– Cet article est réservé aux abonnés
– Pour y accéder, connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement sur Le Monde
– L’article parle d’emploi et de management.

Les start-up doivent développer et préserver un ensemble de compétences qui détermine leur identité. Elles doivent également acquérir de nouvelles compétences sans compromettre ce qu’elles ont déjà construit. Contrairement aux PME traditionnelles, les start-up technologiques sont attendues pour afficher une croissance rapide et soutenue. Pour réussir, elles doivent surmonter des dilemmes et des transformations importantes liés à leur expansion commerciale et financière.

La croissance d’une start-up technologique repose sur la conception d’un prototype, suivi par des investissements pour une production plus large, la promotion des produits et l’acquisition de nouveaux clients. Cependant, ce processus implique la création d’un patrimoine technique et commercial solide mais adaptable pour faire face au changement d’échelle.

Schéma simpliste

Le succès d’une start-up ne dépend pas uniquement de son prototype initial. Par exemple, une entreprise qui avait réussi à cultiver des fraises dans des conteneurs en centre-ville a dû faire face à de nouveaux défis pour étendre son activité. Elle a été obligée d’explorer de nouveaux produits, de repenser la gestion des conteneurs et de redéfinir sa zone de distribution. La croissance de l’entreprise a nécessité l’acquisition et l’adaptation d’un large éventail de solutions techniques et commerciales. Il en va de même pour les start-up développant des robots pour l’impression de peaux artificielles ou des techniques innovantes chez des éleveurs pour la collecte et la transformation de la biomasse.

De chenille à papillon

Les schémas de croissance traditionnels ne conviennent pas aux véritables innovations technologiques. Dans ce genre de situations, il n’est pas possible de stabiliser définitivement des produits et des usages tout en cherchant à conquérir de nouveaux clients. Pour que les start-up puissent se développer durablement, elles doivent construire et préserver un ensemble de compétences qui détermine l’identité de leur offre et de leurs métiers. De plus, lorsqu’elles sont confrontées à de nouvelles opportunités, elles doivent être capables d’ajouter de nouvelles compétences sans compromettre cet ensemble.

Les secrets de la croissance durable des start-up : stratégies et facteurs clés

Journaliste expert en entreprise et en économie. Diplômé de l’ESSEC, Il décrypte avec clarté et pédagogie les grands enjeux économiques nationaux et internationaux, ainsi que les stratégies des acteurs du monde des affaires.

A VOIR AUSSI

Plan de sauvetage de Casino : les salariés redoutent un plan social sans précédent – Analyse financière et gestion de crise : comprendre les enjeux économiques

Le tribunal de commerce de Paris a approuvé le plan de sauvetage du groupe Casino, …