Les micro-entreprises ou TPE (très petites entreprises) sont considérées comme des acteurs importants dans certains pays. Étant de petite taille et avec un chiffre d’affaires annuel limité, elles bénéficient de façon générale de nombreux avantages. Ceux-ci commencent dès leur création et tout au long de leur gestion quotidienne. Il s’agit donc d’une réelle opportunité pour les salariés qui souhaitent arrondir leurs fins de mois sans avoir à prendre un second emploi.

La micro-entreprise : un régime pensé pour booster l’esprit entrepreneurial des salariés

Les allègements administratifs, comptables et fiscaux ont contribué à l’essor de la micro-entreprise dans de nombreux pays. De nombreux entrepreneurs ont pu lancer leurs activités en toute simplicité. Il est donc devenu possible aux salariés, aux étudiants et aux retraités de se créer diverses sources de revenus.

Toutefois, vous devez nécessairement savoir comment créer une micro-entreprise pour pouvoir atteindre vos objectifs. Par ailleurs, en tant que salarié, vous pouvez essayer un nouveau projet grâce aux opportunités qu’offrent le régime micro-entreprise. Ce dernier est en réalité un moyen idéal pour tester de nouvelles idées. Toutefois, avant de vous lancer, vous devez vous assurer que les clauses de votre contrat vous autorisent à exercer une activité supplémentaire.

création micro-entreprise

Créez votre microentreprise pour être dans la légalité

En plus d’arrondir vos fins de mois ou d’essayer un nouveau projet, la création d’une micro-entreprise vous met à l’abri des conflits d’intérêts. Elle vous permet en effet d’obtenir un réel statut afin de mieux valoriser vos compétences. Que vous soyez en CDD, en CDI, à temps plein ou à temps partiel, cette étape n’est pas à prendre à la légère si vous souhaitez bénéficier convenablement de votre activité. Sachez que les sanctions pénales pour travail dissimulé peuvent vous conduire à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

Par ailleurs, en tant que professionnel, il est possible de ne pas être couvert par une assurance au moment opportun. De ce fait, vous êtes soumis à de nombreux risques. Le statut de micro-entreprise vous permet de légitimer votre activité et donc de bénéficier d’une bonne couverture sociale. Vous assurez par la même occasion votre retraite en cotisant assez d’argent.

Comment peut-on procéder pour ouvrir une micro-entreprise en étant salarié ?

La première condition pour créer votre micro-entreprise est de vous assurer que votre employeur vous l’autorise. Vous pouvez ensuite commencer le processus en effectuant votre déclaration de micro-entrepreneur. Pour cela, il vous faut simplement effectuer une déclaration de début d’activité en ligne. Vous devez tout d’abord remplir un formulaire cerfa P0 pour renseigner, entre autres, votre identité, l’adresse de l’établissement de votre micro-entreprise ou encore les activités à mener. Après avoir effectué l’immatriculation et la déclaration, vous recevrez votre numéro SIRET auto-entrepreneur, votre code APE ainsi que les notifications des organismes fiscaux et sociaux.

La création d’une micro-entreprise par un salarié lui permet ainsi de bénéficier d’une activité secondaire en toute légitimité et en profitant de nombreux avantages sociaux. L’allègement des contraintes liées à cette opération lui permet une gestion facile de son activité.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

7 villes qui sont devenues les bastions de la French tech

Depuis quelques années, la France a connu un franc succès dans le domaine de l’intel…