La productivité d’une entreprise implique une interaction approfondie avec ses clients. Elle utilise de ce fait les technologies, médias et moyens de communication pour se rendre plus visible. En France, les plateformes Pages Jaunes ou yellow pages et SoLocal apparaissent comme indispensables pour augmenter la visibilité d’une structure sur le Net. Elles comptent plus de 20 millions de visiteurs uniques par mois, ce qui reste très considérable pour se faire connaître. Voici plus d’informations sur ces annuaires d’entreprise.

Les avantages de la plateforme Pages Jaunes

La plateforme Pages Jaunes représente un service français de recherche des entreprises dans les villes, départements et régions. Elle opère dans le pays depuis des décennies et reste la seconde source d’informations selon une étude réalisée par l’institut Arcane Research. Son rôle principal est de booster la visibilité des entreprises sur le web. Elle améliore aussi leur référencement local sans réduire leur budget.

En plus, les entreprises peuvent augmenter leur présence sur le web gratuitement sur cette plateforme. Yellow  Pagesreste aussi ouverte aux structures qui ne disposent pas d’assez de fonds pour se doter d’un site web de qualité professionnelle. Elles peuvent s’y inscrire afin de bénéficier d’un service de qualité. Elles pourront attirer les clients potentiels, à prix réduit.

C’est un véritable atout pour les entreprises qui veulent améliorer leur renommée puisque SoLocal, la plateforme qui regroupe PagesJaunes.fr et Mappy a connu 19 millions de visiteurs uniques en 2017. À noter que les visites sur Pages Jaunes sont intentionnistes, car elles aboutissent généralement à des achats.

annuaire web

Cet annuaire d’entreprise combine service gratuit et service de qualité. La plateforme dispose des outils nécessaires pour améliorer ses prestations. Il s’agit des fiches détaillées qui comportent toutes les informations que recherchent les internautes : nom de l’entreprise, ses services, ses coordonnées, son heure d’ouverture et de fermeture…

Pour aider les entreprises à développer leur relation client, SoLocal leur fournit un outil d’analyse d’audience. Ce dernier établit le profit de tous les visiteurs du site web.

Par ailleurs, la plateforme Pages Jaunes évolue depuis 2013 dans la société SoLocal qui est constitué aussi du service Mappy, ainsi que d’autres sites comme Ooreka.fr (autrefois ComprendreChoisir) ou ClicRDV.

Comment créer une fiche sur PagesJaunes.fr

La procédure de création d’une fiche pour les entreprises sur PagesJaunes.fr apparait très simple. Chaque page doit contenir toutes les informations dont l’internaute aura besoin. C’est pourquoi il est nécessaire de suivre les étapes suivantes.

Accéder à PagesJaunes.fr et s’inscrire

Pour accéder au site Pages Jaunes, il faut nécessairement passer par le site SoLocal. Pour cela, il faut parvenir à l’espace client du site et cliquer sur « inscription ». La page renvoie directement à une nouvelle page d’inscription. Les informations à fournir sont un email et un mot de passe. Après avoir fourni ces informations, il faut valider l’inscription pour passer à l’étape suivante. Mais avant, il faut renseigner le numéro de téléphone de l’entreprise, la ville d’installation et la raison sociale. Pour les entreprises inscrites sur la version papier des Pages Jaunes, il faudra juste donner le code client qui comporte 8 chiffres dans la case prévue à cet effet.

Les informations fournies à cette étape permettent d’associer l’entreprise à un compte. De fait, le compte Pages Jaunes créé sera immédiatement mis en ligne. Cependant, il ne contient pas encore les données nécessaires pour capter l’attention des internautes. D’où l’importance de l’étape suivante.

Rendre séduisante sa fiche sur Pages Jaunes

Enrichir sa fiche Pages Jaunes permet de séduire les internautes et de booster sa visibilité. Pour le faire, il faut se connecter au tableau de bord de l’entreprise grâce à l’email et au mot de passe. Ensuite, il faut appuyer sur le bouton « mise à jour ». Cela donne accès à différents onglets. Ainsi, l’entreprise peut modifier son code, compléter ses coordonnées et les informations relatives à son établissement, ses produits et ses services, son contact et son engagement écoresponsable.

À noter que cette étape doit s’effectuer avec beaucoup d’attention et de précision. Toutes les informations renseignées doivent avoir pour but d’amener les visiteurs à faire appel à l’entreprise. Si les renseignements sont convenables, il faut passer à la validation de la mise à jour. Cependant, le site Pages Jaunes s’assure aussi de la véracité des informations avant de les publier.

Fournir des visuels

La qualité des informations textuelles est insuffisante pour booster la visibilité d’une entreprise sur le web. Elle doit s’accompagner aussi des visuels. Ces derniers aident à conquérir la confiance des clients. Ils exposent l’intérieur des locaux de l’entreprise. Ils sont à insérer au niveau de la page des mises à jour.

