Appelé externalisation des processus d’affaires en français, le Business Process Outsourcing désigne le processus de délocalisation de certaines activités d’une entreprise. Il apparait comme une stratégie fiable pour pallier le déficit de main-d’œuvre ou de compétences. Il présente à la fois des avantages et des limites. Voici plus de détails sur ce sujet.

Présentation du concept de Business Process Outsourcing

De façon simple, nous parlons de Business Process Outsourcing lorsqu’une entreprise sollicite l’aide d’un tiers pour accomplir une mission qui la dépasse. Cette méthode de fonctionnement des entreprises connut ses débuts dans les années 2000 dans le secteur de l’industrie. Aujourd’hui, le système se révèle plus ouvert à d’autres domaines.

Ainsi, il se pratique dans les secteurs de l’informatique, des finances, des assurances et du commerce. Dans le cadre d’une externalisation des processus d’affaires, les missions confiées peuvent être :

  • la programmation des logiciels ;
  • la gestion par centre d’appel ;
  • la gestion de réseaux ;
  • les missions d’étude des chèques ;
  • la gestion des crédits ;
  • les actions d’encaissements ;
  • la gestion du portefeuille client

Ces missions se confient à des spécialistes afin d’accroître la productivité de l’entreprise.

Business Process Outsourcing

Les points forts du Business Process Outsourcing

Recourir au Business Process Outsourcing présente moult avantages. Son objectif principal étant de réduire les coûts de productivité ou de travail, les entreprises peuvent s’assurer une bonne rentabilité. Il s’agit donc d’une solution économique pratique et profitable.

Outre l’aspect économique, l’autre atout intéressant de cette stratégie demeure le gain de temps. En délocalisant leurs activités, les entreprises bénéficient de l’aide d’une main-d’œuvre compétente et plus considérable pour accomplir la mission assignée. De même, les prestataires sont des experts. Ainsi, le travail se révèle de bonne facture. Il reste également en conformité avec les exigences et mutations du marché.

En optant pour le Business Process Outsourcing, les entreprises deviennent plus compétitives et productives. En effet, elles peuvent confier les tâches secondaires aux prestataires et se concentrer sur les plus importantes.

Les points faibles du Business Process Outsourcing

Comme évoqué plus haut, l’externalisation des processus d’affaires propose plusieurs atouts. Néanmoins, quelques éléments de cette stratégie se révèlent négatifs. Le premier représente les risques d’attaques de cybercriminels. En effet, pour rester en lien avec leurs prestataires, les entreprises créent des connexions diverses. Ces dernières apparaissent moins sécurisées et donc exposées au piratage. De même, les informations confidentielles des sociétés peuvent être exploitées par des fournisseurs malhonnêtes.

La surfacturation apparait aussi comme une limite du Business Process Outsourcing. En effet, les entreprises peuvent faire face à des dépenses imprévues. Cela arrive quand la facture présentée n’a pas été soumise à une étude minutieuse.

Par ailleurs, cette stratégie présente également un autre risque, celui des difficultés de communication. Cela subvient généralement quand une entreprise collabore avec un fournisseur qui réside dans un autre pays. De même, la collaboration peut prendre un coup quand les réalités du marché semblent différentes. Vous convenez avec nous qu’il y aura discordance entre la mission demandée et le service rendu.

C’est la raison pour laquelle il convient que les entreprises se renseignent assez avant de choisir un prestataire. Toutefois, la meilleure option reste le choix des fournisseurs nationaux.

Charger plus d’articles similaires
Charger plus par Marion Jullian
Charger plus dans BUSINESS
Les commentaires sont fermés.

A VOIR AUSSI

Pourquoi faire appel à une société de recouvrement ?

Une société de recouvrement de créances est un spécialiste qui joue le rôle d’intermédiair…