Chez les Arnault, le sens de l’entrepreneuriat est une histoire d’amour. À 27 ans, Frédéric Arnault est déjà patron de TAG Heuer, une enseigne des montres sportives de luxe. Le jeune homme compte déjà à son actif une riche et unique expérience professionnelle. Il dirige de main de maître cette filiale de LVMH, la société de son père. Frédéric est aussi connu pour son poste de Polytechnique à Facebook et de son passage dans l’univers du conseil McKinsey. Études, parcours professionnel, évolution… Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce fils de Bernard Arnault.

Parcours académique de Frédéric Arnault

Frédéric est né en 1995. Il est le troisième fils du milliardaire Bernard Arnault et d’Hélène Mercier. Il fait ses études au lycée Louis-Le-Grand avant d’intégrer en 2012 une classe préparatoire en Mathématiques, Physique et Sciences de l’ingénieur. En 2014, Frédéric Arnault obtient son diplôme en mathématiques, physique et informatique.

La même année, il intègre une École Polytechnique et se spécialise en Computational and Applied Mathematics. Il obtient son diplôme de polytechnique en 2O18. Par la suite, il faut son service militaire obligatoire de 6 mois. À l’issue de cette formation, il rejoint la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Il a atteint le rang de Lead Paramedic. Cette expérience a duré d’octobre 2014 à mars 2015.

Avec un parcours académique impressionnant et des compétences hors normes, Frédéric Arnault est considéré comme l’enfant le plus brillant de la famille Arnault. Il faut noter qu’il a fait ses études dans la même école d’ingénierie que son père et son frère Alexandre.

Parcours professionnel de Frédéric Arnault

Pour commencer sa vie dans le monde professionnel, Frédéric a commencé en tant que Summer Business Analyst dans le cabinet-conseil de McKinsey & Company. Il faut préciser, qu’il a commencé au sein de l’antenne de San Francisco avant d’intégrer TAG Heuer. Sa mission consistait à donner des conseils aux clients qui souhaitent se lancer dans le secteur privé ou public.

À ce poste de Summer Business Analyst, il a collaboré avec 5 consultants. Précisons que la société aide ses stagiaires à développer diverses compétences : capacité à analyser des données quantitatives et qualitatives, capacité à nouer des liens de confiance avec les clients… Ce stage d’été a donc permis à Frédéric Arnault à développer ses compétences d’analyste, de gestionnaire commerciale et de leadership.

Pour améliorer ses compétences, Frédéric a intégré en 2017 la société américaine Facebook en tant que stagiaire. Il était dans le département Facebook Artificial Inteliigence Research (FAIR), au sein de l’antenne de New York. Ce stage professionnel a permis au jeune homme d’approfondir ses connaissances sur l’intelligence artificielle. Ce temps d’apprentissage a duré 4 mois.

Le département FAIR a été créé en 2013. Il a été déployé en 2015 en France. Cette entité de Facebook est constituée d’une équipe de 75 chercheurs. Ces derniers s’occupent de tous les sujets en lien avec la personnalisation du fil d’actualité des utilisateurs. Le service s’occupe aussi de la reconnaissance faciale.

Frédéric a fait ses premiers pas à TAG Heuer en septembre 2017. Pour ses débuts, il était chef du département des technologies connectées. Il est nécessaire de rappeler que cette session a vu le jour grâce à un accord signé en 2015 entre Intel, Google et TAG Heuer. L’objectif de cette collaboration est de proposer aux clients des montres de luxe connectées.

Cette année (2015) marque la mise sur le marché du premier modèle de montre de luxe connecté appelée : la TAG Heuer Carrera Connected. Elle est commercialisée à 1400 euros. Le jeune Frédéric avait donc pour mission d’apporter son expertise pour développer cette division. Ce secteur connait notamment un boom avec les montres connectées de Samsung et d’Apple.

Frédéric est nommé Strategy and Digital Director de TAG Heuer en 2018. La même année, Stéphane Bianchi est nommé Directeur Général de la marque. À ce poste, le fils de Bernard assure tout ce qui a trait à la stratégie de vente de l’horlogerie de luxe. Il s’occupe également de la dimension digitale des montres de luxe.