Les visuels peuvent contenir les photos de l’entrée de l’établissement, de l’espace de production et de stockage… Après ces images, les entreprises peuvent aussi ajouter le logo de leur structure dans la fiche afin de mettre plus en confiance les visiteurs.

La dernière chose à faire est de légender chaque visuel. Cet élément peut avoir un effet positif sur le référencement de la page sur Google.

Permettre les commentaires

Pour des raisons de transparence, il est recommandé aux entreprises de toujours autoriser les avis sur leur fiche. Cela permet aux internautes de commenter leurs publications et de les noter. De fait, de bonnes notes peuvent donner une belle image de l’établissement et conquérir d’autres clients. Cependant, les entreprises B2B n’ont pas droit à l’activation des notes sur leur fiche.

 Effectuer des mises à jour régulières

Une fiche bien remplie sur Pages Jaunes augmente les chances d’une entreprise dans le positionnement sur Google. De même, la mise à jour régulière d’une fiche permet de rendre plus visible une entreprise. C’est pourquoi il est recommandé de le faire souvent. Toutefois, il ne faut pas toucher aux coordonnées et aux horaires d’ouverture. Cela pourrait décrédibiliser l’établissement.

Considérer l’outil d’analyse de l’audience

La fiche Pages Jaunes d’une entreprise se gère tout comme un site web ordinaire. Un suivi minutieux doit se faire afin de mieux cerner le profit des visiteurs de la page. Cela permet d’améliorer les informations afin d’optimiser le référencement de la page sur Google et de conquérir des clients potentiels.

Sur Pages Jaunes, il est possible de connaître le nombre de fois que la fiche d’une entreprise s’est affichée dans les recherches des internautes sur les différents moteurs de recherche. Tout se fait dans l’option du tableau de bord. Ce dernier présente toutes les données relatives aux visites des utilisateurs. Il renseigne aussi sur le nombre de clics effectués sur les contenus et les coordonnées d’un établissement.

Par ailleurs, le tableau de bord ne fournit pas des informations nécessaires pour étudier l’audience d’une entreprise sur Pages Jaunes. Les informations qu’il fournit ne sont pas assez détaillées. Afin de réaliser une étude approfondie sur les visiteurs qui se sont rendus sur la fiche d’une société, il est préférable de consulter la section « Mon audience mesurée ».

annuaire web

En effet, cet onglet sur Pages Jaunes présente des informations complètes sur les audiences. Il affiche par exemple le type d’appareil numérique utilisé pour se rendre sur la plateforme, les détails sur la provenance des recherches : moteur de recherche (Google, Bing, etc.), le site PagesJaunes.fr. Pour avoir ces informations, il faut se rendre sur le navigateur en cliquant sur les étapes suivantes : onglets « Tous médias », « Internet fixe » et « Mobile Tablette ».

D’autre part, l’outil d’analyse d’audience du site du groupe Solocal fournit les informations relatives aux villes, départements et régions des visiteurs. Ces données sont nécessaires pour mettre en œuvre un système de chalandise.

À noter que l’annuaire d’entreprise du groupe Solocal possède plusieurs d’autres fonctionnalités gratuites. Pour aider les internautes à en savoir plus, il propose des tutoriels vidéo sur le site qui expose les nombreux avantages de PagesJaunes.fr.

La révolution numérique de Pages Jaunes et Solocal

L’annuaire des entreprises Solocal est présent en France depuis les années 40 à la différence du site PagesJaunes.fr qui a fait son apparition en 1997. C’est le premier annuaire professionnel en France. L’objectif actuel du groupe est de numériser ses services et mettre fin à la création des annuaires papiers. Cela représente un véritable défi pour la structure.

En effet, le groupe Solocal imprime de plus en plus moins d’annuaires physiques. Il souhaite donc pallier ce déficit et amorcer une nouvelle croissance. Cette transition numérique tarde à prendre son envol et la société éprouve des difficultés à renflouer ses caisses.

À titre illustratif, le groupe a réussi à atteindre un capital de 440 millions d’euros en 2014. Mais, les baisses de revenus publicitaires qu’il a enregistrées et l’évolution du marché obligatoire ont plombé sa croissance. Il a dû opter pour un plan de réduction de sa dette qu’il a présenté à ses actionnaires.

Cette solution a été acceptée et la dette du groupe Solocal est passée de 1,2 milliard d’euros à près de 400 millions d’euros. Cela représente un soulagement pour l’entreprise qui espère conjuguer ces années de disette au passé.

À titre exceptionnel, le dernier numéro de l’annuaire d’entreprise de l’ex PagesJaunes Groupe a été distribué dans certains départements de France tels que l’Ille-et-Vilaine, la Loire-Atlantique, la Gironde, la Haute-Garonne et la Moselle en 2019. Ces bottins arboraient un look vintage et portaient la mention : « À garder précieusement sans limites de temps ».

Solocal a réitéré cette expérience en 2020 dans d’autres départements comme la Creuse, l’Alpes-de-Haute-Provence, la Corrèze, Mayenne, Aude et la Vendée. Il a conçu un numéro collector qu’il a distribué dans ces zones.

