Réussir la gestion économique et financière d’une entreprise est indispensable pour sa pérennité et pour sa rentabilité. Les entreprises ont donc besoin de professionnels aguerris comme les comptables et le contrôleur financier. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir pour trouver un contrôleur financier réellement compétent, fiable et expérimenté.

Quel est le rôle du contrôleur financier ?

Le contrôleur financier, encore appelé contrôleur budgétaire, a pour rôle de superviser la gestion comptable puis de réaliser des analyses économiques, financières et prévisionnelles nécessaires pour une bonne gestion. Il s’agit donc d’un professionnel polyvalent qui travaille en étroite collaboration avec plusieurs départements (comptabilité, ressources humaines, logistiques…) et participe activement au pilotage d’une société. Pour cette raison, il siège souvent au comité de direction.

Pour être efficace dans sa fonction, cet expert :

  • met en place des dispositifs de suivi et de contrôle financiers,
  • prépare les budgets nécessaires pour les différentes équipes de la société,
  • produit des rapports périodiques (mensuel, trimestriel, ou annuel).

Les dispositifs de suivi financier mis en place par le contrôleur financier lui permettent d’analyser des données comme le chiffre d’affaires, les comptes de résultat, les comptes clients et le volume de trésorerie de la structure commerciale.

De plus, les lois financières, économiques et comptables sont modifiées régulièrement. Pour être en conformité avec elles, et faire les mises à jour nécessaires dans son fonctionnement, une entreprise a donc besoin du contrôleur financier. Ce dernier ajuste ses analyses en fonction des nouvelles lois et garantit ainsi que les procédures financières mises en place au sein de l’entreprise sont conformes à la loi. Il peut régulièrement réaliser des audits internes pour atteindre cet objectif. Il établit également les comptes sociaux et fiscaux et réalise toutes les déclarations qui leur sont liées auprès des services gouvernementaux comme la direction des impôts.

rôle du contrôleur financier

Faites appel à un cabinet de recrutement spécialisé en finance

Pour recruter un contrôleur financier, vous pouvez externaliser le recrutement ou le réaliser en interne. Si vous choisissez la dernière option, vous pouvez publier une annonce sur votre site internet ou d’autres canaux de communication comme les réseaux sociaux professionnels. Bien que cette solution soit tentante, choisir un cabinet de recrutement en finance est une option beaucoup plus rentable et avantageuse pour les entreprises.

Les avantages de faire appel à un cabinet de recrutement en finance

Premièrement, les agences de recrutement ont accès à de nombreux profils de candidats. Cela s’explique par les nombreuses candidatures spontanées qu’elles reçoivent et par le large réseau de professionnels qu’elles possèdent dans les secteurs d’activité où elles sont actives. Il leur est donc plus facile de faire un tri sans compromis pour trouver le profil qui correspond réellement à vos besoins.

Vous avez ainsi de meilleures chances pour trouver votre contrôleur financier. De plus, un cabinet de recrutement ne se charge pas seulement de mettre en relation les candidats et les entreprises comme le font certains sites d’emploi. Il possède des équipes compétentes pour se charger de tout le processus de recrutement. La présélection des profils, la première prise de contact, les entretiens… tout cela peut être très chronophage et plus coûteux si vous confiez ces tâches à votre personnel en interne. Faire appel à des recruteurs professionnels aide donc les chefs d’entreprises et les directeurs des ressources humaines à gagner du temps et à se concentrer sur leur cœur de métier.

Enfin, les cabinets de recrutement en finance ont une bonne connaissance du marché de l’emploi dans ce secteur d’activité. Ils peuvent donc aider les entreprises à négocier le salaire et le contrat du contrôleur financier. C’est un atout considérable pour recruter le bon profil et lui proposer de bonnes conditions de travail sans pour autant dépenser excessivement.

Comment choisir un cabinet de recrutement en finance ?

Un cabinet de recrutement doit avoir une bonne connaissance du métier pour lequel vous recherchez un professionnel. Il pourra ainsi vous aider à choisir le meilleur candidat. Bien connaître le rôle, les missions et les aptitudes que doit avoir un contrôleur budgétaire permet également aux recruteurs de vous proposer un processus de recrutement sur mesure. Ils peuvent ainsi tenir compte de vos attentes, de vos besoins, de votre budget et des valeurs de votre entreprise pour vous proposer le profil le plus adapté.

Choisissez également un cabinet de recrutement qui respecte la vie privée des candidats et traite les données que vous lui transmettez durant les échanges de manière totalement confidentielle. Ainsi, vous pourrez éviter les fuites de données qui peuvent nuire à l’image de votre société ou favoriser la concurrence déloyale dirigée contre vous dans votre secteur.

cabinet de recrutement spécialisé en finance

Les points à analyser lors du recrutement d’un contrôleur financier

Après la présélection des candidats, il faut analyser leurs compétences techniques et leurs capacités relationnelles pour faire le meilleur choix parmi eux.

Comment évaluer ses compétences et son expérience ?

