La préparation d’un budget prévisionnel n’est pas la tâche la plus aisée d’un DAF. Cependant, c’est un exercice qui plaît à certains d’entre eux et que d’autres ont en horreur. L’objectif demeure de mettre sur pieds un scénario réaliste qui pourra être suivi tout au long de l’année. Voici sept astuces utilisées par les DAF pour arriver à de bons résultats.

Comprendre les complexités du budget prévisionnel pour mieux le réaliser

La première astuce s’adresse à ceux qui n’ont pas encore complété leur premier budget prévisionnel ou qui ont encore peu d’expérience sur le sujet. Il est de première importance de maîtriser sa compréhension. Vous trouverez une méthode et un exemple sur ce site qui pourront tous deux vous servir à améliorer vos connaissances avant de vous mettre à nouveau à la tâche.

Éclairer les points importants qui permettront de mieux planifier

Le budget prévisionnel sert à s’assurer que l’entreprise ne connaîtra pas de problème de trésorerie au cours de l’année, et que la société possédera en tout temps un équilibre financier. Pour y arriver, on devra définir certains points précis qui sont :

  • les prévisions de ventes
  • les coûts variables
  • les coûts fixes
  • les besoins RH
  • les charges fiscales
  • la capacité de financement

Prévoir pour chaque mois de l’année

Il ne suffit pas d’avoir une idée globale annuelle. Le budget prévisionnel se doit d’être le plus précis possible, et ce, pour chaque mois de l’année. Chacun d’eux devra tenir compte du précédent, évidemment.

Créer trois scénarios

Cela implique évidemment plus de travail, mais il est nécessaire de prévoir le pire tout en espérant pour le mieux. Vous aurez ainsi deux scénarios que l’on qualifiera d’optimistes et de pessimistes. Enfin, on en proposera un troisième qui sera la continuité de l’année précédente et que l’on nommera réaliste.

Utilisez des outils pour confirmer vos prévisions

Pour contrôler la validité des données que l’on trouve sur un budget prévisionnel, rien de mieux que d’utiliser les ratios. L’objectif est de comparer des valeurs entre elles, afin de pouvoir justifier les chiffres qui seront affichés au document. Ces ratios peuvent être créés à partir des données de l’année précédente, mais si celles-ci n’existent pas, alors on se tournera vers une entreprise du même secteur afin de baser ses données sur une valeur réelle.

Demander l’avis de vos équipes

Personne ne peut avoir une meilleure idée du futur que ceux qui vont le créer. Il faut donc prendre le temps de parler avec le responsable des ventes, des ressources humaines ainsi que du département des achats, afin d’utiliser des prévisions qui semblent réalistes pour ceux qui devront les réaliser par la suite.

Ne pas avoir peur de modifier le budget prévisionnel en cours de route

Il est inutile de faire un budget prévisionnel si on ne l’utilise pas comme base tout au long de l’année. Cependant, il faut aussi savoir être réaliste et modifier celui-ci en cours de route, afin qu’il soit utile et non un simple document fictif. Il doit donc être revu à chaque fin de mois et ajusté de manière à ce que l’on puisse arriver à nos objectifs prévus, une fois l’année complétée.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Pourquoi ouvrir un compte bancaire professionnel ?

Un compte bancaire professionnel se révèle nécessaire pour les professionnels pour la gest…