Le marché de l’art attire de plus en plus d’investisseurs à travers le monde. Ce type de placement est généralement prisé par ceux et celles qui cherchent à étendre leur portefeuille financier. Mais bien qu’il commence à se populariser, il faut faire preuve de prudence au moment d’y placer des capitaux. Car, comme n’importe quel investissement, celui-ci comporte aussi des risques qu’il est préférable de connaître avant de se lancer. Voici un top 5 des éléments importants à considérer avant d’acheter une peinture.

Le coût moyen des peintures sur le marché de l’art

Avant de s’offrir des peintures géométriques ou autres, il faut prendre quelques dispositions. Se renseigner, entre autres, sur la fourchette de prix dans laquelle ces œuvres d’art sont habituellement cédées. Vous l’ignorez peut-être, mais le marché de l’art n’est plus l’apanage des personnes fortunées ou célèbres. Avec l’afflux d’œuvres contemporaines de plus en plus accessibles, cette forme de plaisir financier s’est progressivement ouverte à tous.

Environ 80 % des peintures commercialisées de nos jours ont une valeur inférieure à 5 000 dollars. Les œuvres qui se vendent à plus de 50 000 dollars ne représentent plus que 4 % du marché de l’art occidental. Il est important de souligner que plus de la moitié des œuvres d’art en vente ont un prix en-dessous de 1 000 dollars. Cela s’explique notamment par la numérisation du marché de l’art et la grande diversité des offres.

Les risques éventuels d’un investissement dans l’art

Des risques, il en y a toujours quand on investit sur le marché de l’art. Et il faut déjà connaître les plus importants pour savoir à quoi s’en tenir et investir intelligemment. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’achat de peintures est considéré par d’aucuns comme un investissement secondaire. D’autant que dans cette forme de placement, ni le bénéfice ni le retour sur investissement ne sont garantis.

De même, le cours de l’action d’un artiste peut baisser et faire perdre de la valeur à ses œuvres. Cela peut arriver à n’importe quel moment et il est difficile voire impossible d’évaluer la valeur à long terme d’une œuvre ou de son auteur.

En plus de tout ceci, l’investisseur doit tenir compte de la stabilité du marché de l’art avant d’acheter une peinture. Car, celui-ci est aussi influencé par les mouvements économiques mondiaux même s’il reste moins volatile que le marché boursier.

Connaître la côte de l’artiste dont l’œuvre est ciblé

Savoir placer ses capitaux pour espérer une plus-value, c’est la base pour bien investir dans l’art. Et pour ce faire, la côte de l’artiste joue un rôle très important. En s’appuyant sur cet élément clé, on peut investir de deux manières différentes. On peut choisir de miser sur des pièces célèbres ou sur les œuvres d’artistes en devenir.

Cela va sans dire qu’il faut avoir des connaissances préalables ou, tout au moins, des données de qualité sur les artistes en vogue. On peut trouver ces informations capitales en ligne sur des sites spécialisés qui recueillent les résultats des ventes aux enchères. Il est recommandé de se renseigner sur la valeur de la peinture d’un artiste avant de l’acheter. Cela rassure et augmente ses chances de réussir son investissement.

Avoir des garanties sur une peinture avant de l’acheter

Pour sécuriser son investissement, il est important de porter ses choix uniquement des œuvres légitimes. Les peintures qu’on peut ranger dans cette catégorie sont celles qui disposent d’un certificat d’authenticité.

Ce document atteste non seulement de l’authenticité de l’œuvre, mais le lie également à son auteur. Il faut noter qu’il est difficile de vendre une peinture sans ce certificat. Pour ne pas se retrouver avec une œuvre d’art impossible à céder, il faut toujours réclamer ce certificat au vendeur au moment de l’achat.

Lorsque l’achat est effectué sur un site spécialisé comme Artistics, l’acheteur dispose d’un droit de retour de deux semaines. Il s’agit d’une garantie qui peut toujours servir et que seuls les vendeurs professionnels proposent aux consommateurs d’œuvres d’art. Il ne faut donc pas le négliger lors de l’acquisition d’une œuvre en ligne.

Prévoir des frais supplémentaires

L’achat de peintures génère toujours quelques frais supplémentaires. En fonction de l’œuvre acquise, cette charge financière, qui vient s’ajouter au prix négocié, peut être plus ou moins importante. Et c’est pour cette raison qu’il est préférable de ne surtout pas la banaliser. Il faudra donc en tenir compte au moment de définir son budget.

Car, l’investisseur n’y échappe pas quel que soit le lieu où il achète (galerie, agence Internet, maison de vente aux enchères). Mais il faut savoir que les commissions ne s’appliquent pas seulement à l’achat. La vente des œuvres d’art entraîne aussi ces frais. Il faudra donc penser à les couvrir pour ne pas réduire son profit ou pire, subir une perte. Il s’agit dans l’ensemble de :

  • le prix de l’expertise;
  • la commission du professionnel qui aura aidé à choisir sélectionner la peinture ;
  • tout autre frais lié à l’œuvre comme son transport et son assurance. Cette dernière devra couvrir toute la durée de sa possession.

En définitif, il faut être prêt(e) à faire face à ces différents frais supplémentaires avant d’acheter une peinture. Sinon, il est encore préférable de s’abstenir.

photo alexandre

Rédacteur web depuis de nombreuses années,
Je suis avant tout un passionné du monde de l’entreprenariat.
Je dispose de bonnes connaissances SEO, et mets mes compétences rédactionnelles au service de sujets
B2B d’actualité et pertinents.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

À quoi servent les cartes bancaires noires ?

En quelques années seulement, les cartes bancaires sont devenues un symbole de prestige da…