà de l’écoute d’autrui. C’est surtout comprendre l’autre à travers ses mots. Une communication empathique aide le manager à calmer les tensions, à exprimer les non-dits et à régler les malentendus qui existent au sein de l’équipe ;
  • il sait communiquer : un manager empathique sait recevoir et transmettre un message avec les mots qu’il faut et surtout au bon moment ;
  • il sait convaincre : un manager empathique utilise les arguments convaincants pour faire passer son message, sans manipuler ses collaborateurs. Cette qualité est essentielle pour vaincre les éventuelles résistances ;
  • il refuse sans blesser : le manager empathique considère les sentiments et émotions des membres de son équipe pour dire non ;
  • il favorise l’intelligence collective : une entreprise dans laquelle les salariés se sentent compris favorise la réflexion collective. Un tel climat favorise la créativité, la prise d’initiative, etc.
  • il sait vendre : un manager empathique utilise les arguments adéquats pour négocier efficacement.

Bref, l’empathie joue un rôle essentiel pour l’évolution de l’entreprise et la performance des collaborateurs.

Comment développer l’empathie ?

L’auto-empathie est essentielle pour développer l’empathie envers autrui. Il faut se comprendre avant d’espérer comprendre les autres. Cela veut dire qu’il faut comprendre son mode de fonctionnement, ses émotions et son état intérieur.

Voici quelques exercices efficaces pour développer l’auto-empathie :

  • apprendre à reconnaitre et identifier ses émotions ;
  • se familiariser avec le langage non verbal ;
  • être vrai et sincère avec soi ;
  • partager ses émotions, sentiments et ressentis avec autrui ;
  • utiliser un vocabulaire convenable avec ses collaborateurs ;
  • être chaleureux et accueillant avec son interlocuteur ;
  • être chaleureux sans ses échanges ;
  • écouter et comprendre les besoins de ses collaborateurs ;
  • ne pas porter trop vite un jugement sur une situation ;
  • avoir du recul afin de ne pas se laisser submerger par les sentiments et émotions d’autrui.

Les neurones miroirs et l’empathie

Les neurones miroirs sont des cellules cérébrales responsables du comportement empathique, social et d’imitation de l’homme. Elles permettent de comprendre les intentions d’autrui et de mieux comprendre les personnes et leurs actions. Elles sont aussi appelées les neurones empathiques.

Le système miroir de l’homme s’active lorsqu’il perçoit ou évoque une émotion. Les neurones miroirs lui permettent donc de comprendre et de déchiffrer les émotions et les sentiments. Ce sont elles qui lui permettent de se mettre à la place de l’autre.

Voici leurs rôles dans la vie de l’homme :

  • les neurones miroirs causent le bâillement chez une personne lorsqu’elle voit quelqu’un d’autre bâiller ;
  • elles sont responsables de la tristesse qu’éprouve une personne lorsqu’elle voit quelqu’un pleurer ou triste. La même chose se produit lorsqu’une personne sourit.
Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Pourquoi faire appel à un professionnel pour l’aménagement de son magasin ?

Un magasin bien aménagé offre un cadre attractif, ce qui est essentiel pour développer son…