Frédéric, président directeur général à seulement 25 ans

Après un an au poste de directeur de la stratégie et du digital de TAG Heuer, Frédéric a fait un grand pas dans la société. Il devient le 1er juillet 2020 le président directeur général de TAG Heuer. Il succède ainsi à Stéphane Bianchi qui indique que le fils de Bernard a joué un rôle prépondérant dans le repositionnement stratégique de cette filiale de LVMH. Il ajoute que Frédéric Arnault est un passionné de montres de luxe et qu’il dispose des qualités nécessaires pour réussir dans sa nouvelle mission.

Est-il trop jeune pour prendre les rênes de cette filiale ? À ses détracteurs, il répond en ces termes dans les colonnes du Journal Capita : « Édouard Heuer a fondé cette entreprise alors qu’il n’avait que 20 ans ». Dans cet entretien, le jeune homme n’a pas hésité à présenter quelques-uns de ses plans : « Je souhaite ramener la marque à ses valeurs fondamentales que sont : le sport, la technologie, la performance et l’innovation ».

Il faut dire que Frédéric a déjà pris des décisions qui montrent qu’il est capable de développer cette filiale du groupe LVMH. Voici quelques points de son plan de développement :

  1. Recrutement de personnels ayant un profil plus technologique ;
  2. Instauration d’une culture d’entreprise semblable à celle d’une start-up ;
  3. Coordination de tous les départements du groupe dans le but d’obtenir un résultat satisfaisant.

Il est important de mentionner que TAG Heuer conserve sa place de leader sur le marché des montres luxueuses. La dernière innovation de la marque est la montre TAG Heuer Formula 1 Chronographs.

La vie entrepreneuriale de Frédéric Arnault

Frédéric et deux de ses camarades de l’École Polytechnique ont créé une application nommée NEOS « New Experience Of Shopping ». Cette dernière a vu le jour en 2017. Lyf Pay a racheté l’outil en 2019. À l’époque de son rachat, l’application était déjà fonctionnelle dans de grandes surfaces telles que Carrefour, Sephora ou encore Bio C’Bon.

Cette application dite de « scan & go » avait pour objectif de faciliter les achats en magasin. Pour ce faire, elle scannait le produit et permettait aux clients de payer sur son téléphone. Il s’agit d’un système de paiement rapide. Il est mis en place aujourd’hui par plusieurs magasins. Par exemple, Apple Stores et la Fnac ont développé des applications éponymes qui permettent aux clients de scanner et de payer directement sur leur téléphone leurs produits.

Frédéric Arnault : peut-il succéder à son père Bernard Arnault ?

Bernard Arnault est à la tête du groupe LVMH depuis 1990. Depuis, il dirige de main de fer cet empire de luxe. Il a montré qu’il est capable d’assurer ce poste surtout en période de crise, comme en 2020 et 2021. Frédéric peut-il remplacer valablement son père à la tête du groupe LVMH ? Rien ne le prouve !

Pour le jeune homme, il est un « geek » dans l’âme. Son objectif est de réussir à développer d’abord l’activité de TAG Heuer. D’ailleurs, il regrette d’être considéré comme l’héritier de cet empire du luxe. Sur cette question, il affirme dans son interview accordé au Journal Capital : « il existe une connotation peu positive au fait d’être un héritier. La question à se poser est la suivante : “Qu’allons-nous faire de cet héritage et quelle vision avons-nous de lui ?” Dans notre famille, nous possédons une valeur entrepreneuriale très poussée. Le groupe est encore à ses débuts. Il n’a qu’une trentaine d’années. L’aventure ne vient que de commencer donc. »

Frédéric Arnault : études, parcours professionnel et évolution

Rédacteur web depuis de nombreuses années, je suis avant tout un passionné du monde de l’entreprenariat. Je dispose de bonnes connaissances SEO, et mets mes compétences rédactionnelles au service de sujets B2B d’actualité et pertinents.

A VOIR AUSSI

Registre national des entreprises : l’essentiel à savoir !

Le registre national des entreprises a été instauré par la loi PACTE …