Les métiers de l’informatique et du digital sont en plein boom. On le sait, on le voit et le télétravail accentue encore un peu plus ces métiers que l’on peut exercer cachés derrière nos écrans. Le secteur de l’informatique est dit “en tension” et le sera tout au long de la décennie. Mais d’ici à l’année 2030, il sera en réel essor et l’on parle même d’une possible pénurie de talents. C’est peut-être une occasion à saisir, non ?

La bonne nouvelle pour l’emploi

On annonce la bagatelle d’un million de postes à pourvoir d’ici à l’horizon 2030. La Direction de l’Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques, la DARES, l’a officialisé conjointement avec France Stratégie et le rapport des Métiers en 2030. Cette étude qui porte sur 83 secteurs professionnels des métiers liés au digital a été faite pour anticiper sur les besoins en recrutement des employeurs entre 2019 et 2030.

Elle permettra aussi à terme d’y voir plus clair sur de potentiels déséquilibres entre l’offre et la demande dans les domaines ciblés. On pourra ainsi lancer de nombreuses campagnes de formation en fonction de ces besoins et éviter une hypothétique pénurie de talents. En attendant, vous pouvez chercher l’une des diverses formations à passer en même temps que la crypto monnaie prometteuse en 2022 et anticiper, vous aussi.

Le numérique, c’est l’avenir !

On dit que le numérique, c’est la vie, mais on en n’est pas loin. C’est déjà l’avenir, et on est déjà demain ! Le secteur va rester très attractif et attirer de plus en plus de monde en plus de créer du contenu, de l’emploi, des offres et des demandes. Le service aux entreprises va s’intensifier, surtout celles liées à l’ingénierie. Les activités de ce secteur vont même figurer en deuxième position des 10 secteurs les plus concernés par l’emploi lors de cette décennie.

D’ici à l’année 2030, ce sont plus de 200 000 emplois qui devraient être à pourvoir pour les ingénieurs. Les ingénieurs de l’informatique seront les premiers concernés avec environ 115 000 emplois, une hausse évaluée à 26% par rapport à 2019. En prenant en compte que 75 000 emplois seront sujets au départ à la retraite d’ici là et devront donc être remplacés, on arrive à environ 119 000 nouveaux emplois à créer dans cette branche.

La formation à la rescousse

On ne pourra pas compter sur les étudiants pour remplir toutes les cases vacantes, mais pour les aider à le faire, on fera appel à la formation. Les organismes devront, eux aussi, anticiper en adaptant leurs programmes pour les nouveaux arrivants. On parle de pas moins de 40% des métiers en tension qui seront en déséquilibre d’ici à 2030.

Pour éviter tout ça, les études menées nous permettent de prendre le taureau par les cornes et de proposer de nouveaux métiers aux gens qui en ont besoin ou qui désirent changer leur quotidien. Les entreprises, elles aussi, auront besoin de gens qualifiés pour continuer à travailler dans le bon sens et la bonne manière.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Pourquoi Wix peut-il devenir votre ami !

2020, 2021, ont été vraiment difficiles sur le plan sanitaire sur le plan social et sur le…