Le CV d’un candidat offre de nombreuses informations pour évaluer ses compétences et son expérience. Le CV d’un contrôleur financier doit indiquer par exemple qu’il a, entre autres, un des diplômes suivants :

  • BUT gestion des entreprises et des administrations,
  • Master Contrôle de gestion,
  • Magistère Banque, Finance, Assurance,
  • Magistère Économie et finances internationales…

Le CV indique également les postes précédents occupés par le candidat et la durée durant laquelle il les a occupés. En fonction de la taille des entreprises précédentes dans lesquelles il a travaillé, vous pouvez vous faire une idée relativement précise de ses compétences en gestion financière.

De nombreux candidats mentionnent également sur leur CV les certifications éventuelles qu’ils détiennent. En France, une certification enregistrée au RNCP est gage de confiance. La certification RNCP35989 par exemple indique qu’un candidat est hautement qualifié pour l’analyse financière, le contrôle de gestion et l’expertise comptable. La RNCP34631 quant à elle certifie que le professionnel a de grandes compétences en gestion budgétaire et en contrôle de gestion d’une entreprise.

Cependant, en dehors des informations présentes sur les CV, il est important d’évaluer les compétences des profils présélectionnés lors d’un entretien. C’est l’occasion d’interroger chaque candidat sur son expérience et ses missions antérieures en matière de gestion financière. Voici quelques questions qui peuvent également aider un recruteur lors d’un entretien :

  • quelles sont les différentes méthodes pour calculer les coûts complets ?
  • dans quels cas la publication de comptes consolidés est-elle obligatoire ?
  • quelles sont les principales étapes de la consolidation financière ?
  • qu’est-ce que les impôts différés ?
  • quelles sont les normes IFRS utilisées pour la présentation des données comptables ?
  • quels sont les états financiers obligatoires dans la présentation des comptes consolidés ?
  • qu’est-ce que l’élimination des comptes intragroupes ?

Il ne faut également pas oublier de demander les logiciels et outils informatiques que maîtrisent les candidats si cette information ne figure pas sur leur CV. Ces questions abordent des notions clés qu’un contrôleur budgétaire doit maîtriser parfaitement pour analyser les performances de l’entreprise et réussir son reporting.

Les autres questions à poser pendant l’entretien

Le contrôleur financier est un cadre. Il doit donc gérer des équipes de comptables, mais aussi travailler avec d’autres directeurs opérationnels dans les sociétés. Par conséquent, en dehors de son savoir-faire technique, il doit également avoir des compétences relationnelles indispensables en entreprise. Pour cela, il est important d’évaluer son leadership, sa capacité à travailler en équipe, à gérer le stress…

Posez donc des questions comme les suivantes au candidat. Comment gérez-vous le stress et la pression s’il faut respecter des échéances ? Pouvez-vous raconter une occasion où vous avez dû prendre une décision financière difficile ? Selon vous, quelles sont les qualités les plus importantes pour un contrôleur financier qui réussit ?

Ce type de questions pendant l’entretien aide le recruteur à mieux comprendre les forces et les faiblesses de chaque profil.

entretien recrutement contrôleur financier

Comment tester les réelles compétences d’un contrôleur financier ?

Après avoir sélectionné un contrôleur financier dont le CV, les expériences antérieures et les qualités personnelles semblent répondre à vos attentes, vous devez tester de manière pratique ses compétences en entreprise.

Pour cela, il est recommandé de commencer par lui offrir un CDD ou une période d’essai dont la durée est suffisamment longue pour lui permettre de faire ses preuves. En France, la durée maximale d’une période d’essai est de 8 mois. Elle est renouvelable une fois. Quant au contrat à durée déterminée, il ne doit pas dépasser 18 mois. Pendant la période d’essai ou le CDD offert au profil qui vous intéresse, il sera nécessaire d’analyser la qualité de ses rapports. Ils doivent être faciles à comprendre, conformes aux normes et être produits dans les temps.

Analysez également la pertinence des propositions faites par le contrôleur budgétaire. Elles indiquent son niveau de maîtrise des enjeux économiques de votre secteur d’activité. Enfin, observez les relations de votre contrôleur financier en essai avec le reste du personnel. Elles doivent être cordiales, la collaboration et la communication doivent être fluides.

En raison des types de données qu’il doit surveiller, traiter et analyser, vous pouvez proposer à votre nouveau collaborateur un CDD ou 2 périodes d’essai de 12 mois au total. Ainsi, le contrôleur budgétaire nouvellement recruté aura suffisamment de temps pour collecter beaucoup d’informations sur les particularités (atouts, faiblesses, défis…) de votre société et pour bien s’intégrer. Il sera ainsi plus simple de juger son efficacité lors de l’établissement des comptes annuels, des déclarations fiscales, des réunions décisives du comité de direction, etc.

Il est également possible d’établir une grille d’évaluation qui note ses compétences techniques et ses qualités personnelles (motivation, honnêteté, capacité d’initiative…). Un cabinet de recrutement peut vous accompagner à établir une telle grille. Cette dernière peut être utilisée pour réussir un entretien annuel avec le nouveau salarié. Ce sera l’occasion de mettre en valeur son travail, de faire le bilan avec lui et de lui offrir un CDI s’il s’est montré à la hauteur de vos attentes.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Quelles sont les soft skills préférées des entreprises ?

Les soft skills sont de plus en plus prisées lors des recrutements des candidats. Elles dé…