En quoi consiste le métier de community manager ? Quelles compétences avoir ? Si vous êtes en reconversion professionnelle dans le digital marketing, ou si vous êtes à la recherche d’un community manager pour votre entreprise, alors vous êtes au bon endroit !

Cet aspect de votre stratégie est incontournable pour permettre à votre marque de progresser et de marquer des points auprès des internautes. Mieux encore, le CM assure de bonnes relations avec les clients existants, mais il joue également un grand rôle dans la séduction des prospects…

Devenir community manager : c’est quoi ?

Le community manager opère principalement sur les réseaux sociaux. Comme son appellation l’indique, sa mission est d’établir un lien entre une marque et sa communauté. La communication et les interactions n’ont pas de secrets pour lui, une valeur ajoutée pour renforcer les liens.

Fédérer une communauté et fidéliser les clients

Son objectif premier est de parvenir à fédérer une communauté de personnes autour d’une entreprise et ce qu’elle propose. Facilement, on parlera de la réputation d’une marque. L’idée est simple : échanger avec les internautes, répondre à leurs questions et créer de l’animation. En procédant ainsi, l’entreprise peut acquérir de nouveaux clients et fidéliser les acheteurs existants sur le long terme.

Bien entendu, le CM doit également faire preuve de tact et de réactivité. Lorsque des clients sont insatisfaits, il est de son devoir d’apporter les meilleures solutions possibles, tout en rassurant le nouvel acheteur et les internautes. D’ailleurs, il est important de le préciser, le community manager ne cherche pas des solutions à un problème donné, il est l’intermédiaire entre la marque et les clients, précise l’agence Bubbly.

Créer du contenu pour animer la communauté

En parallèle, la création de contenu doit être une corde à son arc. En effet, le CM gère la publication d’annonces sur les divers réseaux sociaux pour informer les internautes.

Dès lors, il doit faire preuve de créativité et d’inventivité pour attirer plus d’audience afin de faciliter la conversion. Mais attention, ne confondez pas le community manager avec le social manager, ce sont deux métiers différents ! Le community manager améliore et renforce votre notoriété sur la toile.

Les qualités / compétences d’un community manager

On reconnaît un bon community manager à ses qualités rédactionnelles, son sens de la communication et à la manière dont il parvient à créer de l’engagement. Les échanges avec les internautes doivent être irréprochables, autant sur la forme que sur le fond.

La réactivité et l’organisation sont également deux qualités essentielles. Sur les réseaux sociaux, tout se passe très vite, donc le community manager doit faire acte de présence. D’ailleurs, c’est une qualité à absolument avoir, surtout si l’entreprise fait face à un bad buzz ou des mécontentements.

La maîtrise des réseaux sociaux, des algorithmes ainsi que tous les rouages de ce système est une véritable valeur ajoutée. Chaque réseau repose sur un fonctionnement propre à lui et en suivant l’actualité, le CM peut rester à la page pour adapter ses annonces et ses appels à l’action.

D’autres compétences viennent s’ajouter comme la curiosité et la capacité à analyser les tendances du moment. Le community manager veille au grain, il ne manque pas une seule nouveauté potentiellement utile pour ses animations et sa communication.

Il n’est pas impossible de croiser un CM ayant des compétences en rédaction web SEO. Le référencement naturel est un gros plus à ne pas négliger. Si une marque souhaite acquérir plus de visibilité sur la toile, sans investir un gros budget dans de la publicité, conservez cette idée à l’esprit.

Combien gagne un community manager ?

La rémunération d’un community manager varie selon son expérience, ce qu’il propose, mais également selon son statut, à savoir s’il est indépendant ou salarié. Bien entendu, il faut prendre en compte les attentes de la marque ayant un impact sur la charge de travail à réaliser.

En général, on peut dire qu’un CM gagne à peu près 3 400 euros bruts par mois, mais ce n’est qu’une moyenne. Un community manager qui débute peut prétendre à une rémunération oscillant entre 1 200 et 1600 euros bruts, tout comme un expert peut générer 10 000 euros par mois.

Toutefois, il est important de conserver à l’esprit qu’un community manager n’est pas un commercial indépendant. Son objectif n’est pas de tripler le chiffre d’affaires d’une entreprise, mais d’améliorer sa réputation sur la toile en fédérant une communauté. Une marque souhaitant élaborer des stratégies digitales devrait se tourner vers un social manager, et même ici, il n’est pas un commercial.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Pourquoi Wix peut-il devenir votre ami !

2020, 2021, ont été vraiment difficiles sur le plan sanitaire sur le plan social et sur le…