Vous avez décidé de vous lancer seul dans la constitution d’une entreprise ? Après la définition de votre idée et l’élaboration de votre business plan, vous devez cependant choisir votre statut juridique avant de commencer à exercer vos activités. Beaucoup d’entrepreneurs hésitent entre les deux statuts juridiques suivants : l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ou l’entreprise individuelle, et plus précisément avec option pour l’EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée). Quels sont les avantages de ces deux formes ? Que faut-il choisir ?

Pourquoi créer une EURL ?

L’EURL est une entreprise dont le patrimoine est distinct de celui de son dirigeant. Créer une EURL correspond à une SARL à associé unique. De fait, ce régime de société a pour principal intérêt de limiter la responsabilité de l’associé unique à ses apports. En d’autres termes, l’entrepreneur ne peut pas voir son patrimoine personnel engagé si son entreprise n’arrive plus à payer ses dettes. À condition, bien sûr, qu’il ait mis son patrimoine personnel en garantie auprès des créanciers de la société.

Au niveau administratif, la gestion est plus simple en EURL. Si vous choisissez en effet de créer votre EURL, vous ne serez pas soumis à l’obligation d’établir un rapport de gestion. Ce point s’applique dès lors que votre société est considérée comme une petite entreprise au sens du Code de commerce. De surcroît, il peut facilement prendre des décisions puisqu’il n’y a pas d’assemblée générale à tenir.

Par ailleurs, si le chiffre d’affaires généré par le dirigeant de l’EURL est inférieur aux plafonds définis (85 800 euros pour les activités d’achat/revente et de location, 34 400 euros pour les autres activités), l’entrepreneur peut choisir la franchise de TVA, ce qui simplifie considérablement la gestion administrative de son entreprise.

En cas de cession de sa société, le gérant de l’EURL peut conserver certains titres. Vous pouvez alors vous désengager de manière progressive de l’entreprise.

Vous pouvez aussi envisager de désigner un nouveau dirigeant tout en gardant vos parts sociales. Cette solution est très intéressante lorsque le gérant cherche à vendre son entreprise, mais ne trouve pas d’acheteur. Il se libère ainsi de la responsabilité de la gestion de la société sans en perdre la propriété.

création d'une EURL

Les avantages de l’EIRL

L’EIRL est un régime fiscal applicable dont peut bénéficier l’entreprise individuelle, afin de protéger le patrimoine personnel de l’entrepreneur.

À l’instar du régime d’entreprise présenté ci-dessus, l’EIRL offre aussi une distinction claire, nette et précise entre le patrimoine professionnel et personnel du dirigeant, via une déclaration d’affectation (document permettant de séparer le patrimoine personnel de l’entrepreneur du patrimoine essentiel à la réalisation des activités de la société). Cette étape peut cependant se révéler être longue et fastidieuse.

En cas de problèmes dans la société, le dirigeant bénéficie ainsi d’une protection de sa richesse personnelle. Les créanciers qui ont affaire à lui après la déclaration d’affectation pourront seulement saisir les biens constituant le patrimoine d’affectation.

De plus, en cas de liquidation judiciaire, les démarches sont simplifiées et davantage raccourcies.

Lors de la constitution d’une EIRL, l’entrepreneur peut aussi choisir le régime de la micro-entreprise s’il ne dépasse pas les seuils de chiffre d’affaires définis.

EURL vs EIRL : quel est le meilleur choix ?

Si vous êtes entrepreneur et que vous êtes le seul associé de votre entreprise, il est fort probable que vous ne sachiez pas quel choix faire entre l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée et l’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée. Sachez déjà que la création d’une EURL est beaucoup plus compliquée et contraignante. Elle est aussi plus coûteuse.

Si vous avez l’intention d’élargir la société en accueillant des associés ou des investisseurs, l’EURL est le meilleur statut juridique. Si vous souhaitez créer votre entreprise rapidement en vous affranchissant de formalités de création contraignantes, l’EIRL semble alors être un choix plus judicieux.

Pour choisir le statut d’entreprise qui vous convient le plus, vous devez interroger vos besoins ainsi que vos aspirations futures. Nous vous conseillons également d’avoir recours aux services d’un professionnel pour vous accompagner dans la réalisation des démarches relatives à la création de votre société, plutôt que de vous lancer seul. Un expert pourra mieux vous guider et vous aider à faire le choix idéal en fonction de votre profil.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Quel emballage choisir pour vos clients ?

Vous faites de la vente en ligne et vous êtes toujours à la recherche de nouvelles solutio…