Tout manager à sa propre façon de diriger son équipe. Du plus participatif au plus directif, le style d’un manager se construit principalement autour de sa personnalité, mais aussi sur l’identité de la compagnie. Chaque type de management présente des atouts et des inconvénients. Découvrons quels sont ces différents types de management.

Généralités

Le management d’équipe est une notion qui est en constante évolution. De ce fait, un bon manager doit alors savoir s’adapter pour pouvoir diriger et motiver ses équipes. Il doit savoir se montrer ferme mais souple à la fois, sans pour autant être trop laxiste. Il doit être ouvert et compréhensif concernant les différents contextes, situations et individus en tant que tels, qui peuvent croiser sa route.

On peut alors distinguer plusieurs types de management. Certains sont directifs, et donc plus centrés sur les objectifs et l’atteinte de ces derniers. Tandis que d’autres sont plus participatifs et se concentrent surtout sur le relationnel et le travail d’équipe.

Techniquement, il n’existe pas de mauvais type de management. Chacun d’entre eux possède des avantages et des inconvénients. Un bon manager est celui qui sait tirer le maximum de son équipe, sans pour autant devoir leur forcer la main.

Les différents types de management

De nombreux chercheurs et psychologues se sont penchés sur le sujet du management et ont défini 4 grands types de management :

  • Le management directif ;
  • Le management persuasif ;
  • Le management participatif ;
  • Le management délégatif.

Le management directif

Son nom est déjà explicite. Le management directif correspond en effet au type de management où le manager est au contrôle de tout. Il décidedirige et donne les directives à suivre et les actions à mener. Découvrez en plus sur les rôles d’un manager ou d’un chef de projet management sur avivasigorta.com.tr.

Dans ce type de management, la communication est moindre, voire inexistante, et le manager donne rarement, voire jamais, d’explications sur les motivations de ses décisions.

Le manager en management directif n’apprécie pas l’autonomie et laisse très peu de place à la créativité des membres de son équipe. Toutefois, ses avantages résident dans le fait qu’il ne laisse pas le doute planer sur son équipe et il donne des consignes claires et précises.

Le management persuasif

Le management de type persuasif se concentre surtout sur la mise en avant du charisme et de la capacité de leadership naturel de celui qui est chargé de guider les collaborateurs. Le manager en management persuasif donne des explications sur les décisions qu’il prend et essaie de convaincre son équipe avant d’entamer une action. Il est généralement plus ouvert que le manager directif et il est à l’écoute de ses collaborateurs. Toutefois, bien qu’il soit ouvert avec son équipe, il conserve tout de même le dernier mot sur les décisions.

Le management participatif

Le management participatif met un point d’honneur à favoriser le partage de décisions et la circulation de l’information entre chaque membre de l’équipe. Le management participatif ignore alors totalement le lien de subordination qui existe entre le manager et ses collaborateurs.

Ce type de management a pour fondements :

  • Peu de directives et plus de considération concernant les besoins des collaborateurs ;
  • Etre à l’écoute constante des besoins des collaborateurs.

Le management délégatif

Le management dit « délégatif » consiste en la constitution d’une équipe complètement autonome et créative. Pour cela, le manager décide alors de responsabiliser son équipe et délègue très largement l’ensemble des activités. Avant toute prise de décision, le manager consulte d’abord ses collaborateurs puis décident avec eux des actions à entreprendre. Par conséquent, chaque membre de l’équipe est donc encouragé à participer activement aux débats.

Ce type de management est basé fortement sur le relationnel plutôt que sur l’organisationnel, et il convient plus particulièrement aux personnes expérimentées qui n’ont nullement besoin de directives pour travailler.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Pourquoi suivre une formation en management ?

Une formation en management s’impose pour tout leader souhaitant rendre performante et con…