Nous avons tous souffert de l’appréhension qui accompagne la participation à un entretien et, à leur tour, beaucoup d’entre nous se sont assis de l’autre côté du bureau et ont passé de longues journées à rencontrer toute une série de candidats potentiels. Il ne fait aucun doute que le processus d’entretien peut être fatigant pour les deux parties, mais il peut également constituer une expérience précieuse.

Le pour et le contre de l’entretien en face à face

Pour le recruteur, il y a de nombreux avantages à rencontrer les candidats en face à face. Tout d’abord, le langage corporel joue un rôle important dans le processus de décision et il est souvent plus facile d’évaluer les réactions d’une personne lorsqu’elle se trouve en face de vous. Ensuite, si vous organisez régulièrement des entretiens avec des panels ou si vous souhaitez voir comment le candidat interagit avec d’autres membres du personnel, il est généralement plus rapide et plus rentable d’inviter les candidats dans vos bureaux.

Pour le candidat aussi, il y a des avantages à se rencontrer face à face. Dans l’ensemble, c’est un moyen plus facile pour eux de voir à quoi ressemble l’environnement de travail et de se faire une idée plus précise de leurs futurs collègues. Cependant, les entretiens face à face demandent beaucoup d’organisation et si l’espace est limité dans vos bureaux, la logistique pour trouver et réserver une salle d’entretien peut être difficile. Pour le candidat aussi, les entretiens sur place peuvent s’avérer problématiques.

Entretien, Embauche

De nombreuses personnes font aujourd’hui de longs trajets pour se rendre au travail et le candidat doit donc généralement assumer les frais de déplacement pour se rendre à l’entretien. Il devra également réserver au moins une demi-journée de congé, voire une journée entière, de son emploi actuel pour y assister. S’il postule pour plusieurs emplois, cela peut s’avérer coûteux et prendre du temps. Une logistique supplémentaire est également nécessaire si vous organisez des entretiens avec des personnes venant de l’étranger ou des télétravailleurs. La question se pose alors de savoir s’il est vraiment juste de leur demander de se rendre à un entretien alors qu’ils risquent de ne pas être retenus. Si vous décidez d’organiser un entretien sur place, qui paiera les frais souvent considérables, l’entreprise ou le candidat ?

La vidéoconférence peut-elle fonctionner pour les entretiens ?

Si vous voulez éviter les entretiens en face à face, quelle est l’alternative ? Ces dernières années, la disponibilité de la VoIP a rendu beaucoup plus facile et plus rentable la vidéoconférence avec des personnes au Royaume-Uni et à l’étranger. Cela a eu un effet d’entraînement sur le recrutement et la vidéoconférence est désormais considérée comme un moyen viable de mener des entretiens. En fait, elle est idéale pour le processus d’entretien, car vous pouvez voir le candidat et donc utiliser tous les repères visuels que nous considérons comme acquis lors d’une réunion en face à face.

En outre, la capacité de partage d’écran de la VoIP permet également de réaliser des tests de compétences et des tests psychométriques sur Internet. Pour surmonter le problème du candidat qui ne connaît pas suffisamment l’employeur potentiel, certaines entreprises ont même créé des visites visuelles de leurs bureaux qui offrent aux candidats une vue directe de l’endroit où ils travailleront. De nombreuses start-ups ou petites entreprises travaillent à partir de bureaux virtuels ou d’espaces de co-working, ce qui peut s’avérer difficile d’un point de vue logistique lorsqu’elles doivent faire passer un entretien à de nouveaux employés.

Entretien, Embauche

Là encore, c’est là que la vidéoconférence s’avère très avantageuse. Il n’est plus nécessaire de chercher des salles d’entretien ou de se réunir dans des hôtels ou des cafés, qui ne disposent peut-être pas des ressources nécessaires. Pour le candidat, les avantages d’un entretien virtuel sont tout aussi nombreux : coûts moindres, temps de déplacement réduit, environnement plus détendu et réduction du temps d’absence de son emploi actuel.

Est-ce la fin des entretiens en face à face ?

Dans notre société de plus en plus mondialisée, où les employeurs peuvent avoir besoin d’interviewer des candidats pour leurs bureaux à l’étranger, des travailleurs à domicile ou même des indépendants, les entretiens virtuels peuvent être une excellente solution. Ils ne conduiront probablement pas à la disparition totale des entretiens en face à face, car pour de nombreuses entreprises, ils constituent toujours la meilleure solution, surtout si les candidats sont locaux ou doivent être rencontrés en personne.

Toutefois, les entretiens virtuels peuvent réduire considérablement le délai d’embauche, car les premiers entretiens peuvent être menés en ligne et seuls les candidats présélectionnés sont convoqués pour un entretien en face à face. La possibilité de faire passer des entretiens virtuels à des candidats est un grand pas en avant pour de nombreuses entreprises et, comme la nécessité d’employer des candidats extraterritoriaux et des freelances augmente, ce type d’entretien sera certainement plus fréquent à l’avenir.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Pourquoi opter pour le portage salarial ?

Ces dernières années, le monde du travail s’est extrêmement libéralisé. De nouveaux …