Le transport de marchandises froides est une opération délicate et d’une grande importance pour le secteur agroalimentaire. Afin de la mener à bien, vous devez absolument prendre certaines précautions pour garantir l’intégrité des produits que vous transportez. Ces précautions concernent la qualité de votre emballage et le respect des règlementations établies par le gouvernement.

Optez pour des emballages isothermes

Un emballage isotherme est un matériau qui est constitué de plusieurs couches différentes. Ces dernières assurent essentiellement un objectif : maintenir une température adéquate et constante afin de préserver l’intégrité des produits transportés. Ainsi, elles garantissent la qualité du produit en maintenant une stabilité optimale de toutes ses propriétés.

Bien entendu, une telle capacité thermique n’est possible que grâce à la composition de l’emballage isotherme en polyuréthane. Par ailleurs, afin d’assurer le maintien de la chaîne du froid, du gel eutectique est ajouté à l’intérieur de l’emballage. Cela permet à l’emballage isotherme de ralentir les échanges thermiques entre l’air ambiant et l’intérieur.

Il va donc sans dire qu’utiliser un emballage isotherme est l’une des précautions les plus importantes à prendre pour effectuer un transport frigorifique. De plus, grâce au respect de la chaîne du froid, une température constante peut être maintenue à l’intérieur de l’emballage pendant une durée d’environ 120 h. C’est un avantage de taille pour les transports frigorifiques effectués sur une très longue distance.

Il faut aussi noter que, contrairement aux emballages plastiques, un emballage isotherme est conçu avec des matériaux écologiques et économiques. Généralement, pour le réutiliser, il suffit de le mettre au congélateur pendant quelques heures. C’est donc une aubaine les professionnels du transport frigorifique soucieux d’être également des consommateurs responsables.

Un emballage isotherme dispose de plusieurs profils de température. Ainsi, en fonction de vos besoins, vous avez la possibilité d’adapter la température de votre emballage. Les températures les plus utilisées par les transporteurs sont le froid négatif et le froid positif. La première température est souvent utilisée pour transporter des produits congelés. En ce qui concerne le froid positif, il est utilisé pour le transport de produits pharmaceutiques ou alimentaires.

transport frigorifique emballage isotherme

Respectez les règlementations en vigueur

Bien évidemment, le transport frigorifique est encadré par des règles. On peut citer notamment l’accord ATP et le Paquet Hygiène. La première règlementation régit la conception des camions qui doivent effectuer le transport frigorifique. Avant d’effectuer un transport frigorifique, vous devez donc accorder une attention particulière au choix de votre véhicule professionnel. Ce dernier doit obtenir une attestation de conformité technique ATP. Elle est remise par le CEMAFROID et doit absolument être présentée lors du contrôle du véhicule.

De plus, l’accord ATP exige que les camions frigorifiques passent un test en station d’essai officielle. Ce test permet de vérifier si les caractéristiques thermiques du camion sont conformes à celles énoncées par le constructeur. Pour finir, vous devez également utiliser un logiciel de gestion de GMAO ou de parc poids lourds.

En ce qui concerne le Paquet Hygiène, il regroupe l’ensemble des règlements mis en place pour le respect des règles sanitaires applicables aux denrées alimentaires. En transportant des denrées périssables, vous devez donc respecter un certain nombre de règles afin de ne pas casser la chaîne du froid. Il s’agit notamment de l’arrêté du 21 décembre 2009 et de l’arrêté du 8 octobre 2013.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

Dématérialisation des documents : du simple scan à la gestion avancée

Quel que soit son statut, sa taille ou même son secteur d’activité, une entreprise d…