Vous venez de répondre à cette offre d’emploi qui vous promet un poste intéressant et une jolie rémunération à la clé ? Votre patron vous propose une augmentation et le changement de statut pour devenir cadre qui va avec ? Devenir cadre implique un changement de hiérarchie, mais aussi un certaine rémunération, des avantages et des inconvénients. Aujourd’hui, on fait le tour d’horizon du statut cadre.

Le statut cadre, c’est quoi ?

Même s’il n’existe pas vraiment de définition légale du statut cadre, l’organisation internationale du travail avance que l’on peut considérer comme cadre une personne qui :

  • Dispose d’un diplôme ou d’une formation professionnelle de niveau supérieur ou qui possède la reconnaissance d’une expertise équivalente et reconnue dans un secteur administratif, technique ou scientifique.
  • Exerce son métier à un poste à caractère intellectuel incombant un grand niveau de responsabilité par rapport au reste des employés de son entreprise.

Si vous êtes autonome avec un fort potentiel de décision ou que vous justifiez d’un haut niveau d’études par le diplôme ou par l’acquis, vous pouvez prétendre à un statut cadre. Votre patron doit alors justifier comme telles les raisons de nommer un employé au statut cadre. Si vous ne remplissez aucune de ces fonctions, autant essayer de profiter de nouvelles opportunités de placement en misant sur le meilleur broker en attendant de gagner cet argent par la rémunération.

Devenir cadre, comment faire ?

Si votre niveau d’études ne justifie en rien une quelconque prétention à atteindre le statut cadre, l’expérience professionnelle peut vous y aider. Pour devenir cadre, il est d’abord nécessaire d’évoluer en compétences pour montrer vos capacités à votre entourage professionnel. Une promotion interne ou un changement de poste peuvent alors justifier une telle évolution en matière de qualification.

Pour le salaire, l’augmentation est obligatoire. La rémunération d’un cadre est plus élevée que celle d’un salarié et atteint la moyenne de 50.000 euros par an, en France. Cette dernière dépendra également du secteur d’activité.

Statut cadre : avantages et inconvénients

La rémunération

Gagner plus d’argent est toujours tentant, mais cela est à prendre avec des pincettes, car les charges sociales sont plus élevées pour un cadre. Si l’on atteint à peine le seuil de rémunération du cadre, les charges peuvent diminuer le gain net d’argent que le statut lui octroie.

Préavis et période d’essai

Qui dit plus de responsabilités dit meilleure rémunération, mais aussi un préavis de 3 mois en cas de départ et une période d’essai de 4 mois renouvelable une fois. Si ça permet de se faire une bonne idée du poste, ça allonge aussi le temps où l’on n’a pas le droit à l’erreur.

Temps de travail, retraite et statut social

Les cadres ne travaillent plus à l’heure, mais à la journée. Ce qui signifie un allègement des horaires ou un prolongement de certaines journées. Les cadres bénéficient d’une retraire complémentaire donc d’une future retraite plus élevée et d’un statut social mieux considéré, de manière générale. Être cadre, c’est aussi avoir des facilités pour obtenir un poste ou acheter un bien.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Pourquoi contacter un cabinet spécialisé pour un recrutement dans le secteur viticole ?

Toute entreprise viticole qui souhaite se développer doit disposer des ressources humaines…