Dans un espace de travail clos, la qualité de l’air que l’on respire est déterminante pour le bien-être de l’équipe et la productivité. Il est scientifiquement prouvé qu’un air pollué dans une pièce diminue la capacité de concentration de ses occupants. Cependant, un espace occupé par de nombreuses personnes ou dans lequel se réalisent certains types de travaux peut rapidement être rempli d’air pollué. Il convient alors de trouver des méthodes pour préserver le bien-être des occupants. Nous vous proposons à cet effet quelques solutions utiles pour éviter la pollution de l’air intérieur dans un milieu professionnel.

Utilisez un purificateur d’air industriel

Entre le dioxyde de carbone rejeté par chacun et les particules produites par les différentes activités, la pollution de l’air à l’intérieur d’une entreprise ou unité de travail est considérable. Il s’agit d’un niveau de pollution d’air, qui est 5 à 10 fois plus élevé que le seuil normal affiché à l’extérieur. De ce fait, les astuces traditionnelles pour aérer une pièce ne suffisent pas dans ce cas. Il faudra alors penser à une solution plus efficace et à grande échelle.

L’utilisation d’un purificateur d’air industriel est la solution à envisager pour limiter la pollution de l’air intérieur dans un local industriel ou une plateforme de production. Il s’agit en effet d’un équipement qui peut être fixe ou mobile et que vous pouvez disposer dans un endroit stratégique de la pièce pour purifier l’air intérieur. Son mode de fonctionnement est assez simple et est basé sur un principe d’aspiration de l’air pollué pour le rejet de l’air pur dans la pièce.

En réalité, l’air chargé de particules, de poussières et d’autres polluants est aspiré dans la machine, par le dessus dans un premier temps. Il passe ensuite par plusieurs niveaux de filtration (préfiltre, filtre principal et filtre diffuseur). Il est donc dépourvu de toutes poussières et surtout des particules fines et composés organiques volatils (COV). L’air pur ainsi obtenu est alors rejeté par le bas du purificateur pour être réutilisé dans la pièce.

Ces équipements sont conçus de manière à utiliser différents médias filtrants, en fonction du type de gaz ou de produits utilisés dans une entreprise. La plupart du temps, le charbon actif est souvent employé, car il permet de filtrer l’air, mais aussi d’éliminer les odeurs dans les locaux. Certains modèles sont idéaux pour permettre une économie d’énergie sur l’utilisation du chauffage.

Il existe plusieurs sortes de ces appareils et chacun convient à un type d’utilisation. Vous pouvez à cet effet opter pour un dispositif doté d’un filtre à saturation (à usage unique) ou d’un filtre décolmatable, en fonction du type de poussière que produit votre unité de travail. C’est d’ailleurs ce que propose OberA, avec des purificateurs d’air qui filtrent les odeurs, les poussières, les fumées, les brouillards d’huile et tout type de polluants gazeux.

purificateur air industriel

Optez pour un système d’aspiration et de captation

Si vous travaillez dans le secteur industriel comme la menuiserie du bois ou du métal ou encore le traitement des pierres, il est évident que vous produirez une grande quantité de poussière. Celle-ci peut avoir un impact négatif sur la santé des travailleurs, mais aussi sur la qualité de certains produits et surtout sur l’hygiène du local. Il en est de même, si vous possédez un laboratoire chimique ou une industrie de métallurgie. La fumée produite peut être assez nocive lorsqu’elle est respirée.

Pour éviter tout ceci, les systèmes d’aspiration et de captation peuvent être utilisés. Il s’agit en effet des équipements comme :

  • les bras aspirants de laboratoires,
  • les hottes aspirantes,
  • des dosserets,
  • la table aspirante,
  • les capots d’aspiration et de captation,
  • les hottes de captation.

La plupart de ces équipements peuvent être utilisés en raccordement avec d’autres systèmes de ventilation pour être plus efficaces. Ils sont généralement conçus pour éliminer les grosses particules de poussière, les copeaux, les fumées et les vapeurs d’eau produites lors des transformations industrielles ou des productions chimiques. Chacun d’eux est donc à choisir en fonction du type de transformation que vous faites et surtout des besoins que vous avez.

En effet, ces équipements sont à privilégier dans le domaine industriel, car avec un système de purification simple, la poussière et les particules auront le temps de s’éparpiller. Elles pourront se poser dans les recoins où la fumée du laboratoire pourrait être respirée avant d’être aspirée. Ces équipements ont en effet la particularité de capter les gaz, la poussière et la fumée à la source, dès qu’ils sont produits. Ils n’ont pas le temps de s’éparpiller avant d’être captés et traités ou rejetés.

