Le décret tertiaire représente une lutte louable visant à atténuer l’impact environnemental des bâtiments du secteur tertiaire. En effet, le décret n° 2019-771 du 23 juillet 2019 instaure le Dispositif Eco Efficacité Tertiaire (DEET). Ce dispositif vise à réduire l’empreinte énergétique du secteur tertiaire. En quoi ce décret bénéficie-t-il aux entreprises ?

Décret tertiaire : que couvre-t-il ?

Le décret tertiaire renferme plusieurs réglementations. Celles-ci visent à atténuer la consommation énergétique dans les bâtiments du secteur tertiaire. En effet, le secteur tertiaire consomme plus d’énergie que les secteurs résidentiels et industriels. D’où l’importance pour les entreprises du secteur tertiaire de s’informer sur le décret tertiaire. Cela s’applique aux bâtiments tels que :

  • Les écoles;
  • Les bureaux;
  • Les centres commerciaux; etc.

Toutes ces infrastructures émettent beaucoup plus de gaz à effet de serre. Le décret tertiaire fixe les normes en matière de consommation énergétique et d’émissions de CO2. Par ailleurs, les objectifs du dispositif suivent une logique de transition énergétique et de durabilité environnementale.

Que gagne une entreprise à se conformer au décret tertiaire ?

La conformité au décret tertiaire démontre l’engagement des entreprises dans la lutte contre le réchauffement climatique. En dehors de cela, ce respect de l’environnement cache bien d’autres avantages.

Optimisation de la rentabilité

Se conformer aux réglementations du décret tertiaire permet aux entreprises de réduire leur consommation énergétique. En effet, l’adoption des pratiques d’efficacité permet de limiter les gaspillages. Ce fait engendre la réduction des factures d’énergie qui entraîne la diminution des frais opérationnels.

La conformité aux pratiques d’efficacité du décret tertiaire implique un investissement. Il s’agit entre autres de l’achat d’équipements écoénergétiques et de l’amélioration du bâtiment. Cet investissement se montre très rentable sur la durée.

Amélioration de la réputation

Se conformer au décret tertiaire démontre l’engagement de l’entreprise envers la protection environnementale. Le souci du développement durable renforce l’image de marque des entreprises. Cette approche signifie également que les acteurs du secteur tertiaire prennent en considération leur impact sur l’environnement.

De plus, l’observation du décret tertiaire renforce la réputation des entreprises auprès de leurs clients. En effet, les consommateurs sont plus sensibles aux enjeux climatiques. De ce fait, la conformité avec le décret tertiaire peut favoriser l’acquisition de nouveaux clients.

Lutte contre le changement climatique

Se conformer au décret tertiaire signifie réduire sa consommation énergétique. Cela implique également la réglementation de l’émission de gaz à effet de serre. Ces deux engagements s’inscrivent dans la logique de lutte contre le changement climatique. De ce fait, en contribuant à la réduction de leur empreinte carbone, les entreprises participent activement à la protection de l’environnement.

Par ailleurs, cette implication se présente comme une démarche d’engagement durable et de responsabilité sociale. Cela peut être un facteur de motivation pour de nouveaux investisseurs et partenaires commerciaux.

Comment se conformer au décret tertiaire ?

Les entreprises du secteur tertiaire peuvent se conformer au décret tertiaire sans pour autant compromettre leurs activités. Tout d’abord, il va falloir définir un plan d’action précis. Pour cela, il est possible d’effectuer un audit des bâtiments afin d’identifier les points d’inefficacité énergétique. Après cette étape, il va falloir mettre en place des stratégies pour optimiser la consommation d’énergie.

Cela peut impliquer l’installation d’équipements plus performants et à faible consommation ainsi que l’isolation thermique. Par ailleurs, il est important de sensibiliser les employés et les partenaires sur les avantages de l’efficacité énergétique.

Décret tertiaire : quelle est son importance pour une entreprise ?

Rédacteur web depuis de nombreuses années, je suis avant tout un passionné du monde de l’entreprenariat. Je dispose de bonnes connaissances SEO, et mets mes compétences rédactionnelles au service de sujets B2B d’actualité et pertinents.

A VOIR AUSSI

Registre national des entreprises : l’essentiel à savoir !

Le registre national des entreprises a été instauré par la loi PACTE …