Dans un contexte économique incertain, ou les crises géopolitiques succèdent aux crises sanitaires, avec une économie mondiale en plein doute et une récession annoncée sous fond de grand retour de l’inflation, de nombreux particuliers comme de professionnels de l’investissement sont pour le moins désorientés par cette conjoncture inédite.

Ainsi, aujourd’hui plus que jamais, constituer un portefeuille d’investissement diversifié et équilibré revêt une importance majeure pour qui souhaite faire fructifier son capital, en dépit des soubresauts boursiers et des tempêtes annoncées sur les marchés, notamment occidentaux, par les projections des économistes les plus sérieux. Parmi les valeurs refuges qui permettent néanmoins d’espérer un retour sur investissement fructueux, l’investissement dans la pierre à de tout temps montré sa résilience et sa profitabilité. Aussi connus sous le nom d’investissement pierre papier, les SCPI immobilier sont des véhicules d’investissement collectifs qui permettent d’investir dans la Pierre en achetant des parts de sociétés civiles investies en immobilier, et recèlent bien des atouts, que nous allons passer en revue pour vous dans la suite de cet article.

Qu’est-ce qu’une SCPI ? 

Dans cet article, nous vous proposons un tour d’horizon simple et schématique des SCPI, de leurs avantages et de leurs spécificités, vous l’aurez compris à vocation généraliste et donc destiné aux néophytes à la recherche d’investissements prometteurs. Pour davantage de détails techniques et pour répondre à toutes vos questions concernant cet investissement immobilier, toujours plus plébiscite par un nombre grandissant d’investisseurs, cliquez sur ce lien et obtenez plus d’informations détaillées au sujet de la définition scpi

La SCPI, ou Société Civile de Placement Immobilier, est un fond alternatif d’investissement selon la nomenclature européenne en vigueur, est une société de gestion qui constitue et gère un patrimoine immobilier. Elle offre à des investisseurs de tous bords la possibilité d’acquérir des parts de la société leur permettant de retirer les fruits d’un investissement locatifs en s’affranchissant des contraintes liées à la gestion opérationnelle des biens concernés qui seront délégués à une société de gestion spécialisée. Cette dernière se chargera également de développer et de diversifier le parc locatif, ce qui permettra de mutualiser les risques, mais aussi du règlement des charges afférentes, pour reverser la part des bénéfices restants à l’investisseur en fonction du montant de son investissement. 

Afin d’obtenir le meilleur rendement, les biens d’habitation ne sont pas ceux privilégiés par les SCPI, en effet, ce sont plutôt les biens loués à des entreprises ou des collectivités qui seront choisis pour leurs rendements qui offrent traditionnellement de meilleures performances, ainsi qu’une meilleure stabilité. En d’autres termes, le détenteur de parts dans une SCPI est le copropriétaire d’un parc locatif diversifié et optimisé, qui recevra les bénéfices réalisés par son investissement de manière régulière tout en déléguant les tâches opérationnelles et administratives à des spécialistes chevronnés.

Ainsi, il serait tout sauf caricatural de dire que la stabilité et un niveau de rendement élevé devrait figurer dans les premières lignes de la définition SCPI. Rappelons enfin, que tout investissement, aussi diversifié et optimisé soit il, comporte des risques de perte. Les rendements généralement indiqués représentèrent une moyenne, les rémunérations pouvant donc évoluer vers le haut comme le bas. Mais il reste indéniable que choisir d’investir dans une SCPI offre l’un des meilleurs rapports rémunération/risques actuels.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Droit de l’immobilier : quand faire appel à un notaire ?

Commençons par une définition simple de ce qu’est un notaire : il s’agit d&rsq…