Cela permet de garder l’air intérieur toujours sain, mais aussi de maintenir l’environnement de travail toujours propre et propice au bien-être. Une autre solution est d’utiliser des bacs de rétention en plastique, pour éviter de déverser des liquides qui polluent l’environnement.

Ayez recours aux destructeurs d’odeurs

Lutter contre la pollution de l’air intérieur dans le milieu professionnel, c’est aussi éliminer les odeurs, les polluants gazeux et les fumées produites par les transformations chimiques. Pour cela, les équipements les plus adaptés sont les destructeurs d’odeurs. En effet, les polluants gazeux produits par les industries comportent généralement des hydrocarbures qui sont assez nocifs pour la santé. Ceux-ci doivent idéalement être capturés, traités avant d’être libérés dans l’espace.

Avec les destructeurs d’odeurs, généralement dotés d’un système de filtration au charbon actif, vous pouvez venir à bout de ces polluants gazeux. Ces équipements fonctionnent en effet comme les purificateurs d’air, à la différence qu’ils sont utilisés pour capter les odeurs à la source. Le traitement du gaz pollué se fait en effet au niveau moléculaire, à l’intérieur du filtre, grâce au média filtrant qu’est le charbon actif.

Grâce à ses propriétés, cet élément emprisonne les particules odorantes présentes dans l’air aspiré et laisse passer l’air pur. Ces dispositifs sont généralement dotés d’indicateurs qui signalent la nécessité de changer le filtre lorsqu’il est surchargé ou hors d’usage. Ces unités peuvent être fixes ou mobiles en fonction des besoins de votre entreprise. Elles peuvent être utilisées dans le milieu de la soudure industrielle, dans l’aciérie ou la fonderie, en plasturgie ou dans l’industrie alimentaire.

Les destructeurs d’odeurs peuvent aussi être utilisés dans le domaine de la restauration, de la peinture, mais aussi dans les usines de traitement des déchets. Dans les hôpitaux, les EHPAD et les open-spaces, les destructeurs d’odeurs peuvent être aussi utiles pour éliminer les mauvaises émanations, quelle que soit leur source.

capteur C02 entreprise

Installez un capteur de CO2

Dans un espace de travail partagé ou une salle de réunion utilisée de manière ponctuelle, la pollution de l’air intérieur peut être fréquente. L’exposition aux virus et aux bactéries est alors évidente et la capacité de concentration des occupants peut chuter en raison du niveau élevé de CO2. Dans ce cas, il est opportun d’analyser la saturation en dioxyde de carbone dans la pièce pour prendre des dispositions.

En effet, si vous ne possédez pas un purificateur d’air dans toutes les pièces de l’entreprise, vous pouvez installer un capteur de CO2 à chaque niveau. Cet équipement est conçu pour analyser l’air intérieur et déterminer sa concentration en dioxyde de carbone. Il est en réalité doté d’un système de mesure par spectroscopie qui utilise les lumières infrarouges dispersives.

De ce fait, l’appareil installé dans un endroit stratégique de la pièce émet un rayonnement invisible à l’œil nu. Lorsque le niveau de saturation de la pièce en CO2 n’est pas élevé, les capteurs reçoivent toute la quantité de lumière émise. Dans le cas contraire (niveau de CO2 élevé), tous les rayons ne parviennent plus aux capteurs. Ainsi, lorsque le dispositif remarque cette différence lors de la mesure, il déclenche une alarme qui vous signale que vous devez aérer la pièce.

Si vous optez pour un capteur de CO2 pour réduire la pollution de l’air dans une pièce, vous devez idéalement posséder au moins un purificateur d’air. Il sera alors mis en marche en cas de nécessité. En revanche, si vous n’en possédez pas, vous pouvez simplement aérer les locaux en ouvrant les portes et fenêtres. Vous pouvez aussi opter pour une autre solution de décontamination de l’air, afin d’avoir un environnement de travail sain. Notez toutefois que les capteurs de CO2 peuvent être utilisés dans les maisons connectées. Ainsi, l’ouverture des portes ou la mise en marche du système d’aération sera automatique dès la saturation en CO2.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Comment ouvrir un compte pro en ligne ?

En France, détenir un compte professionnel distinct de son compte personnel est une obliga…