Cet article présente les nouveautés importantes concernant les retraites pour l’année 2024. La réforme de 2023 a apporté plusieurs changements, et cette année ne fait pas exception. Des modifications toucheront les pensions, la retraite progressive, le minimum vieillesse, le cumul emploi-retraite et d’autres aspects importants du système de retraite. Les actifs et les retraités seront concernés par ces évolutions.

Les pensions de base augmentent de 5,3 %

Le 1er janvier, les retraites de base et l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) ont été revalorisées. Cette augmentation s’élève à 5,3 % pour la plupart des bénéficiaires, mais elle est moindre pour certaines catégories spécifiques comme les avocats. Il est possible que cette hausse ne soit pas visible immédiatement sur votre compte en janvier, car certains régimes versent les paiements le mois suivant celui auquel ils correspondent. Par exemple, les pensions du régime général seront versées le 9 février.

Compléments avec hausses variables

La plupart des régimes de retraite complémentaire ajustent leurs pensions dès janvier. Les taux d’indexation varient en fonction des professions :
– Pour les commerçants et artisans, l’augmentation est de 3,7 %.
– Les avocats bénéficient d’une hausse de 1 %.
– La Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance-vieillesse (Cipav) accorde une revalorisation de 4,3 % aux libéraux.
– Les agents non titulaires de la fonction publique (à l’Ircantec) voient leur pension augmenter de 5,3 %.
– Les experts-comptables et commissaires aux comptes bénéficient d’une augmentation de 6,14 %.
– Les médecins libéraux (Carmf) voient leur pension augmenter de 2,59 %.
Pour les pharmaciens, la part régie par répartition est revalorisée à hauteur de 4 %.
En ce qui concerne les fonctionnaires (RAFP), la décision relative à la revalorisation sera prise en février. Quant aux salariés (Agirc-Arcco), elle est prévue pour novembre.

Fin du malus Agirc-Arrco

Un malus temporaire de pension a été instauré à l’Agirc-Arrco en 2019 pour les salariés refusant de décaler leur retraite d’au moins un an. Ce malus sera supprimé le 1er décembre 2023 pour les nouveaux retraités et le 1er avril 2024 pour ceux qui ont pris leur retraite entre janvier 2019 et novembre 2023.

Les partenaires sociaux qui pilotent ce régime ont décidé de cette mesure, sans nécessiter une démarche particulière de la part des retraités. Les personnes percevant une majoration continueront de la recevoir conformément au calendrier initial.

Il reste encore des paragraphes non couverts par votre forfait. Si vous souhaitez lire davantage, veuillez contacter notre service commercial pour plus d’informations.

Réformes des retraites en 2024 : Ce qui va changer

Journaliste expert en entreprise et en économie. Diplômé de l’ESSEC, Il décrypte avec clarté et pédagogie les grands enjeux économiques nationaux et internationaux, ainsi que les stratégies des acteurs du monde des affaires.

A VOIR AUSSI

Plan de sauvetage de Casino : les salariés redoutent un plan social sans précédent – Analyse financière et gestion de crise : comprendre les enjeux économiques

Le tribunal de commerce de Paris a approuvé le plan de sauvetage du groupe Casino, …