Le directeur général de la Société générale, Slawomir Krupa, a annoncé un projet de réorganisation visant à réaliser des économies brutes d’environ 1,7 milliard d’euros d’ici 2026. Ce plan entraînera la suppression de 900 postes au siège en France, soit environ 5% des effectifs. Ces départs seront non contraints et s’inscrivent dans une démarche visant à regrouper et mutualiser certaines activités et fonctions, supprimer des strates hiérarchiques et redimensionner certaines équipes. La consultation des instances représentatives du personnel est prévue jusqu’au deuxième trimestre 2024.

La Société générale assure qu’elle mettra en place toutes les mesures nécessaires pour accompagner ces suppressions de postes, notamment à travers des mobilités internes, des transitions d’activité ou des départs volontaires. Les emplois impactés concerneront principalement le support informatique et d’autres fonctions centrales du groupe au siège situé dans le quartier d’affaires de La Défense.

La banque emploie actuellement 112 000 salariés dans le monde dont 52 000 en France. Elle doit présenter ses résultats financiers pour l’année 2023 le 8 février prochain.

Société générale réorganise siège français et supprime 900 postes

Journaliste expert en entreprise et en économie. Diplômé de l’ESSEC, Il décrypte avec clarté et pédagogie les grands enjeux économiques nationaux et internationaux, ainsi que les stratégies des acteurs du monde des affaires.

A VOIR AUSSI

Plan de sauvetage de Casino : les salariés redoutent un plan social sans précédent – Analyse financière et gestion de crise : comprendre les enjeux économiques

Le tribunal de commerce de Paris a approuvé le plan de sauvetage du groupe Casino, …