Si pour vous rendre à votre lieu de travail, vous devez parcourir de nombreux kilomètres, la hausse du prix des carburants ne joue pas en votre faveur. Afin de prendre en compte la baisse du pouvoir d’achat des contribuables, l’administration fiscale a revalorisé le barème kilométrique de 10 % pour cette année.

Comment déduire ses frais professionnels ?

Pour la déduction de vos frais professionnels, vous avez le choix entre deux options : l’abattement de 10 % ou la déduction des frais réels. Cette dernière est à privilégier pour cette année en vue de déduire un montant relativement élevé au titre des frais kilométriques. Elle couvre toutes vos charges courantes professionnelles, notamment celles relatives au transport. Cette déduction forfaitaire s’applique de manière automatique avec un plafond de 12 829 € l’année précédente. Si vous déclarez toucher 35 000 € de revenus, le fisc défalquera 3 500 € de frais professionnels. Si les dépenses surpassent cette déduction, le fisc soutirera les frais supportés réellement.

La déclaration des frais au réel est une étape longue et fastidieuse, car vous devez vous munir de toutes les factures liées aux frais générés par votre voiture (carburant, entretien, péage…). Pour simplifier et activer la démarche, l’utilisation du bareme kilométrique est de mise. Avec ce barème, vous avez la possibilité de déduire un montant global en vous référant aux kilomètres parcourus sur l’année et à la puissance du véhicule.

Comment calculer l’indemnité kilométrique ?

Prenons un exemple concret pour mieux cerner le sujet : pour un véhicule de 6 chevaux qui a parcouru 10 000 kilomètres sur une année, la formule se présente comme suit : (10 000 x 0,355) + 1382 = 4 732 €.

Afin de rembourser les frais de transports, l’employeur doit les déclarer en amont de la déduction. Le salarié est donc avantagé dans ce système de barème kilométrique. L’employeur, quant à lui, peut inclure les frais dans les charges. En revanche, le salarié ne peut indiquer plus d’un aller et retour par jour. Si le domicile est à une distance supérieure à 40 kilomètres du lieu de travail, la distance prise ne pourra pas dépasser les 80 kilomètres sauf en cas de situations particulières (obligation professionnelle du conjoint, mutation professionnelle…). Les contribuables peuvent compter sur un simulateur en ligne pour évaluer leurs indemnités kilométriques.

Remplir sa déclaration d’impôt avec le baromètre kilométrique

Le taux d’imposition lié au prélèvement à la source est réduit, vu que les frais mis en avant par le barème sont déduits de votre revenu imposable. Pour pouvoir en profiter, vous ne pouvez pas percevoir la déduction de 10 % mise en place par le fisc qui est plafonné à 12 829 € lorsque vous remplissez votre déclaration de revenus 2022 sur les revenus 2021. Vous êtes contraint(e) de déclarer vos frais professionnels pour les montants réels avec leurs conditions spécifiques :

– En premier lieu, vous devez réunir tous les frais que vous avez réglés pour votre activité professionnelle au titre de l’année 2021 (repas, déplacement, vêtements, équipements informatiques…).

– Vous devez ensuite veiller à ce que vos dépenses soient nécessaires et justifiées, par rapport à votre activité professionnelle, en apportant des preuves comme une note de frais, des factures…

– Vous devez impérativement faire part de tous vos frais et les ajouter à votre déclaration de revenus avec tous les détails y afférents.

Le montant total des frais professionnels doit excéder la déduction forfaitaire de 10 %. Il vous faut garder à l’esprit que les indemnités que l’employeur vous verse au titre des frais professionnels doivent être comptabilisées lors de votre déclaration. Ces compensations viendront renflouer votre revenu imposable.

Pour estimer au plus près le gain que vous avez empoché, vous devez vous référer aux tableaux de calcul du barème kilométrique disponibles en ligne sur les sites dédiés. Vous trouverez ci-après un tableau récapitulatif qui pourrait vous être utile.

Barème des indemnités kilométriques qui s’appliquent aux véhicules

Puissance Jusqu’à 5 000 km Entre 5 001 et 20 000 km Au-delà de 20 000 km

3 Cv et moins d x 0,502 (d x 0,3) + 1007 d x 0,35

4 Cv d x 0,575 (d x 0,323) + 1262 d x 0,387

5 Cv d x 0,603 (d x 0,339) + 1320 d x 0,405

6 Cv d x 0,631 (d x 0,355) + 1382 d x 0,425

7 Cv D x 0,661 (d x 0,374) + 1435 d x 0, 446

Imaginons que vous êtes le propriétaire d’une voiture de 5 chevaux. En 2021, vous avez parcouru 23 000 km. Le calcul se fait comme suit : (23 000 x 0,405= 9 315 €).

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

4 raisons d’embaucher un expert-comptable

La comptabilité est un pilier important de toute entreprise prospère. L’expert-comptable e…