Le transport frigorifique s’applique aux déplacements de marchandises nécessitant d’être conservées à des températures précises pour préserver leurs qualités. En plus des produits alimentaires, le transport frigorifique concerne un large éventail de biens. Avec déjà plus de 100 millions de tonnes de marchandises transportées, ce secteur fait partie des plus réglementés. Nous faisons le point sur la réglementation en vigueur.

Respectez les obligations sanitaires avec l’emballage isotherme

Le but principal du transport frigorifique est de maintenir les produits transportés à température idéale pour une bonne conservation. Il est donc important de limiter au maximum les écarts de températures. Si vous ne possédez pas de camion réfrigéré dont les parois sont isolantes, vous devrez vous adapter avec des accessoires indispensables.

La solution réside dans l’utilisation de contenants isothermes dans lesquels les produits pourront être stockés le temps du transport. Souvent dotés d’accumulateurs de froid, ils sont parfaits pour maintenir la marchandise à basse température tout au long du trajet. Parmi ces contenants, l’emballage isotherme est obligatoire pour le transport frigorifique de produits alimentaires dans un camion non réfrigéré.

Il peut être utilisé pour stoker des viandes, des pâtisseries ou tout autre type de produit périssable. Les emballages isothermes peuvent aussi intervenir dans le transport de produits de santé thermosensibles ou pharmaceutiques. En fonction de la taille de ceux-ci, certains emballages isothermes seront plus adaptés que d’autres. S’en procurer est alors une condition à remplir pour éviter la détérioration des marchandises.

transport frigorifique marchandises emballage isotherme

Surveillez les niveaux de température pendant le transport

Le transport frigorifique ne se limite pas à transporter des marchandises en veillant à ce que les températures soient les plus basses. Chaque produit étant différent, les températures de conservation idéales le sont aussi. La loi encadre strictement les niveaux de température à respecter pour chaque type de produits.

De manière générale, elles varient entre -20° et + 25° Celsius. Si vous devez transporter des produits surgelés, la température de transport doit être maintenue à -18 °C. Dans le cas de produits frais, elle doit varier entre 2 et 4 °C. On ne peut en aucun cas dépasser ces seuils. Il est donc crucial que le conducteur procède à des vérifications régulières des températures au cours du voyage.

Vérifiez l’attestation ATP du véhicule

L’attestation ATP (Attestation de conformité technique) est un document qui confirme que le véhicule utilisé pour le transport est correctement équipé. Elle est à obtenir avant la mise en service du véhicule et doit être renouvelée de façon périodique. Pour l’obtenir, vous devez faire passer au véhicule concerné un test de conformité. Ce dernier a pour but de vérifier que le véhicule respecte les normes appliquées au transport frigorifique.

Cette réglementation est partagée par une cinquantaine de pays. Il est donc nécessaire de posséder une attestation de conformité technique pour circuler dans les états signataires. Ce document doit être renouvelé tous les six ans ou tous les trois ans, selon les cas. Outre l’acquisition de l’attestation de conformité technique, un respect scrupuleux des règles d’hygiène s’impose, comme à tous types de transports de marchandises.

Les commentaires sont fermés

A VOIR AUSSI

7 villes qui sont devenues les bastions de la French tech

Depuis quelques années, la France a connu un franc succès dans le domaine de l’intel…