La dernière édition du bottin jaune a été distribuée en novembre 2020 dans les départements d’outre-mer français tels que La Réunion, la Guyane ou la Martinique.

L’évolution de Pages Jaunes et Solocal de 1896 à nos jours

L’entreprise Pages Jaunes est née sous le nom de « Office d’annonce » en 1896. Elle était spécialisée dans la vente des espaces publicitaires dans la presse locale. Elle a connu une histoire riche en événements au fil des années.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en 1946, l’entreprise s’est tournée vers la régie publicitaire des annuaires. En 1949, elle a produit 88 annuaires départementaux. Elle a connu une évolution significative pendant les années 80 et 90.

Dans le but de s’adapter aux nouvelles technologies, l’Office d’annonces se lance sur la vente de la publicité sur le Minitel à partir de 1985. L’ODA expérimente aussi d’autres technologies comme le Laserdisc ou le CD-ROM pour le développement de son activité. Elle exploite également en 1987 le service ITI.

Il faudra attendre 1996 pour voir l’entreprise lancer ses premières offres d’annonces sur le web. L’année suivante, elle crée le site PagesJauntes.fr. En 1998, la structure est vendue par le groupe Havas à une filiale de France Télécom, Cogecom. Cette dernière crée ensuite Mediatel qui opère uniquement dans le marketing direct.

La structure prend une nouvelle dimension dans les 2000. En effet, l’ODA et le Service national des annuaires téléphoniques (SNAT) fusionnent pour donner naissance à la société Pages Jaunes. C’est aussi dans la même année que verra le jour Pages Jaunes Groupe et d’autres évolutions telles que la création de la session Pages Jaunes à KKR et Goldman Sachs pour 3,3 milliards d’euros, l’utilisation de la première application consacrée aux Smartphones et la prise de fonction du Jean-Pierre Remy au poste de Directeur général.

L’un des événements importants de la transition numérique de l’entreprise s’effectue dans les années 2010. Il s’agit de la création et de l’hébergement des sites web dédiés aux PME et aux petites entreprises. En plus de cette nouvelle activité, Pages Jaunes acquiert également des sites internet tels que 123people, Keltravo, embauche.com, 123deal, À Vendre À Louer et ClicRDV, un service en ligne de prise de rendez-vous.

Ses services numériques ont généré plus de 55 % du chiffre d’affaires de la société en 2013. Au cours de la même année, elle est rebaptisée SoLocal Group. Cette nouvelle page de l’entreprise inaugure une nouvelle ère. En pratique, elle signe un partenariat avec Google et renouvelle son contrat avec Bing. Cela a permis de renforcer sa présence sur internet et d’améliorer ses services. Concrètement, ces partenariats permirent à l’entreprise d’intégrer ses contenus sur les deux moteurs de recherche. Cela a amélioré la visibilité des utilisateurs de Pages Jaunes sur le web.

Par ailleurs, SoLocal a signé d’autres partenariats avec des géants numériques comme Apple afin d’intégrer ses données sur Maps.

annuaire web

En pleine crise financière, l’entreprise a connu un plan de restructuration, ce qui lui a permis d’éviter la faillite. Grâce à sa remise de dette en 2016, elle a pu acquérir Effilab, une société qui opère dans la publicité en ligne et dans la gestion de campagnes marketing sur les réseaux sociaux, ainsi que les moteurs de recherche.

En 2017, Eric Boustouller prend la tête de SoLocal Group et annonce la séparation de leur site A Vendre A Louer. Sous l’impulsion de son Directeur général, l’entreprise lance son nouveau projet « SoLocal 2020 » en février 2018. Les objectifs de ce dernier tournent autour de trois points fondamentaux :

  • mieux structurer l’entreprise ;
  • réduire son personnel de 20 % ;
  • perfectionner son activité numérique.

Dans la mise en œuvre de ce projet, SoLocal a présenté une offre numérique aux entreprises et a amélioré ses relations avec ses partenaires Google et Facebook. En fin 2018, l’entreprise a été rebaptisée « Solocal ». Elle a aussi choisi une nouvelle identité visuelle. Comme autres nouveautés, Solocal a créé un nouveau site et enrichi ses offres pour les entreprises locales.

La mise en place de ces réformes a permis à la société de réaliser un bénéfice net de 16 millions d’euros au premier semestre de 2019. Ces gains proviennent essentiellement de ses offres numériques, car la vente de ses imprimés a connu une régression.

En somme, le site PagesJaunes.fr est une solution simple et pratique pour les entreprises qui souhaitent augmenter leur visibilité sur le web. L’inscription sur la plateforme est facile à réaliser et gratuite pour les professionnels. Elle évolue aujourd’hui dans le groupe Solocal qui cherche aujourd’hui à numériser tous ses services et mettre fin à la production de l’annuaire papier.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Entreprise : pourquoi adopter les filtres sur les réseaux sociaux ?

Une stratégie de communication est un procédé qui a pour but de définir des actions spécif…